Lassaâd Dridi : Je sais ce qui m'attend à l'Etoile du Sahel    COVID-19 : L'efficacité maximale du vaccin ne peut être démontrée que six mois après son injection (Professeur en virologie)    Coronavirus: 8 décès en 24H à Sfax    Disparition du père de Hedi Berrekhissa des suites du coronavirus    Football : Programme TV de ce vendredi 15 janvier 2021    La révolution des prix mg, Achetez en 2021 avec les prix de 2011    Tunisie: Mike Pompeo: Nous souhaitons préserver les acquis de ces dix dernières années    Le groupe Advans choisit Sopra Banking Software    Startup Act commence à porter ses fruits: La machine est lancée !    Point de vue: Un championnat atypique !    Handball — Mondial d'Egypte — Ce soir(20h30), Tunisie –Pologne: Prêts pour le combat    La JSK perd encore une fois: Mêmes causes, mêmes effets !    Un mois de retard dans la vaccination coûte à la Tunisie plus de 1 milliard de dinars, selon Afif Chelbi    Xe anniversaire de la révolution : L'ARP appelle à l'unité nationale et réitère son soutien au dialogue national    Coronavirus : 63 décès supplémentaires et 2327 nouvelles contaminations en 24 heures    Tunisair: Les passagers se rendant en France doivent présenter un test PCR négatif    La poésie en questions: Qui sont les Muses ?    Latifa Lakhdhar: Une révolution et son contraire    Potentiel minier de la Tunisie: Une exploitation en dents de scie    Bénéficiez de remises durant le confinement avec Tunisie Telecom    Tunisie : Les lauréats du Prix Lina Ben Mhenni pour la liberté d'expression 2020    A quand la sortie du tunnel ?    Dix ans après: La corruption à tous les étages    Tunisie: Des chauffeurs de taxi protestent à Béja [Vidéo]    Crise politique: Le péché originel    Météo | Pluies éparses et baisse des températures    Tunisie-Ministère de la Santé: Nouvelle liste des laboratoires autorisés à réaliser les tests RT-PCR    Tunisie : Le calendrier des manifestations de l'APIA en 2021    INVESTITURE DE JOE BIDEN: Lady Gaga et Jennifer Lopez chanteront lors de la cérémonie    Succession de Merkel: Les appétits s'aiguisent en Allemagne    La FTDES appelle à suspendre le paiement de la dette    Le PS pour la création d'un front républicain    Les mots en politique    Pour ne plus pédaler dans la semoule ! (2/2)    La success-story du médecin devenu artiste de renom    Abdelaziz Jemail, un éclaireur magnifique    L'ambassadeur de la Tunisie en Belgique: "Plus nous avons des relations avec nos amis, mieux nous nous porterons"    Financièrement, le Barça au bord du gouffre !    Confinement : mini-concerts virtuels de l'OST ce soir et demain à 21h00    Wadii El Jari en sauveur : Pourquoi pas avant ?    Un test PCR négatif sera désormais exigé pour tous les voyageurs arrivant en France    L'inscription du couscous et de la pêche à la charfiya sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'Unesco célébrée à la Cité de la culture    Vient de paraître — « Quelqu'un meurt au sud » de Kamel Hlali: L'art d'arracher le lecteur à la banalité gris-flanelle du quotidien    En vidéo : ‘' Adieu Maman'', Tahar Ben Meftah raconte son nouveu livre    USA: Trump: La vraie cause de ma suspension des réseaux sociaux est politique…mon discours été totalement approprié    Intox : Aucun pilote tunisien n'a été renvoyé à cause d'un vol vers Tel Aviv    USA: 70 000 comptes affiliés à la mouvance pro-Trump QAnon supprimés par Twitter    Tunisie : Une secousse tellurique à Zaghouan    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une étude analytique de 86 textes de loi sur l'approche du genre, recommande l'élimination de la discrimination entre les sexes sur les lieux de travail
Publié dans WMC actualités le 23 - 11 - 2020

Une étude menée par l'association "Aswat NiÓsâa" sur l'inclusion de l'approche du genre dans les textes juridiques relatifs à la sécurité, a recommandé le renforcement des mécanismes d'élimination de toutes les formes de discrimination basée sur le genre sur les lieux de travail, publics et privés, ainsi que la fourniture de la couverture sociale au profit des personnes exerçant un emploi précaire.
L'étude, qui a porté sur 86 textes juridiques et a été présentée au public lors d'un séminaire en vsioconférence, organisé, lundi, a conclu la nécessité d'exhorter les institutions des secteurs public et privé, à adopter des chartes qui préviennent le harcèlement sur le lieu de travail.
L'analyste en politiques publiques au sein de l'association, Rahma Chaâlan, a appelé à prendre en compte les besoins spécifiques des personnes handicapées lors de la préparation de textes visant à réduire la discrimination fondée sur le genre socialet à fournir les fonds nécessaires pour mettre en œuvre des programmes de budgétisation prenant en compte l'élément du genre.
Elle a appelé au renforcement des mécanismes de prévention contre la violence à l'égard des enfants et des femmes pendant la période de confinement, à travers la mise à disposition des moyens de prise en charge et d'hébergement.
Parmi les recommandations issues de cette étude, figure également, l'égalité d'accès aux établissements de santé, en lien avec la pandémie Covid-19, et l'énonciation de l'égalité des salaires entre les deux sexes en temps de crise sanitaire, la fourniture des conditions de transport adéquates et qui garantissent la dignité humaine aux travailleuses du secteur agricole, notamment dans les zones rurales, et l'impératif d'obliger les propriétaires des moyens de transport à fournir le niveau minimum de prévention.
L'inclusion de l'approche du genre dans les textes juridiques, lit-on dans le prélude de l'étude, vise à lutter contre la discrimination fondée sur les rôles sociaux et à réaliser l'égalité dans les droits et devoirs dans les domaines vitaux entre tous les membres de la société.
Les textes juridiques analysés sont répartis en 24 textes réglementaires ou décrets, 7 textes réglementaires et 43 textes relatifs aux nominations. Châalan a indiqué à cet effet qu'il y avait eu un total de 104 désignations au cours de la période allant de janvier 2019 à août 2020, dont 33 à la Présidence de la République, 7 désignations dans des instances constitutionnelles et 64 nominations dans les gouvernements d'Ilyes Fakhfakh et de Hichem Mechichi, soulignant que la composante féminine n'a pas dépassé le taux de 25% des désignations combinées, contre 75% pour les hommes.
Concernant les nominations dans les instances constitutionnelles, Châalan a ajouté que la représentation des femmes a atteint 29% contre 71% pour les hommes, de même au niveau de la Présidence de la République, où la représentativité des femmes n'a pas dépassé les 21% contre 79% pour les hommes.
L'étude a conclu que la représentativité des femmes est faible et n'est pas conforme au principe de l'égalité des chances et de l'égalité des sexes.
De son côté, l'ex ministre de la Femme, de la Famille, de l'Enfance et des Séniors, Asma Shiri a souligné lors de ce séminaire, la faible représentation des femmes aux postes de décision, au niveau des emplois civils supérieurs, où elles sont présentes à un taux de 70% au stade des concours d'entrée permettant l'accès à ces postes, alors qu'elles ne sont que 5% occupant les fonctions de chefs de cabinet, consultants ou président directeur général.
Shiri a dans ce sens évoqué la faible représentation des femmes au postes de décision au sein des partis politiques, considérant que le législateur tunisien a stipulé une approche de genre, mais le problème consiste en l'application de cette approche.
Elle a appelé l'Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) à proposer des projets d'amendement de la loi sur les partis politiques afin de faciliter l'accès des femmes aux postes de décision au sein des partis, ainsi qu'à revoir la loi électorale et à approuver la parité horizontale de manière à garantir l'accès des femmes à ces postes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.