Tunisie – Qu'attend le ministre de l'éducation pour imposer le respect du protocole sanitaire ?    France : Détection de huit cas possibles d'infection au variant Omicron du covid    Mehdi Ben Gharbia poursuit sa grève de la faim pour la quatrième semaine    La Tunisie ou la fâcheuse manie de vouloir arracher de l'argent à ceux qui n'en ont pas !    Le PDL dénonce « le retour aux nominations obéissant aux principes d'allégeance et de favoritisme »    Mandat de dépôt contre le maire d'Essouassi pour viol et violation de données personnelles    Noureddine Tabboubi menacé de mort à deux reprises    Covid-19 – Variant Omicron : Le Maroc ferme ses frontières pour deux semaines    Ligue 2 Pro : Résultats des matches et classements des Groupes C et D    EN Hand féminine : la liste des 16 joueuses convoquées pour le mondial    Note – Economie bleue : La Tunisie subit un taux d'érosion côtière de 10 fois la moyenne mondiale    Suspension de tous les vols de passagers à destination du Maroc pour deux semaines dès lundi    Houcine Abassi: La solution à la crise politique est entre les mains de Kaïs Saïed    Inclusion des personnes porteuses de handicap: un défi majeur pour la municipalité de M'saken    Echaâb pour le dialogue avec les jeunes mais...    Secteur de l'assurance en Tunisie : Reprise du rythme de croissance    Omicron: Bien qu'inhabituels, les symptômes sont légers!    Coupe arabe : Classement des pays les plus couronnées    8ème anniversaire des événements de Siliana: Le parti des Travailleurs appelle à poursuivre ces responsables en justice    Foot-Europe: le programme du jour    Cité de la culture : Concert du duo Tsuji Hideki, Miyazaki Mieko et Amina Srarfi    La profession du conseiller fiscal    Algérie : Fort séisme à Béjaïa    Aviron – Championnat arabe de plage : 15 médailles pour la Tunisie    Omicron: Est-il plus dangereux que les autres variants?    NEWS: Doublé de Issam Jebali    Ligue 1 : St Etienne – PSG, les compos probables    Tennis-Coupe Davis: Bel exploit des Tunisiens !    Météo de ce dimanche    Appel à la prudence face au nouveau variant de Covid-19    MEMOIRE: Docteur Hind CHOUIHI, ep. OUESLATI    Exposition « Tourments » de l'artiste Hope Mokded à Nîmes: Exposition engagée    Arts plastiques:TGM galerie ouvre ses portes    Cérémonie d'ouverture du « Focus Japon » à la Cité de la Culture: Immersion dans la culture japonaise    Sfax: Suivi des opérations de distribution de l'huile végétale subventionnée [Vidéo]    La Tunis appelle la communauté internationale à amener Israël à se conformer aux résolutions de l'ONU    Tunisie Telecom fait bénéficier son expérience RSE aux étudiants au Forum de l'ENSIT    Pourquoi? | Le mystère de l'huile subventionnée    Lancement effectif du réseau ferroviaire rapide : ll faut en finir avec les fausses annonces    A l'Avenue Habib-Bourguiba : Un individu armé voulant attaquer le MI maîtrisé    Tunisie-Ben Guerdane [PHOTOS] : La Garde Maritime a secouru 461 immigrants clandestins issus de 17 pays africains    Encore une fois, une compétence Tunisienne s'affirme à l'étranger    The Washington Post évoque la Tunisie    Ouverture du 8ème Festival de la création de l'UGTT en présence de Taboubi et de Guettat    Prix FABA de littérature : Remise des prix de la 1ère édition le 4 décembre 2021    487 migrants irréguliers secourus au large de Kerkennah    Festival du film maghrébin d'Oujda : La Tunisie rafle 3 prix    Chronique d'une catastrophe annoncée au Musée du Bardo    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La Pharmacie centrale de Tunisie notée "CCC" avec perspective stable par PBR Rating
Publié dans WMC actualités le 02 - 10 - 2019

Pour un premier exercice historique de notation financière, la Pharmacie centrale de Tunisie obtient la note de "CCC", avec perspective stable de l'agence de Notation nationale, PBR Rating*.
La Pharmacie centrale de Tunisie (PHCT) a pour mission d'assurer, sur le marché local, la régularité de l'approvisionnement en médicaments, sur les références dont elle détient le monopole d'importation ainsi que la distribution de produits et de fournitures nécessaires à la médecine humaine et vétérinaire, aux différentes structures sanitaires publiques, parapubliques et privées.
Le marché du médicament en Tunisie est estimé, en 2019, à 2,5 milliards de dinars, réparti comme suit :
* 48% : importations (monopole de la PHCT)
* 52% : production locale.
La PHCT est le fournisseur exclusif des établissements de santé publique et parapublique, que ce soit pour les médicaments importés que pour les médicaments produits localement :
* 76% des médicaments « hospitaliers » proviennent des importations, donc de la PHCT.
* 24% des médicaments « hospitaliers » proviennent des producteurs locaux qui passent par la PHCT.
L'essentiel du marché du médicament est écoulé à travers deux circuits de distribution :
* 75% : ventes de médicaments à travers les officines et les établissements privés
* 25% : ventes de médicaments à travers le secteur hospitalier public.
La situation de monopole dont jouit la Pharmacie centrale de Tunisie (monopole sur l'importation des médicaments, ainsi que sur la distribution vers les structures hospitalières tunisiennes) lui permet d'écarter toute concurrence commerciale ; mais ce monopole est consacré au service du système de santé tunisien, parfois contre l'intérêt intrinsèque de la PHCT. A travers cette position monopolistique, la Pharmacie Centrale de Tunisie hérite notamment des dérives structurelles de financement du secteur tunisien de la santé ; des dérives qui expliquent dans une grande majorité, les difficultés financières actuelles de la PHCT.
Les équilibres financiers de la Pharmacie Centrale de Tunisie pâtissent fortement des difficultés financières de ses clients publics et de leurs incapacités chroniques à faire face à leurs engagements financiers, dans le cadre d'un système global de santé à bout de souffle.
A la clôture de l'exercice 2018, la PHCT affiche des créances clients nettes d'une valeur de 940 969 586 dinars (dont 89% sont relatives au secteur public), soit 61,03% de l'ensemble de ses actifs (des créances clients en hausse de 58,66% par rapport à 2013).
Ce niveau très excessif de créances clients met en exergue les difficultés financières du secteur et impacte fortement la structure de financement de la PHCT.
Les flux d'encaissements de la Pharmacie Centrale de Tunisie ne reflètent pas le volume réel de son activité (pour cause de défaillances récurrentes de ses clients publics et de son "obligation" de continuer sa mission d'approvisionnement du secteur de la santé) et ne sont pas en mesure de couvrir ses propres engagements en matière de charges d'exploitation et de couverture du poids de la compensation que la PHCT assume pour l'ensemble du système. Une situation qui se reflète sur tous ses indices de liquidité, de risques, de financement et de rentabilité.
Les achats consommés de médicaments et autres produits de santé destinés à la vente, de la Pharmacie Centrale de Tunisie, représentent 95% de l'ensemble de ses charges d'exploitation sur l'exercice 2018, soit 1 276 503 495 dinars (représentant plus de 96% du chiffre d'affaires de la PHCT durant le même exercice).
Par ailleurs, 85% des achats de médicaments et autres produits de santé destinés à la vente, de la Pharmacie Centrale de Tunisie, ont été opérés avec des fournisseurs étrangers, en 2018 (en hausse de 1 point par rapport à 2017).
Au premier rang des devises étrangères avec lesquelles sont libellés les règlements étrangers de la PHCT en 2018, se trouve l'euro (78% des règlements en devises étrangères) puis le dollar (USA), qui ont connu de fortes hausses par rapport au dinar depuis 2010, impactant encore plus le poids des charges financières de la PHCT.
Compte tenu des difficultés financières de la Pharmacie centrale de Tunisie à faire face à ses engagements fournisseurs en matière d'approvisionnement en médicaments et autres produits de santé, la relation de la PHCT avec ses fournisseurs, notamment étrangers, s'est considérablement détériorée.
Dans ce cadre et malgré la progression continue de son volume d'affaires, la Pharmacie Centrale de Tunisie a vu l'ensemble de ses marges régresser sur les dernières années, sous le coup de l'évolution de son coût d'achat et de ses charges financières (et notamment ses pertes de changes).
Pour faire face à ses besoins de financement et compte tenu de la détérioration de sa capacité intrinsèque à couvrir les besoins de son cycle d'exploitation, la Pharmacie Centrale de Tunisie continue à se financer par accroissement des dettes fournisseurs et depuis 2018 par emprunts bancaires.
Ces dernières années, la Pharmacie centrale de Tunisie fait face à la recrudescence d'une multitude de risques, dont certains sont jugés critiques et ayant des impacts structurels sur la qualité financière de la PHCT, à l'instar du risque de changes ou de recouvrement clients ; à l'aube d'une mutation managériale interne prévue sur les prochains mois (nouvelle organisation, manuel de procédures, recrutements, nouveau schéma informatique...) qui vise à consolider l'institution et mieux la doter des leviers à même de lui permettre de maîtriser les enjeux auxquels elle fait face.
Par ailleurs, il est à rappeler que cette démarche de Notation vient consolider les efforts du management de la Pharmacie Centrale de Tunisie dans la mise en place de ses objectifs financiers et opérationnels pour les prochains exercices, en vue de renforcer sa vision de redressement stratégique à moyen et long terme. A travers cet engagement de transparence, en vue de tendre vers l'amélioration de sa situation financière, par une meilleure appréciation de ses risques, c'est un message fort, envoyé par la PHCT, à son environnement social, politique, économique et financier.
————————
PBR RATING : agence de notation nationale parrainée par l'APBTEF et partenaire de Emerging Markets Ratings.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.