Rihanna est la femme la plus riche aux Etats-Unis    Sept scanners Epson récompensés par Data Master Lab pour leur grande facilité d'utilisation et leur qualité d'image supérieure    NEWS | L'EST sur Azmi Ghouma    De retour dans la cour des grands : L'Afrique, c'est l'ADN du CA !    Programme TV du mercredi 06 juillet    Météo en Tunisie: Températures maximales comprises entre 35 et 45 °C    Patricia Caillé, directrice de l'ouvrage «A l'œuvre au cinéma» (*), à La Presse : «Les techniciennes ne figurent pas dans l'histoire des cinémas»    Monia Ben Jémia: Les menaces sur les droits des tunisiennes dans le projet de Constitution du 30 juin 2022    En fait-on trop avec les politiques ?    Le 25 juillet : que faire ?    L'édito de Taoufik Habaieb: Kaïs Saïed doit changer    Rafik Abdessalem: Je ne possède que 1700 dinars dans mon compte bancaire    Voyages aériens : le chaos règne dans les aéroports !    Nouvelle constitution : Les risques d'un clivage qui fera mal à la justice    Projet de constitution - Les anciens bâtonniers dénoncent la suppression de l'article 105    Tunisie-Coronavirus: Les signes d'une 6e vague se confirment    Tunisie-coronavirus : C'est la 6ème vague    En vidéo : Des voyageurs ont attaqué un sécuritaire à l'aéroport Tunis Carthage    Ghannouchi convoqué par le Pôle antiterroriste    Conférence de presse pour la présentation de la Foire EIMA International    Challenger de Bogota : Malek Jaziri jouera les 8e en simple et en double    Météo du mercredi 6 juillet 2022    CAN féminine 2022 : la Tunisie pour confirmer contre la Zambie    Ouverture de la conférence africaine sur la sécurité et la police de proximité    Beja : un centre de secours et de soins    Référendum, gel des avoirs de Ghannouchi, ouverture des frontières avec l'Algérie… Les 5 infos de la journée    Maroc | Olympiades panafricaines des mathématiques : une gafsienne couronnée    Ons Jabeur : je suis vraiment heureuse de cette victoire !    L'Algérie ouvrira ses frontières terrestres avec la Tunisie le 15 juillet    Wimbledon : Djokovic renverse Sinner pour jouer sa 43e demi-finale majeure    Tunisie Autoroutes s'explique sur l'augmentation de ses tarifs    Monde-Daily brief du 5 juillet 2022: À Lugano, L'Ukraine et ses alliés posent les principes pour guider la reconstruction    Riadh Hajjej désigné directeur général par délégation de l'ATB    Tribune | Moscou devra choisir entre le beurre et les canons    Contrepoint | Du scénario Jupiter    Exposition de groupe «Passionnément... femmes» à l'Espace Art et Culture Hédi-Turki : «ELLES» lui rendent hommage    Tunisair annonce que les billets sont 100% modifiables et remboursables    Décès de Taoufik Chaibi    Kaïs Saïed reçoit les lettres de créance de 12 ambassadeurs qui ne résideront pas à Tunis    Ooredoo sponsor officiel du Festival International de Carthage    Kais Saied se rend en Algérie    Ukraine : Poutine avance pendant qu'ils mangent des petits fours en Suisse    Diam's fait un véritable carton avec son film "Salam"    Festival Carthage 2022: Le groupe Sud-Coréen B.I.G sur scène le 16 juillet    Tribune de Josep Borrell – Moscou devra choisir entre le beurre et les canons    Le compositeur Ezzedine Ayachi n'est plus    Un faible séisme frappe le gouvernorat de Sidi Bouzid    Mohamed Hédi Jouini nommé directeur général du théâtre de l'Opéra de Tunis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sadok Belaid : le président ne m'a rien imposé et je m'en tiens !
Publié dans Business News le 26 - 05 - 2022

Le président coordinateur de la commission nationale consultative pour une nouvelle République, Sadok Belaid a été présent ce jeudi 26 mai 2022, sur le plateau de la chaîne Attessia pour revenir sur sa mission au sein de la commission et sa vision du projet de la nouvelle Constitution qu'elle devrait élaborer.


Très tendu au début de l'interview, Sadok Belaid a refusé de répondre aux questions de l'animatrice de l'émission Rendez-vous 9, Malek Baccari. Et c'est avec beaucoup d'arrogance qu'il lui avait signifié qu'il ne répondrait qu'aux questions en rapport avec sa mission, soulignant qu'il n'avait pas à répondre aux critiques envers la commission ou le processus qui lui avait donné naissance. Sadok Belaid avait saisi l'occasion pour répondre à ses détracteurs, notamment, la présidente du PDL, Abir Moussi, en affirmant en deux mots« ça me dégoûte ».
En effet, dans sa réaction au décret 30, Abir Moussi a qualifié la démarche du président de la République d'outrage aux institutions de l'Etat expliquant que, selon le décret 30, le seul détenteur de toute la documentation sur la nouvelle république n'est autre que son président coordinateur, soit le doyen Sadok Belaïd. « Celui qui veut savoir à quoi ressemble la nouvelle république n'aura qu'à braquer M. Sadok (Belaïd) », a-t-elle ironisé.
Dans ce contexte, M. Belaid a, également, accusé les journalistes analysant les critiques de ne chercher que le buzz.


Cet épisode dépassé, le président coordinateur de la commission consultative a assuré que la Constitution n'était pas prête et qu'elle était à faire. Il a ajouté que le président de la République ne lui avait demandé de mettre aucun article, et ne lui avait imposé aucune idée relative à son projet politique. « J'ai aussi la liberté absolue de consulter qui je veux, à condition qu'il soit intègre. Je n'ai pas à déterminer l'intégrité des gens, mais je me base sur la réputation. Jamais je ne ferai appel à ceux qui avaient desservi le pays. J'ai la latitude d'intervenir dans les travaux de n'importe quel comité dès le moment où je constate la moindre déviation. L'avenir du pays est dans la croissance économique et sociale. Le pays est parti à la dérive ces dernières années avec l'effondrement de l'enseignement, la santé, les transports. Pendant ce temps, Ghannouchi embrassait Al Qaradhaoui sur le front ».


Revenant sur le désistement de certaines parties conviées au dialogue, Sadok Belaid a assuré que l'invitation était adressée aux parties citées dans les deux décrets, bien qu'elles aient la liberté de décliner cette invitation.

Par ailleurs, il a tenu à souligner que la mission de sa commission était purement technique et consultative, précisant dans ce contexte que le projet de Constitution qu'elle va réaliser sera publié. « Je m'engage à révéler aux Tunisiens si le projet publié n'est pas conforme à celui que j'aurais soumis ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.