OPPO dévoile son nouveau smartphone Reno7 en Tunisie    Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 15 juin pour la 12ème édition du Orange Summer Challenge    Quel sort pour la Tunisie après le refus de l'UGTT d'adhérer au dialogue de Kaïs Saïed ?    Sadok Belaid nommé à la tête du Haut comité consultatif pour la nouvelle République    Marouane Abassi : « Le recours aux ressources du FMI s'avère indispensable »    L'ADN de Tunisie Telecom : la responsabilité sociétale [Photos]    PSG : L'Emir du Qatar sera lundi à Paris pour prendre les choses en mains !    Ligue 2 Pro : Le ST champion de la saison sportive 2021-2022 (Vidéo)    France-Gouvernement : Le Drian s'efface plus d'autres surprises dans une équipe de combat    Le Brief sportif national, continental et international du vendredi 20 mai    Un deuxième incendie dans les locaux de la Cnam à Jean Jaurès    Sellaouti: 95% du budget du ministère de l'Enseignement sont consacrés aux salaires    Parution du livre "Journal d'un Jeune Ambassadeur" de l'écrivain prodige Amir Fehri    Amiral Kamel Akrout: Laissez l'armée loin des tiraillements politiques    Kef : Projet de création d'un Géoparc mondial de l'UNESCO    Gafsa: Découverte d'un corps en décomposition    CONDOLEANCES : M'hamed DRISS    Djerba : interdiction des sachets en plastique à usage unique dès le 1er août    Les journalistes protestent contre la précarité de la situation des médias saisis    Mahdia : Sauvetage de 44 migrants clandestins    Exposition "Prestige" de Dora Dalila Che du 20 mai au 17 juillet à la station d'art B7L9    Ridha Chiba, conseiller international en exportation à La Presse : « Encourager les opérateurs tunisiens à travers des conditions sécuritaires, financières et fiscales favorables »    Biden reste le gendarme de l'Europe : 40 milliards pour l'Ukraine pendant que l'UE se cache    Sousse : Assurer le bon déroulement des examens nationaux    L'ESS ramène un succès de Radès : Victoire à la Pyrrhus...    Samir Saïed : l'économie tunisienne n'est pas en train de s'effondrer    Tunisie: Quand le sommet échoue, la solution peut se trouver à la base de la pyramide    Le CSS piégé à Monastir : Virage manqué    Sauve qui peut ! : Le bateau ivre clubiste    Un excellent nouveau livre de Hatem M'rad : Les dérives contraires en Tunisie    Dialogues éphémères | Quand science rime avec revanche...    5e édition de l'Envirofest, à la Cité de la culture Chedli-Kélibi, du 20 au 25 mai 2022 : "Watch a movie… save the planet !"    Zouhair Maghzaoui : le gouvernement a entravé le processus du 25-Juillet    La ministre de l'Equipement et de l'Habitat en visite à Sfax [Vidéo]    Les droits humains à la tête du client    La variole du singe fait son apparition dans plusieurs pays: Quels sont les symptômes ?    Rencontres Maghreb oléagineux: Développement des filières oléagineuses, un enjeu stratégique pour la souveraineté alimentaire    Météo de ce vendredi    Publication des statuts types des sociétés citoyennes locales et régionales    Tunisie-Ligue 1 (Play Off) : le programme de la 6ème journée    « Le Prix du cinquième jour » de Khaoula Hosni en lice pour le Prix Orange du Livre en Afrique    Talibans: Les femmes journalistes devront se couvrir le visage à la télévision    Paris n'aimera pas le discours de Tebboune chez Erdogan, un ennemi de Macron    La Tunisie accueille 'Phoenix Express 2022'    Ce soir, à la Salle Tahar-Cheriaa à la Cité de la Culture Chedli-Kélibi : Courez (re)voir «Le pas suspendu de la cigogne» d'Angelopoulos !    Foot-Europe: le programme du jour    Du Cap-Vert, au Cap Bon, Elisabeth Moreno part à la conquête des électeurs français de Tunisie    Le consulat tunisien à Tripoli appelle les Tunisiens à la vigilance    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Kaïs Saïed souhaiterait appliquer un modèle proche du Velayet-e faqih iranien, selon Hatem Mliki
Publié dans Business News le 25 - 01 - 2022

Le président de la République, Kaïs Saïed, aurait en tête un modèle de gouvernance politique proche du système de Velayet-e faqih appliqué en Iran depuis l'ascension de l'ayatollah Rouhollah Khomeini à l'aube de la Révolution iranienne en 1979. C'est ce qu'a déclaré le député indépendant Hatem Mliki au micro de Myriam Belkhadi sur Shems FM, mardi 25 janvier 2022.
Il a évoqué, dans ce sens, la gouvernance par les bases – appliquée en Iran via les conseils locaux – les tribunaux spéciaux que le chef de l'Etat tend à établir via son décret sur la réconciliation pénale et qui ressemblent de ce fait aux tribunaux révolutionnaires iraniens, et enfin son entreprise juilletiste et le décret 117 par lequel il s'est accaparé une partie des pouvoirs. Reste encore, en l'occurrence, le pouvoir judiciaire sur lequel le chef de l'Etat n'a pas encore mis la main.

Dans ce même contexte, Hatem Mliki a relevé l'existence d'une querelle au Palais de Carthage entre trois voix : celle qui appelle à la raison et considère périlleuse l'entreprise de Kaïs Saïed, celle qui veut mettre la main sur l'Etat et tirer profit de son arrivée au sommet de l'échelle, et enfin celle qui compte des proches et de la famille qui cherchent à influencer le président.

La démission de la cheffe de cabinet présidentiel, Nadia Akacha, en est, d'ailleurs, une manifestation selon le député. Il a ajouté, dans ce sens, que celle-ci devrait communiquer grosso-modo les points de divergences qui ont motivé sa démission afin d'éviter d'alimenter davantage les rumeurs et les préoccupations autour de ce qu'il se passe à Carthage.


Interrogé sur sa vision pour une éventuelle sortie de crise, Hatem Mliki s'est rangé du côté de la Centrale syndicale soulignant que le président de la République aurait dû adopter la feuille de route proposée par l'UGTT surtout que celle-ci a placé l'économie et le social en tête de ses priorités pour ensuite se pencher sur le politique et réfléchir aux réformes à engager sur le système politique et le code électoral dans le cadre d'un dialogue. « Ce n'est pas aux politiciens de fixer les règles du jeu auxquels ils devraient participer », a-t-il avancé notant que l'Union générale tunisienne du travail et les organisations nationales sont capables de proposer des réformes dans ce sens.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.