Avec ‘'Paris'' sur son t-shirt, il appelle à boycotter la France    Appel à la sécurisation des urgences après une prise d'assaut du service de la Rabta    Kairouan : Appel d'offres international pour la restauration de la grande mosquée et les bassins des aghlabides    Appel d'offre international pour la restauration de la grande mosquée de Kairouan et les bassins des aghlabides    La Banque centrale face à la gestion de crise et la remise en question de son indépendance    Libye: 1.639 infections au Covid-19 dépistées    Tunisie: Découverte macabre de trois corps au bord d'une route à Monastir    Tunisie: Baisse de 53% des recrutements des cadres techniques à l'étranger, selon l'ATCT    Samsung annonce le décès de son patron, Lee Kun-hee    Tunisie : La météo du dimanche    Mercato : Youcef Belaili en route vers le Qatar    Coupe de la CAF : La RS Berkane et Pyramids FC à la conquête du premier titre    Soudan : Jamel Khcharem et Al Merreikh remportent le championnat de football    DECES: Dr Hedayet Allah Taï    Une inquiétante recrudescence    Mes odyssées en Méditerranée | Tunisie-Sicile : la «fuitina» ou fugue amoureuse    Réduction du budget de la culture: de l'atout à la tare    Bourguiba – Ben Salah : même combat    Tunisie : VIDEO : Kourchide : Oui pour défendre le prophète mais pas en coupant des têtes !    Poutine : Ces pays sont en route pour devenir des futures superpuissances mondiales …    Football | Liga : Le Real Madrid s'impose devant le Barca    La France rappelle son ambassadeur à Ankara    Quel passeport est le plus puissant ? Marocain ou Algérien ou Tunisien ?    Macron détient la clé des négociations sur la pêche    Retour à la normale    Pourquoi Rachida Ennaïfer a rendu le tablier ?    Plaidoyer pour la culture...    Accord de «cessez-le-feu permanent» avec «effet immédiat»    Des avocats palestiniens poursuivent Londres en justice    Quand pèse l'incertitude    Photo du jour : La Médina de Tunis ravagée...    USA : Qui est Joe Biden le candidat démocrate qui défie Trump ?    Appui de l'Etat à l'investissement des PME : 18 nouveaux dossiers adoptés    La Manouba : Récupération d'une terre domaniale de 626 ha    Tunisie: Yassine Ayari dénonce la discrimination religieuse en France et appelle à instaurer des relations internationales fondées sur le respect mutuel    1,5 millions de dinars de marchandises saisies par la garde douanière cette semaine    Les systèmes de santé de certains pays risquent de s'effondrer, met en garde l'OMS    Travail : La robotisation pourrait détruire 85 millions postes d'emploi dans le monde, d'ici 5 ans    Non, Wadii Jari ne soutient pas la candidature de Ahmed Ahmed    Sarra Tounsi, élue plus belle apparition à El Gouna sur Twitter    Communiqué de l'Ambassade de France en Tunisie en rapport avec la décision de l'Union européenne    L'accord pour un cessez-le-feu permanent en Libye, un important pas vers le règlement politique dans ce pays (Affaires étrangères)    Lutte contre le Coronavirus : Le numérique, efficace à condition d'être largement utilisé...    Commentaire | Un modèle de développement essoufflé    Vient de paraître | Nouveau Dictionnaire Général Bilingue, Français-Italien et Italien-Français de Giovanni Dotoli : «A tous ceux que la belle Italie intéresse»    Officiel : La France retirera la Tunisie de la Liste Verte    Ammar Mahjoubi: Mythologies proche-orientales et récits bibliques    La poésie en questions | Dans l'atelier de la langue    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Conseil de sécurité nationale : Kaïs Saïed parle de coronavirus, de corruption et de peine de mort(vidéo)
Publié dans WMC actualités le 29 - 09 - 2020

Le président de la République, Kaïs Saïed, a présidé, lundi 28 septembre au palais de Carthage, la réunion du Conseil de sécurité nationale sur l'examen des mesures qui doivent être prises à la lumière des développements survenus sur les plans sanitaire, sécuritaire et social.
La réunion s'est déroulée en présence du chef du gouvernement, Hichem Mechichi, et du président de l'Assemblée des représentants du peuple, Rached Ghannouchi.
L'accent a été mis sur l'explosion du nombre de cas de contamination par le nouveau coronavirus ainsi que sur la montée "inquiétante" du nombre des décès.
A cette occasion, le chef de l'Etat a insisté sur la nécessité d'identifier les raisons de la propagation rapide de l'épidémie et de mettre en place les mécanismes nécessaires pour endiguer le virus.
Il a saisi l'occasion pour saluer les efforts fournis par le corps médical, paramédical et de tous les intervenants, rappelant que des médecins avaient péri des suites de la Covid-19.
Sur un autre plan, le président de la République invite les citoyens au strict respect du protocole sanitaire qui a été mis en place par les départements de la Santé, de l'Intérieur, des Affaires locales et de l'Environnement.
Saïed a assuré qu'il a été convenu de permettre aux gouverneurs de décréter un confinement au niveau régional ou local en cas de besoin, en coordination avec le pouvoir central.
Le chef de l'Etat n'écarte pas l'hypothèse de réinstaurer un couvre-feu sur tout le territoire de la République en cas d'évolution de la situation épidémiologique dans le pays (explosion de cas de contamination et de nombre décès).
Sur un autre registre, le chef de l'Etat dénonce une montée " inquiétante " du taux de la criminalité en Tunisie, appelant à faire face à ce fléau et à appliquer rigoureusement la loi à tous les criminels.
" Toute personne dont l'implication dans un crime de meurtre a été prouvée doit être punie et condamnée à mort", a-t-il plaidé, ajoutant que le texte est clair à ce propos.
Par ailleurs, il a évoqué le fléau de corruption dans plusieurs domaines, dénonçant le retard pris dans le traitement des dossiers de corruption.
———-
A propos de la peine de mort, voici ce qu'il a dit il y a un an jour pour jour:
La peine de mort. "J'ai lu et relu le général de Gaulle. Il raconte, après la Libération de la France, qu'il a passé une nuit blanche avant de signer l'acte d'exécution d'un homme. Mais il écrit : « il a joué, il a perdu, il doit payer le prix ». Cette question est toujours l'objet de discussions et toute réponse est discutable. Chacun a ses adhérents, sa manière de voir les choses. Les Américains sont-ils conservateurs parce que la peine de mort perdure ? C'est le choix d'une nation. Ce n'est pas du conservatisme. Je crois qu'il faut dépasser ces appellations. Un homme d'Etat doit chercher à préserver la société. On ne défend pas la peine de mort parce qu'on souhaite la pendaison ou la guillotine pour quelqu'un mais parce qu'il y a eu crime et qu'il faut la paix sociale dans la société" (source: mondafrique.com).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.