Tunisair pourrait se retrouver dans l'incapacité de payer les salaires de ses employés    Hand – Championnat d'Afrique des clubs : Le CA débute fort la compétition    Tunisie – Saïed demande pour la nième fois l'application de la loi de l'amnistie judiciaire    Les biens confisqués et la réconciliation pénale au centre d'un entretien entre Saïed et les ministres de la Justice et des Finances    Mouvement de la magistrature financière de l'année 2022-2023    En photos - Manifestation de soutien aux Iraniennes à Tunis    Iyadh Ouederni et Nejib Zargouni dans le parti de Mabrouk Korchid    Monde-Daily brief du 30 septembre 2022: Guerre en Ukraine : Poutine officialise l'annexion de quatre régions occupées    Virus du Nil occidental en Tunisie, les symptômes    Tunisie...En vidéo: Kais Saied reçoit l'ambassadeur d'Italie, les détails    Elections législatives-Nabil Hajji: Le prochain Parlement doit isoler Kais Saïed    Un drame à Tunis    Ligue 1 Pro : Officiel. Les matches de la première journée reportés    Assemblée élective de la Confédération Africaine de Golf : Mohamed El Aziz Fetni, élu membre du comité exécutif    Poutine facilite l'accès à la nationalité russe si...    Une pénurie d'œufs à l'horizon ?    le taux de médicaments disponibles à la Pharmacie centrale ne dépasse pas les 30%    Saisie de la voiture de fonction de Sami Ben Slama    Le maillot de l'équipe Tunisienne à la Coupe du monde Qatar 2022 inspiré du bouclier de Hannibal    QNB annonce ses préparatifs pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™    Réunion du comité exécutif de la CAF samedi à Alger    Une délégation gouvernementale tunisienne aux Etats-Unis    Nouveau partenariat entre Morris Garages et le Syndicat des pharmaciens d'officine    Les téléviseurs Neo QLED 8K et le projecteur The Freestyle disponibles sur le marché tunisien (caractéristiques)    Désignation de Haykel Khadhraoui, en tant que DG par intérim de BH Bank    Ukraine : Poutine l'a fait… !    Programme Fast : onze structures d'accompagnement tunisiennes seront subventionnées (liste)    Les maladies cardiovasculaires principales causes de décès enregistrés chaque année en Tunisie    Match EST vs CSS : 17500 spectateurs autorisés à assister    Spectacle Mallasine Story interprété par Bilel Briki au 4ème art    Tunis abrite un forum Régional sur l'organisation des travailleurs informels    Les plus beaux dessins de soutien aux Iraniennes    L'agent de la Garde nationale suspecté de corruption placé en garde à vue    La TRANSTU déplore des pertes financières estimées à 700 mille dinars    Tennis : En présence d'Ons Jabeur, partenariat signé entre la Tunisie et l'ITF    La France décore Slim Khalbous des insignes de Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres.    La vigilance éternelle    Dialogues éphémères | Considérations sur une politique anti-apocalyptique    820 individus inculpés dans l'affaire du réseau d'envoi des jeunes vers les zones de conflit    Météo de ce vendredi    Deguiche : vers la création d'un tribunal arbitral sportif tunisien    Solidarité féminine: Une manifestation de soutien aux femmes Iraniennes    Déclaration trompeuse d'Ahmed Chaftar concernant le Premier ministre belge    France : La fin de Macron, après la même bourde que Chirac en 1997?    Festival de l'Humour Francophone 'Normal Enti' à Tunis    À propos du livre de Saber Mansouri - Un printemps sans le peuple: Prélude à la déconstruction de «la révolution tunisienne»    «Mirath Music : l'exposition sonore itinérante » au Goethe-Institut de Tunis : Musique itinérante    37e édition du Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF) : Deux films tunisiens en compétition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Nabil Hajji : La situation économique causera la perte de Kaïs Saïed !
Publié dans Business News le 24 - 09 - 2021

Le député d'Attayar, Nabil Hajji, a souligné le danger relatif à la monopolisation des pouvoirs et à l'absence de contrôle et d'obligation de rendre des comptes. « Tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser », a-t-il dit, en citant Montesquieu.
« Le peuple a-t-il manifesté pour modifier les articles de la Constitution ? Ça le dérangeait ? Non ! Le peuple en avait assez de la pauvreté, du chômage et de la hausse des prix ! Que ce soit Ennahdha ou Béji Caïd Essebsi ou Kaïs Saïed à la tête du pays, c'est le dernier de ses soucis ! Le problème ne vient pas de la Constitution ! Kaïs Saïed a dévié de la trajectoire ! La situation économique causera la perte de Kaïs Saïed malgré sa popularité actuelle ! Il n'en n'est pas conscient car il ne s'agit pas d'une priorité pour lui ! », a-t-il déclaré lors de son passage du 24 septembre 2021 sur les ondes de la radio Express FM.

Nabil Hajji a poursuivi par un petit rappel de l'histoire de la Tunisie depuis le règne de Ben Ali. « Les gens avaient, également, célébré la prise de pouvoir par Ben Ali le 7 novembre 1987. Il a respecté la liberté d'expression et la démocratie durant les deux premières années. Tout le monde sait ce qui s'est passé par la suite et lorsqu'il a gagné les élections… Aucun dictateur n'était irréprochable. Tout putschiste est enivré par le pouvoir », a-t-il déclaré.
Nabil Hajji a affirmé que la mauvaise gestion du pays et les manigances du mouvement Ennahdha ne doivent pas pousser le peuple à accepter les dépassements de l'un des acteurs politiques du pays.


« Je changerais d'avis lorsque Kaïs Saïed nous présentera un programme et entamera un dialogue. Nous pourrons alors dire qu'il ne monopolise plus les pouvoirs et qu'il n'est pas un dictateur », a-t-il expliqué.

Evoquant le serment que Kaïs Saïed avait prêté lors de la cérémonie de son investiture, Nabil Hajji a considéré que ce dernier ne l'a pas respecté, ceci en violant la constitution. « Il puise sa légitimité dans la Constitution de 2014. Il l'a perdue en enfreignant ce texte », a-t-il ajouté.
« Nous avons cru que l'application de l'article 80 de la constitution par le président de la République allait permettre de poursuivre en justice les corrompus et les voleurs… Un seul député, dont je ne citerais pas le nom, a été arrêté… Dans son discours à Sidi Bouzid, le président avait affirmé qu'il avait agi avec une certaine morale et non-pas en appliquant la Loi… Kaïs Saïed ne considère, donc, pas la traduction des corrompus et des voleurs devant la justice comme une priorité ! », a-t-il estimé.


Il a par la suite critiqué la généralisation des accusations à l'encontre des politiciens par le président de la République. Il a affirmé que l'attitude du président de la République envers ceux qui ne sont pas du même avis que lui est inquiétante. Il a, aussi, souligné la gravité de l'absence de réformes, de gouvernement et de stratégies.
Nabil Hajji a considéré que la violation de la Constitution de la part de quelques partis ne doit pas conduire à la suspension de celle-ci. « Il faut sanctionner les partis qui ont enfreint la loi », a-t-il expliqué. Le député a, également, rappelé le rôle de l'opposition au sein de l'ARP. « Nous avons réussi à barrer la route à plusieurs lois telles que les textes relatives à la HAICA et à la protection des forces armées », a-t-il rappelé

Pour ce qui est de la dissolution de l'ARP, Nabil Hajji a estimé que Kaïs Saïed n'a pas eu le courage nécessaire pour le faire. « Il aurait dû procéder à cela le 25 juillet 2021… La Constitution n'est pas sacrée ou intouchable. Mais, l'adoption d'une nouvelle Constitution en maintenant une classe politique corrompue ne changera rien… Il faut appliquer le rapport de la Cour des Comptes », a-t-il ajouté.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.