L'IACE organise la 35e édition des Journées de l'Entreprise du 9 au 11 décembre    SE Shinsuke SHIMIZU, ambassadeur du Japon en Tunisie, à La Presse : « La Tunisie peut être une porte d'entrée pour les investisseurs japonais vers l'Afrique »    Iles Kerkennah : Pour un tourisme vert et écoresponsable    SKYS à Tozeur : Près de 500 tunisiens ont participé à l'événement dans le désert    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 29 Novembre 2021 à 11H00    Le variant Omicron du coronavirus se propage: Les pays qui ferment leurs frontières    Sidi Bouzid : le directeur du lycée 9 avril tabassé par un parent    Les indiscrétions d'Elyssa    Vidéo du jour: Une école pieds dans l'eau    L'équipe de Tunisie entame demain la coupe arabe des nations | Billet : A quoi servira la Coupe arabe ?    Coupe de la CAF | Tour de recadrage aller – Tusker FC-CSS (0-0) : Le CSS assure l'essentiel    Une JSK poussive devant mais solide derrière : Le réalisme aghlabide    UA : la Libye appuiera la candidature du Maroc, pas celle de la Tunisie    Tribune | A défaut de relance économique, dépénalisons la migration extralégale    Sejnane : Reboisement de 5400 arbres plantés malgré les conditions météorologiques difficiles    Université Mahmoud El Materi | Colloque international sur le diabète : La recherche et la lutte continuent    Tribune | Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien : Le message d'António Guterres *    Le syndicat indépendant des réalisateurs et producteurs (SIRP) : Arrêter le formatage narratif des films tunisiens    Evénement artistique à XYZ et hors les murs à La Marsa : Je suis la grenade    Abdellatif Mekki évoque les conditions d'un dialogue    Ahlem Gzara: Des personnes complètement vaccinées parmi les admis dans les services de réanimation    Béja: Les agents du développement Sylvo-Pastoral en sit-in ouvert [vidéo]    Le fonctionnaire tunisien est le moins payé de la Méditerranée, selon Ajbouni    Abdellatif Mekki: Pas de dialogue sans retour au cadre constitutionnel    Ministère de l'Industrie: L'annulation des permis de recherche d'hydrocarbures est parfaitement légale    Près de 4 000 litres d'huile végétale subventionnée pour le marché de Tozeur    Météo : Temps pluvieux et chutes de neige et de grêle    Tunisie-Coronavirus: Zéro décès et 95 cas en une journée    Ali Laârayedh parle d'amour    Tunisie : Noureddine Tabboubi menacé de mort    Sfax-Crise de déchets: Une grève générale sera annoncée    Virgil Abloh, directeur artistique de Louis Vuitton n'est plus    Ligue 2 Pro : Résultats des matches et classements des Groupes C et D    EN Hand féminine : la liste des 16 joueuses convoquées pour le mondial    Suspension de tous les vols de passagers à destination du Maroc pour deux semaines dès lundi    Foot-Europe: le programme du jour    Coupe arabe : Classement des pays les plus couronnées    Cité de la culture : Concert du duo Tsuji Hideki, Miyazaki Mieko et Amina Srarfi    Algérie : Fort séisme à Béjaïa    La profession du conseiller fiscal    La Tunis appelle la communauté internationale à amener Israël à se conformer aux résolutions de l'ONU    Pourquoi? | Le mystère de l'huile subventionnée    A l'Avenue Habib-Bourguiba : Un individu armé voulant attaquer le MI maîtrisé    The Washington Post évoque la Tunisie    Encore une fois, une compétence Tunisienne s'affirme à l'étranger    Ouverture du 8ème Festival de la création de l'UGTT en présence de Taboubi et de Guettat    Prix FABA de littérature : Remise des prix de la 1ère édition le 4 décembre 2021    Festival du film maghrébin d'Oujda : La Tunisie rafle 3 prix    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Jaouhar Ben Mbarek : Carthage est infiltré par des parties qui sont contre la transition démocratique
Publié dans Business News le 06 - 04 - 2021

Jaouhar Ben Mbarek, ex conseiller de l'ancien chef du gouvernement, Elyes Fakhfakh, a livré, mardi 6 avril 2021, ses « convictions » concernant l'enregistrement fuité supposé impliquer l'avocate et militante Maya Ksouri dans un complot visant à écarter le gouvernement Fakhfakh.

Jaouhar Ben Mbarek a confié, lors de son intervention sur Attessia TV, avoir la quasi-certitude que l'enregistrement en question est un appel qu'aurait eu l'avocate avec la cheffe de cabinet du président de la République Nadia Akacha.
« Cet enregistrement était déjà connu dans certains milieux, aussi auprès de beaucoup d'acteurs politiques et nombre d'entre eux l'avaient écouté. Il y avait clairement un plan fomenté par certaines parties, apparentées à ce que je nomme les étudiants du RCD, en vue d'écarter le gouvernement d'Elyes Fakhfakh et de le pousser à la démission. Ce qu'il faut retenir de cet enregistrement c'est que Maya Ksouri parle en « nous » et c'est cette organisation dont elle parle qui œuvre à entraver l'accession du front révolutionnaire au pouvoir et à faire échouer tout ce modèle politique », a commencé par affirmer M. Ben Mbarek.


« Quand Kaïs Saïed a nommé Hichem Mechichi, il pensait qu'il lui serait fidèle mais la fidélité de Mechichi était ailleurs, elle était adressée à ce groupe qui infiltre de nombreux blocs, qui comporte notamment Oussama Khelifi à Qalb Tounes, Sofien Toubel, le bloc de Hassouna Nasfi, celui de Abir Moussi et d'autres blocs apparentés aux étudiants du RCD qui contrôlent aujourd'hui ce gouvernement. Maya Ksouri et peut-être Nadia Akecha ne sont pas loin de ce groupe et Hichem Mechichi non plus. Cet enregistrement prouve que Maya Ksouri et des personnes proches du président œuvrent de connivence et que le palais est carrément infiltré par des parties qui sont contre la transition démocratique. D'ailleurs le conflit qu'on observe aujourd'hui n'est pas circonstanciel et n'est certainement pas le fruit du hasard. Ce sont ces composantes qui représentent la ligne révolutionnaire qui se livrent aujourd'hui à une bataille quand le groupe dont parle Maya Ksouri en tire profit et détient les rênes du pouvoir », a-t-il poursuivi.

Jaouhar Ben Mbarek a enfin souligné que rien dans l'enregistrement ne montre que Kaïs Saïed était au courant de ces manigances. « J'appelle le président de la République à se réveiller un peu et à voir ce qui se passe autour de lui. Une grande partie de l'opération vise à isoler Ennahdha et à la placer sous la protection de Nabil Karoui. Abir Moussi et Nabil Karoui sont une seule et même vérité et les rôles sont bien répartis au sein de cette organisation pour pousser les parties coalisées au conflit comme ce qui se passe aujourd'hui entre ceux qui construisaient la base politique du gouvernement d'Elyes Fakhfakh », a-t-il conclu.


On rappelle que le député islamiste radical Rached Khiari a posté ce matin un nouvel enregistrement dont personne ne connait l'origine. Celui-ci présente ce qui est prétendument indiqué comme la voix de l'avocate et militante Maya Ksouri et cette voix dit qu'elle a proposé au président de la République d'éjecter Elyes Fakhfakh de son poste de chef du gouvernement pour le remplacer par un membre de son gouvernement, à savoir Hichem Mechichi en guise de pantin. « On l'a choisi lui, parce qu'il nous est acquis. Il sera au ministère, comme un homme de paille, mais derrière c'est le palais qui dirigera la présidence du gouvernement », écoute-t-on dans cet enregistrement.
Maya Ksouri n'a pas souhaité s'étaler sur le sujet, elle n'a fait que préciser qu'il s'agit là encore d'un coup des extrémistes pour répondre à la déculottée qu'ils ont subie de la part du président. Une réaction donc qui passe par la diffamation quand tout autre moyen direct est vain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.