Tunisie – De quelle sortie de crise voulait parler Noureddine Tabboubi ?    Tunisie – Réadmission de Nabil Karoui à l'hôpital    Alors que le pays bouillonne, Hichem Mechichi au grand prix des pur-sang arabes    La Conect mise sur les énergies renouvelables pour la promotion de l'économie tunisienne    Tunisie | Covid-19 : 79 décès et 1.861 nouvelles contaminations enregistrés en 24 heures    Bilan Covid-19 : 79 décès et 1861 nouveaux cas en 24h    Sonede : Coupure d'eau à Gabès à cause d'actes de vandalisme    Tennis : Djokovic renverse Tsitsipas et remporte Roland-Garros    Banque allemande de développement KfW : Une subvention de 66 millions de dinars au profit des entreprises privées impactées par la pandémie du Covid-19    Tunisie – Mali : un arbitre égyptien au sifflet    La Libye au coeur du 3ème sommet « Startup Gate Summit 2021 », en juillet prochain, à Tunis    Si quelqu'un s'oppose à cette barbarie, qu'il parle maintenant ou se taise à jamais !    Tunisie : Quatre joueurs absents contre le Mali    Hichem Ajbouni dénonce le recours excessif à la violence par le gouvernement    Difficile d'être Tunisien    Memoire: Salem ATTIA    Handball — CAN des dames au Cameroun:Tunisie-Sénégal, une première place en vue !    NEWS: Ali Jmal signe à l'ESS    En marge de l'amère défaite de la Tunisie face à l'Algérie (0-2): Kebaïer en mauvais stagiaire !    Programme TV du dimanche 13 juin    Hommage: Une journée à la plage avec Zeyneb Farhat    Aujourd'hui, premier rendez-vous de «REGARDS DE PALESTINE» au CinéMadart: Contre l'apartheid, pour que leurs voix résonnent    Site de Carthage: cri de détresse du collectif de la société civile à Carthage    Tunisie – Deux disparus dans le naufrage d'une barque de clandestins au large de Kelibia    Tunisie – Météo du dimanche    Biden refuse de tenir une conférence de presse avec Poutine    USA : 14 blessés dans une fusillade à Austin au Texas    « The Dot »: Mechichi inaugure le Centre d'accompagnement des jeunes porteurs de projets dans les TIC    Au cœur de l'actu: Inquiétant ensauvagement !    Lette ouverte à l'Organisation Mondiale de Défense des Droits de l'Enfant: Le droit de l'enfant, une ligne rouge    Kaïs Saïed à Sidi Hassine : « Il n'y a pas une relation hostile entre la police et la population »    Patrimoine: L'Ichkeul en péril    Les Mélanges d'Histoire ancienne du Professeur Ammar Mahjoubi    Rafik Abdessalem : « Kais Saied ne distingue pas entre ses émotions et la gestion des affaires de l'Etat »    Ali Kooli évoque une éventuelle suppression de licences d'alcool    L'Assemblée prévoit plusieurs plénières au cours de la semaine du 14 juin 2021    Programme TV du samedi 12 juin    «La terminologie de la bourse et des organismes qui la côtoient» de Maria Leo : Un bel ouvrage, clair et utile    Jean Fontaine: Le migrant inversé    Bourse de Tunis : Le Tunindex clôture la semaine sur une note quasi-stable    La Tunisie est fin prête pour accueillir les voyageurs du monde !    Championnat national de lecture : La finale aura lieu le 11 juillet à Radès    Appel à candidature : Session de Formation 'Patrimoini' par Museum Lab au Kef    Un soldat blessé lors de l'explosion d'une mine à Mghilla    Emmanuel Macron se prend une gifle - La vidéo devient virale    La Tunisie accueille une partie de l'exercice militaire "African Lion 21" (Défense)    Après la 4e guerre israélienne contre Gaza, saura-t-on éviter la 5e ?    Israël, cette démocratie islamiste ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Fondation Tunisie pour le développement ouvre son 1er centre ELIFE à Siliana
Publié dans WMC actualités le 03 - 10 - 2019

Le premier centre du projet ELIFE, porté par la Fondation Tunisie pour le développement (FTD) et cofinancé par l'Agence française de développement (AFD), a été inauguré mardi 1er octobre 2019 à Siliana.
Ce centre accueille, depuis fin juin, 250 jeunes diplômés en situation de chômage. Après 12 mois d'une formation pratique innovante sur le plan pédagogique et complémentaire à leur formation initiale dans un Institut supérieur d'études technologiques (ISET), ces jeunes seront dotés de compétences recherchées par les entreprises du secteur du numérique.
Le dispositif pourra accueillir à terme jusqu'à 5 000 jeunes par an dans 10 centres situés dans des chefs-lieux de gouvernorats de l'intérieur.
Le défi :
Le secteur numérique en Tunisie est marqué par une situation paradoxale : il s'agit d'un secteur à fort potentiel de développement mais beaucoup d'entreprises sont freinées par la difficulté à recruter des techniciens supérieurs opérationnels, ce qui se traduit chaque année par plusieurs milliers d'offres d'emplois non pourvus et dans le même temps, les diplômés du supérieur peinent à trouver un emploi.
Pour expliquer ce paradoxe, tous les diagnostics convergent : si les jeunes de niveau bac +3 ont un solide socle théorique au sortir de leurs études, ils sont pénalisés par leur niveau de langue et manquent de mises en situations professionnelles.
Ce décalage est d'autant plus grand dans les régions de l'intérieur où l'écosystème entrepreneurial en général et numérique en particulier est peu développé et les occasions rares pour les jeunes de se confronter aux exigences du secteur privé.
Le Projet :
Le projet ELIFE, initié et mis en œuvre par la Fondation Tunisie pour le Développement, en partenariat avec l'université ESPRIT pour la conception pédagogique des formations et l'association TACT, qui regroupe plusieurs entreprises leaders du numérique dans le pays, a précisément pour but de s'attaquer à ce défi.
Il a pour objectif de faciliter le recrutement des jeunes diplômés du numérique, en particulier dans les gouvernorats présentant un taux de chômage élevé, en leur proposant dans ces centres ELIFE modernes et bien équipés un parcours de formation innovant, en prise avec les besoins du secteur, dans le but de renforcer leur employabilité et d'aider à leur insertion économique et sociale. Au-delà du cycle de formation, les centres seront des lieux de culture, d'échanges et d'accès aux nouvelles technologies.
Ce projet va permettre la création et l'animation de 10 centres de technologie, de formation et de culture dans les régions de l'intérieur.
Les jeunes de ces régions qui souhaitent accéder à cette opportunité de formation devront justifier d'un diplôme d'ISET dans le domaine du numérique et être inscrits sur les registres de l'ANETI afin de pouvoir valider leur inscription dans l'un des centres.
Après des tests de sélection, ils pourront y recevoir une formation gratuite de 12 mois, grâce à l'appui du Fonds national de l'emploi, dans l'une des spécialités proposées : Développement logiciel ; Business Intelligence ; Informatique embarquée.
Ces 12 mois de formation comprennent également un renforcement en langues et techniques de communication, en programmation informatique et une période de professionnalisation de six mois consistant en des projets pratiques proposés et encadrés par les entreprises partenaires du programme.
La France, au travers de l'AFD, contribue au projet ELIFE à hauteur de 2,9 millions d'euros, sous forme de subvention, permettant de financer l'acquisition de la totalité des équipements informatiques de pointe des dix centres ELIFE. 100 000 euros ont également été mobilisés par l'AFD pour appuyer un partenariat entre les centres ELIFE et la Grande Ecole du Numérique (GEN), groupement d'intérêt public français, dans le but d'assurer un suivi rapproché de l'insertion professionnelle des jeunes en sortie de formation.
Les appuis de l'AFD s'inscrivent dans le cadre des annonces faites par le Président de la République française à l'occasion de sa visite d'Etat début 2018, portant sur le soutien de la France à la jeunesse, l'entrepreneuriat et la création d'emploi, notamment dans le numérique, en Tunisie.
L'inauguration :
Le premier des dix centres ELIFE, qui a ouvert ses portes à Siliana en début d'année, a été inauguré le 1er octobre 2019 par le secrétaire d'Etat à la Jeunesse tunisien et l'ambassadeur de France en Tunisie en présence du gouverneur de Siliana, du président de la FTD, des partenaires du projet (Tunisie Telecom, ministère de la Formation professionnelle et de l'Emploi, AFD...), des prestataires (université, ESPRIT) et d'une forte délégation de chefs d'entreprise du secteur du numérique membres de l'Association TACT (Association tunisienne pour la communication et la technologie).
Le président de la FTD a souligné, à travers un rappel des étapes de développement du projet, « la diversité et la richesse du partenariat qui a permis sa réussite » ainsi que sa finalité visant à « offrir un avenir professionnel digne à la jeunesse tunisienne ».
Pour Olivier Poivre d'Arvor, ambassadeur de France en Tunisie, la réussite du projet tient «à l'engagement admirable et à l'énergie exceptionnelle des membres de la FTD et singulièrement de son président qui, en quelques mois, ont fait de ce projet une réalité».
Quant au secrétaire d'Etat à la Jeunesse, Abdelkoddous Saadoui, il s'est félicité que ce projet « s'inscrive de manière étroite dans une relation entre acteurs publics, privés et associatifs », notamment par l'accès des apprenants aux ressources du Fonds national pour l'emploi (FNE) à travers des bourses d'étude, et de «la désormais indispensable implication des entreprises pour l'atteinte les objectifs d'insertion».
Un deuxième centre devrait ouvrir avant fin 2019 à Béja, et de nouveaux centres supplémentaires l'année prochaine (Kairouan, Tozeur, Sidi Bouzid, Djerba...).
Pour en savoir plus: https://www.afd.fr/fr/elife-un-avenir-pour-la-tunisie-et-ses-jeunes
A propos de l'Agence Française de Développement (AFD)
Institution financière publique et solidaire, l'AFD est l'acteur central de la politique de développement de la France. Elle s'engage sur des projets qui améliorent concrètement le quotidien des populations, dans les pays en développement, émergents et l'Outre-mer.
Intervenant dans de nombreux secteurs – énergie, santé, biodiversité, eau, numérique, formation-, l'AFD accompagne la transition vers un monde plus sûr, plus juste et plus durable, un monde en commun.
Son action s'inscrit pleinement dans le cadre des objectifs de développement durable (ODD).
Nos équipes sont engagées dans plus de 4 000 projets à fort impact social et environnemental dans les Outre-mer français et 115 pays.
En 2018, l'AFD a engagé 11,4 milliards d'euros au financement de ces projets.
http://www.afd.fr
A propos de la Fondation Tunisie pour le Développement (FTD)
Organisation à but non lucratif, la Fondation a pour but de promouvoir et d'accompagner le développement économique et social de la Tunisie, par des actions directes ou en partenariat. Elle privilégie, aussi, les opérations destinées à favoriser l'emploi des jeunes, à corriger les déséquilibres régionaux, à assurer l'égalité entre les hommes et les femmes, ainsi qu'à promouvoir la santé et la culture.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.