Sihem Ben Ghachem: La construction sociale de l'identité sexuée    Covid-19 | Certaines personnes possèdent des caractères héréditaires et immunitaires qui les protègent du virus    Tunisie – Mechichi aurait-il contourné l'autorité de Kaïs Saïed?    La Tunisie condamne « fermement » l'attaque de Nice    Attentat de Nice: la Tunisie ouvre une enquête sur la suspicion d'un crime terroriste hors des frontières du pays    Amical : Le Club Africain s'incline face à la JS El Omrane    Décès de Brahim Hajji, EX PDG DE LA BH BANK    Produits de la pêche : Un accord pour numériser la chaîne d'approvisionnement    Manouba : Bientôt réhabilitation du marché municipal    OFFICIEL – Le report du début de la saison 2020-2021 de Ligue 1    Attaque de Nice : L'assaillant serait d'origine tunisienne    France : Un député demande à Macron la suspension de tous flux migratoire    Tunisie-audio : Khaled Hayouni révèle la date de la mise en application des décisions du couvre-feu et de l'interdiction des déplacements entre les villes    L'assaillant de Nice serait tunisien, selon les médias français    Mohamed Larbi Bouguerra: Netanyahou, bientôt orphelin de Donald Tromp ?    Budget de l'Etat et financement intérieur : La réponse du ministre des finances au Gouverneur de la Banque Centrale    Au Grand Tunis : La circulation n'est pas interdite entre les gouvernorats de Manouba, Ariana, Ben Arous et Tunis, et ni soumise à autorisation    DE PARTOUT...DE PARTOUT...    El Kamour, jusqu'à quand ?    Libye: 782 nouvelles infections au coronavirus enregistrées    L'attaque de Nice.. Le bilan s'alourdit. Nouvelles données sur l'assaillant    France : Nouvelle attaque armée à Avignon    CONDOLEANCES    DECES : Raouf Ben Mohamed Dhaoui    Tunisie – Des mesures, oui... Pertinentes, on ne sait pas... A partir de quand, Dieu seul le sait !    CONDOLEANCES : Rafika AYED    L'EST recrute Farouk Ben Mustapha : Le jeu de la hiérarchie et de la concurrence ...    Bilel Sahnoun, Directeur Général de la Bourse de Tunis : «Pour la cotation en Bourse des entreprises publiques»    Le maire de Nice : Je confirme que tout laisse supposer à un attentat terroriste    Express    Menace de dissolution du bureau fédéral : Qui a tort, qui a raison ?    Eliminatoires CAN 2021 : Vers le report du match Tunisie-Tanzanie ?    Volleyball | Calendrier de la fin de la saison : A quand le feu vert?    COVID-19 : Les nouvelles restrictions décidées en Tunisie    Wissam Ziadi et Marouen Ben Rejeb, co-fondateurs de l'association méditerranéenne ART et Nature (AMAN) à La Presse : «Boubli» cible les jeunes au cœur de la ville    Liste de 21 applications mobiles dangereuses téléchargeables sur Play Store à supprimer    Météo | Températures maximales comprises entre 20 et 25 °C    Banque Nationale Agricole : Un PNB de 457 millions de dinars (fin septembre 2020)    Duel surprise Trump-Biden dans l'Etat de Géorgie    Route cinématographique en Tunisie sur les traces des films cultes, pour la promotion du tourisme durable    Une nébuleuse et des ruches    L'origami, l'art du pliage de papier    Une bataille entre l'ancien et le moderne qui en cache d'autres    L'art urbain tunisien visible sur la clôture de l'ambassade de la Tchéquie à Tunis    Projet de loi de finances 2021 | Simplification et unification des taxes pour les entreprises    AMVPPC : appel à projets pour la valorisation du patrimoine culturel par le numérique    Espace «Préface» à Sousse : Activités maintenues    Ooredoo unit ses forces et poursuit son soutien national pour lutter contre la propagation du Covid-19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ATFD organise un débat sur "pour une autre Tunisie possible"
Publié dans WMC actualités le 30 - 09 - 2020

Un dialogue national sur "les politiques économiques" s'est tenu, mardi 29 septembre à Tunis, se proposant de fournir d'alternatives dans le but de promouvoir les services publics, notamment en matière de santé et d'éducation. Cet objectif peut être atteint à travers la restauration du rôle de l'Etat en tant qu'acteur politique et socio-économique à même de garantir les droits des catégories vulnérables.
Les participants à ce dialogue national organisé par l'Association tunisienne des femmes démocrates (ATFD), sur le thème "Pour une autre Tunisie possible", avec la participation de représentants d'organisations nationales et de la société civile, ont appelé à la nécessité d'investir dans l'éducation publique.
La présidente de l'ATFD, Yosra Fraoues, a indiqué que "l'objectif de cet événement consiste à ramener les questions économiques et sociales en Tunisie à l'ordre du jour, 10 ans depuis la révolution tunisienne", rapporte la TAP.
Elle estime que la Tunisie a réalisé, au cours des dis dernières années, une importante réforme politique, mais l'Etat a négligé les droits économiques et sociaux de ses citoyens.
"L'engagement de l'Etat à prendre en charge ses véritables obligations au niveau des secteurs vitaux, tels que la santé, l'éducation et le logement social, s'est atténué, alourdissant la charge fiscale au détriment du citoyen, et incapable de lui fournir l'emploi, une des principales revendications de la révolution tunisienne", a-t-elle rappelé.
Dans ce sens, Fraoues appelle à élaborer un nouveau modèle de développement décennal sur la base d'une approche participative et citoyenne, qui consacre l'échange des points de vue et des expériences, et faisant recours à l'intelligence des compétences tunisiennes, afin de trouver d'autres alternatives de développement.
Pour sa part, le chercheur en sciences économiques, Mustapha Jouili souligne que malgré l'accroissement des fonds alloués au développement dans le budget de l'Etat, au fil des années, le rythme de la création des postes d'emploi n'a pas suivi, qualifiant l'investissement dans le développement d'"investissement parasite" n'étant pas basé sur la qualité, ni sur la recherche de solutions efficaces au problème du chômage.
Il a évoqué le manque d'employés dans certains établissements publics, ainsi que l'existence de nombreux postes vacants aux ministères de l'Education et de la Santé, réfutant ce qui est véhiculé par les pouvoirs publics concernant la masse croissante des salaires et le grand nombre d'employés dans la fonction publique en comparaison à d'autres pays.
De son côté, le président de l'Institut arabe des droits de l'Homme, Abdelbasset Ben Hassan, estime que "l'édification d'une autre Tunisie passe en premier lieu par l'instauration d'une éducation publique, selon une vision globale et citoyenne", appelant à s'abstenir de réduire le budget du ministère de l'Education et à élaborer un plan de sauvetage du secteur de l'éducation publique.
Pour sa part, le président du Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES), Abderahmane Hdhili, évoque la problématique de l'abandon scolaire qui concerne 100 000 décrocheurs par an, par l'effet de la détérioration de la situation socio-économique.
La plupart d'entre eux, a-t-il précisé, sont issus de quartiers populaires et des régions de l'intérieur, certains optant pour la migration irrégulière…
Il critique "le laxisme des gouvernements successifs depuis 2011 dans le traitement du dossier social", relevant à ce propos "la rupture alarmante qui existe entre la classe politique et les citoyens des classes vulnérables".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.