Tunis – Sousse et Sfax accueillent l'évènement « Cin'étoiles d'été »    Les manquements du rapport de l'IVD dénoncés par Mabrouk Korchid    2,7 milliards de dinars de déficit budgétaire    Istanbul : basilique Sainte-Sophie peut redevenir une mosquée d'ici 15 juillet    Tunisie [vidéo] : Mabrouk Korchid qualifie de "scandaleux", le rapport de l'IVD    Municipalité de Tunis : Parachèvement des procédures relatives à la réalisation de deux projets importants    Covid-19 : 2 années de croissance de perdues en matière de monétique    Le navire « Tanit » de la CTN, quitte la Tunisie sans voyageurs et y retourne avec 2000 passagers    Le ministère des Finances invite les contribuables à utiliser le système de télédéclaration et de télépaiement    Lutte contre la Covid-19 : Alwaleed Philanthropies au secours de 10 pays africains    Suspicion d'abus et de corruption : 7 anciens et actuels cadres de Tunisair en garde à vue    Lancée prochainement par le collectif Soumoud : Consultation sur la révision du système électoral    Coopération tuniso-koweitienne dans le secteur de la santé    Recommandations des services vétérinaires : Nécessité de vacciner et de séparer les moutons de l'Aïd    Israël Palestine : A-t-on enterré la paix ?    Espérance de Tunis : Tayeb Meziani sur le départ    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 2 juillet à 11H00    CONDOLEANCES : Halima ABDESSALEM    Réouverture de l'hôtel THE PEARL à Sousse    FARK : Néziha ZAOUALI    Tunisie: Une Candidate infectée par coronavirus passe les examens de la neuvième depuis le centre de quarantaine à Monastir    Tunisie [vidéo]: Interdits d'accéder à l'hôpital Farhat Hached, des citoyens essaient de prendre d'assaut l'établissement    CA | Yassine Chammakhi claque la porte : «Je ne tournerai pas le dos au CA !»    Danemark : distances non respectées, la finale de la Coupe brièvement arrêtée    En marge de la parité entre le CA et le ST | Jalel Kadri : «Convaincu par trois jeunes» – Lassaâd Dridi : «Volume de jeu rassurant»    Le ministère de la santé veille sur l'actualisation permanente de la classification des pays selon le niveau de risque épidémique    Météo : persistance du temps chaud    Coronavirus : "Pas de plan B" non plus pour l'Europa League (Ceferin )    Poursuite de la baisse des cours mondiaux du pétrole brut sous l'impact de la crise du Covid-19    Report du festival de la chanson tunisienne à 2021    Grève de 3 jours dans toutes les compagnies pétrolières à Tataouine    Tunisie : Les vols de rapatriement programmés ce jeudi    Noureddine Erray se félicite de l'adoption par le Conseil de sécurité de l'ONU du projet tuniso-français sur la lutte contre la Covid-19    ES Zarzis : l'AG élective le 23 juillet    Manchester City – Liverpool : Sur quelle chaîne voir le match ?    Nouveau partenariat entre le MAMC et deux institutions culturelles publiques    Sit In de Tunisiens sans tests PCR au port de Gênes    Le plus grand franchisé américain de Pizza Hut dépose le bilan sous le chapitre 11    La France et ses alliés sahéliens tiennent sommet à Nouakchott    Cinq ans de prison pour l'anthropologue franco-iranienne    Du bonheur d'être triste    Une magnifique histoire d'amour de la mer et des voyages    Le Film palestinien "It Must be Heaven" d'Elia Suleiman projeté en Tunisie (B.A. & Synopsis)    Personne ne peut prétendre détenir la solution militaire ou politique pour apaiser la Libye    Chiraz Laatiri, ministre des affaires culturelles, à La Presse : «Le zonage pour assurer le bon déroulement des festivals»    Pris sur le vif : De littérature et d'esthétique    Tunisie: Un bateau de pêche tunisien arraisonné par des garde-côtes libyens    Le Festival de la chanson tunisienne reporté à 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





la Tunisie et le Maroc face à la concurrence asiatique
Publié dans WMC actualités le 27 - 10 - 2008

Un des premiers et principaux bénéficiaires des délocalisations offshoring- dans le domaine industriel, sur la rive sud de la Méditerranée, la Tunisie commence également à attirer des entreprises du secteur des technologies de l'information et de la communication. Mais, selon les conclusions d'un atelier qui, en marge du 1er forum des «Jeunes Leaders Méditerranées» (Tunis, 17-18 octobre 2008), a réfléchi sur «comment encourager l'offshoring et un développement plus rapide dans les nouvelles technologies», elle n'est ni la seule ni la mieux placée sur ce créneau, parmi les pays du Sud de la Méditerranée.
Ses principaux concurrents sont le Maroc et l'Egypte, en Afrique du Nord, l'Inde et le Vietnam, en Asie. Malgré l'intensification de la concurrence, le marché demeure porteur. Ouissem Ghorbel, qui considère qu'une stratégie d'offshoring «peut avoir un grand impact macroéconomique» sur l'économie d'un pays émergent, l'estime à «450 milliards de dollars, au moins». Toutefois, les pays méditerranéens ayant une stratégie ou une ambition en matière d'offshoring doivent relever quatre défis pour «se construire une aptitude» dans ce domaine.
Il leur faut ainsi améliorer leurs infrastructures en particulier télécom-, développer les compétences de langue, et de management en plus de celles spécifiques aux industries-, bâtir un environnement «distinctif» leur permettant d'attirer les investisseurs, et trouver des partenaires internationaux permettant au pays d'«avoir un effet d'appel».
Face à leurs concurrents asiatiques, les deux maghrébins la Tunisie et le Maroc- qui sont dans ce cas de figure, présentent à la fois des atouts et des faiblesses.
«Vendre le Maroc à nos clients en France est extrêmement porteur, bien qu'il soit plus cher que l'inde», témoigne Nicolas Dufourcq, directeur financier de Capgemini. Implanté au Maroc depuis début 2007, ce groupe fait travailler 150 personnes «220 d'ici la fin de l'année»- à CasaShore.
Un ingénieur coûte 110 euros/jour au Maroc, contre 58 en Inde et 25 au Vietnam. Toutefois, «la qualité des étudiants est égale à ce qu'on trouve en France, et la productivité au Maroc est meilleure qu'en Inde, et égale à celle de Capgemini France». Mais «ceci n'est pas forcément extrêmement durable». Et pour que ce business dure au Maroc, «il faut monter dans la chaîne de valeur».
Selon le tableau que Yassine Brahim brosse de la situation des entreprises vivant une expérience d'offshoring en Tunisie, ce pays présente, comme le Maroc, des forces et des faiblesses. En effet, d'après le directeur général de GLTrade, dont Tunis accueille le deuxième centre de R&D, après celui de Paris, la capitale tunisienne «est et sera un des principaux centres de nearshore en TIC pour les compagnies européennes du secteur». Cela grâce à une «forte protection de l'investisseur» et au fait que le pays est «un très bon fournisseur de ressources humaines».
Toutefois, la Tunisie améliorer son offre au moins dans trois domaines : les infrastructures télécom, le niveau de maîtrise de l'anglais et la possibilité pour les entreprises étrangères de recruter un plus grand nombre d'expatriés.
Tunis et Rabat savent donc ce qu'il leur reste à faire pour consolider voir développer leur présence sur le marché de l'offshoring, d'une façon générale, et dans celui des TIC, en particulier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.