Révocation des juges: Le président de l'ATJM dénonce le silence du Conseil provisoire de la magistrature    Inauguration de la première centrale solaire flottante d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient    Le nouvel Opel Mokka disponible en Tunisie chez Stafim à partir de 98.900 dinars    Wimbledon : un succès aisé pour Ons Jabeur contre Bjorklund    « Yalla Jaw », le concert inédit organisé par Orange Tunisie, fait vibrer de joie l'avenue Habib Bourguiba    Lancement de la collection de parfums REPLICA de la marque Maison Margiela en Tunisie    35e édition du festival international de Musique Symphonique d'El Jem    Laârayedh: Hamadi Jebali doit être hospitalisé à l'hôpital militaire pour une chirurgie urgente    Classement WTA Live : Ons Jabeur retrouve le Top 5 mondial    Une fin de saison houleuse : Dans la tourmente    Point de vue | Trop tard !    L1 | Play-off ( dernière journée) : Le verdict...    UGTT : grève générale au sein de la fonction et du secteur publics    Journée de colère du personnel de la santé: Précisions    Pourquoi | Les estivants et les plages    Pages éclairées de l'histoire du mouvement national tunisien (6) : Aux origines historiques d'un malaise endémique : une indépendance qui divise    Tunisie: L'Agence de sécurité informatique met en garde...    Yazid Safir, Directeur de l'agence française de développement en Tunisie à La Presse : «La Tunisie est un partenaire privilégié du groupe AFD»    Hubert Tardy-Joubert, directeur de l'Institut Français de Tunisie à La Presse : «La langue française est une langue Monde»    Voici les 10 chansons qui nous procurent du bonheur    OPPO lance des offres exceptionnelles sur ses smartphones de la Série A à l'occasion du baccalauréat et de l'Aïd El Kebir    JM Oran 2022: 1ère médaille à la Tunisie remportée par la karatéka Wafa Mahjoub    Spectacle '24 Parfums Kids' de Mohamed Ali Kammoun Orchestrea    INPT : il faut garantir un traitement humain à toutes les personnes privées de leur liberté    L'avocat et la famille de Hamadi Jebali sollicitent le soutien des Tunisiens    Mabrouk Korchid tacle le Club de Madrid pour avoir appelé à la libération de Hamadi Jebali    Tunisie: La date de l'Aid El-Idha selon l'Institut de la météorologie    « Espace El Mdina » à Hammamet : Une exposition de peintures géantes et un spectacle scout pour clôturer l'atelier artistique sur la lutte contre les violences économiques faites aux femmes    Zakaria Bouguerra: La vague du Covid-19 va se poursuivre jusqu'au mois d'août    Quid de la campagne référendaire ?    Mondher Lakhal : la digitalisation pour des services bancaires 24h/24 et 7j/7    Moutons de l'Aïd: Les prix sont fixés entre 500 et 850 dinars    Ayachi Zammel présente son mouvement politique « Azimoun »    À l'occasion du sommet du G7 en Allemagne : D'un monde mieux reconstruit à un monde menacé de la pire crise de famine    Interview de Sihem Boughdiri Nemsia : le déficit budgétaire dépassera celui prévu par la Loi de Finances 2022    Météo: Températures en hausse, ce lundi    J'agence libanaise des news : un seisme d'une magnitude de 5,1 sur l'echelle Richter frappe Oran en Algerie    JM – Volley (F) : la Tunisie s'incline face à la Grèce    Le Club de Madrid appelle Kais Saïed à libérer Hammadi Jebali    Tunisie-Ligue 1 (Play-Off) : les matches de ce dimanche    Hammam-Lif: Le Casino renaîtra de ses cendres    Attaque à Oslo : notre journaliste raconte    France : La grève générale frappe là où ça fait mal    Monde-Daily brief du 24 juin 2022: L'UE valide la candidature de l'Ukraine, les forces de Kiev ont reçu l'ordre de se retirer de Severodonetsk    Près de 150 migrants secourus au large de la Tunisie    Le Maroc va envoyer des travailleurs en Israël    FMI : ''La Tunisie doit remédier de toute urgence aux déséquilibres de ses finances publiques''    African Lion 2022 - La Défense nationale dément la participation d'Israël    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ahmed El Karm : Il faut reprendre les négociations avec le FMI pour trouver une solution aux finances publiques
Publié dans Business News le 08 - 09 - 2021

L'ancien président du directoire d'Amen Bank et actuel membre du bureau exécutif de l'IACE, Ahmed El Karm, est revenu, mercredi 8 septembre 2021, sur la situation économique et les pistes de sortie de crise.

Au micro de Elyes Gharbi lors de son passage à l'émission Midi Show, M. El Karm a précisé que la mise en place de la Loi de finances est liée à l'avancement des négociations avec le Fonds monétaire international (FMI) : c'est un facteur déterminant qui permettra d'élaborer la Loi de finances complémentaire 2021 et la Loi de finances pour 2022, d'où la nécessité de reprendre les négociations avec le fonds pour garantir le financement de la trésorerie du pays et permettre le recours au marché extérieur outre le fait que les chiffres présentés auront plus de crédibilité.

Interrogé sur la nécessité d'avoir un chef de gouvernement pour l'avancement des négociations avec le FMI, l'expert économique a estimé qu'on aura besoin d'une personne qui va signer l'accord qui sera conclu avec l'institution financière, en soulignant que ça sera un facteur important qui permettra d'accélérer les négociations qui sont actuellement en arrêt.
Ahmed El Karm pense qu'un retour en arrière est devenu impossible et qu'on doit prendre en considération les erreurs commises dans le passé, en pointant en particulier le régime politique parlementaire et les trois têtes de pouvoir, qui ne sont pas adéquates aux besoins du pays, qui l'ont paralysé et qui ont débouché sur ce qu'il appelé « dix ans de tristesse », notamment au niveau économique car le peuple s'est appauvri.
Et d'estimer qu'il est temps de changer vers un régime présidentiel, où le président décidera de la stratégie et où il aura besoin d'un chef de gouvernement pour exécuter sa vision, notamment au niveau économique.
Pour lui, le chef du gouvernement doit être un économiste expérimenté, qui comprend les équilibres économiques, qui a de bonnes relations avec l'étranger et qui prend en considération le volet social du pays.


Interrogé par l'animateur si les décisions du 25 juillet auraient envenimé davantage les relations avec le FMI, le membre du bureau exécutif de l'IACE pense que les changements politiques peuvent être acceptés par le FMI, mais la problématique demeure liée au président de la République qui doit mettre en place une feuille de route et expliquer sa vision en ce qui concerne l'amendement de la Constitution, le référendum, le régime politique, le chef du gouvernement, … . A ce moment-là, le problème qui demeure sera tuniso-tunisien et comment trouver un compromis sur les réformes à entreprendre, acceptées par tous. D'où la nécessité de trouver une plateforme qui permet à tout le monde de s'exprimer.
Et de soutenir que le fait de trouver un accord avec le FMI permettra de dessiner les contours de la Loi de finances de 2022, notamment en ce qui concerne le financement du budget de l'Etat, la correction du déficit, la hausse ou non des impôts, les recrutements, les réformes, l'investissement,...
Pour lui, il faut que le déficit budgétaire de l'Etat soit tolérable et qu'on trouve les moyens pour le financer.
Il propose dans ce cadre des pistes pour augmenter le budget de l'Etat :
* Récupérer les dettes de l'Etat auprès des particuliers et des entreprises
* Etablir l'équité fiscale, en utilisant les big data pour fixer les impôts des personnes physiques et morales
* Trouver des solutions pour les entreprises publiques déficitaires, même si ça doit passer par la privatisation de certaines. Si la situation reste comme elle est actuellement, ces sociétés vont faire faillite. Le président de la République a la sympathie du peuple et peut entreprendre maintenant les réformes qui s'imposent
* Développer les investissements dans l'énergie solaire, pour réduire le déficit énergétique
Et de soutenir que les solutions existent mais qu'il faut la personne capable à les mettre en place.

Concernant le volet de l'endettement, M. El Karm considère que la Tunisie devrait y penser d'une façon dynamique et qu'il faut trouver des solutions intelligentes pour trouver des compromis avec les prêteurs. Et de rappeler qu'un accord avec le FMI ouvre les portes des marchés internationaux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.