Le Président de la République réitère la nécessite d'ouvrir tous les dossiers liés aux crimes douaniers    Foot mondial (TV/Streaming) : Sur quelles chaînes regarder les matches de mardi ?    Déviation partielle de la circulation au niveau de l'intersection "Ben Daha" à "Ezzahrouni"    Inflation : le gouffre entre le ressenti du Tunisien et les chiffres annoncés !    Abdesalem: Abdelli qui a soutenu Saïed, il goutte aujourd'hui au poison qu'il réservait aux adversaires de Saied    Série de limogeages au ministère du Transport    Monde : Daily Brief 08.08.22 l'ONU appelle à stopper toute attaque "suicidaire" contre des centrales nucléaires en Ukraine    Tunisair : Annulation de 3 vols en provenance de Bamako, faute de carburant    Tunisie : Le radar captera l'utilisation des téléphones et le non-port de la ceinture    Zarzis: Ignorant le public, l'algérien Fayçal Sghaier se retire et refuse de donner le concert ! (Vidéo)    Ghannouchi : Soit la violence… soit le dialogue pour coexister    Recette : Comment trouver une bonne pastèque ?    Tunisie-Référendum: Rejet du recours intenté par Afek Tounès    Lotfi Abdelli: Je suis en danger, et cela peut être c'était mon dernier spectacle (Vidéo)    Ukraine : Poutine aurait la solution, 100 000 soldats nord-coréens surentraînés    Lutte contre la traite humaine : Il y a encore du chemin à faire    Boom de la fibre optique en Algérie !    Référendum : le Tribunal administratif rejette le recours intenté par Afek Tounès    La galerie Saladin expose l'artiste-peintre Luigi Maria De Rubeis : Force et délicatesse    Festival international de Hammamet | Concert de Hamza Namira : Précieux moments de musique et de chant    François Hollande plaide pour une relance du partenariat avec le Maghreb    Grombalia: Les habitants protestent contre la coupure d'eau depuis plus de 3 mois (Audio)    Zouhair Maghzaoui : Ahmed Néjib Chebbi n'est qu'une vitrine pour l'islam politique    Tunisie : Trois morts à Bizerte    L'Iran arrête trois espions du Mossad    Gaza : L'Ukraine solidaire avec Israël    Le Premier ministre japonais effectuera sa 1ere visite en Tunisie et au Maghreb    LG et GOOGLE offrent trois mois d'accès à STADIA PRO    Faire de la Tunisie une plateforme de coopération: Tunisie Japon Afrique    Communauté subsaharienne en Tunisie : Inquiétante flambée du discours raciste    Tribune | Mon message d'Hiroshima    Tunisie: 7,433 millions quintaux de céréales collectés    EXPATRIES | Un trophée pour Belarbi ?    Décès d'un ressortissant tunisien au Canada : Le meurtrier souffrait-il réellement de troubles mentaux ?    Prix au marché municipal de Beja [Vidéo]    Sélections des jeunes : Le temps des grandes réformes    EST | Des recrutements ciblés : L'empreinte de Nabil Maâloul !    Classement WTA : Badosa recolle à Sakkari et passe 3e, Ons Jabeur 5e    Matches amicaux : Le Barça, l'Atletico et la Roma largement vainqueurs    Pourquoi | A propos des horloges    Météo : Le mercure grimpe jusqu'à 42 degrés    Monastir: Sauvetage de 22 migrants clandestins à l'île de Kuriat    Monastir : 22 migrants clandestins sauvés en pleine mer    Ons Jabeur exemptée du premier tour du tournoi de Toronto    Jean-Jacques Ciscardi sort son nouveau live : Beyrouth-Rome vol 770    Foot-Europe: le programme du jour    Le festival de Monastir déprogramme Mokdad Shili à cause de ses propos contre Bourguiba    Wandure is actually a Canadian Dating application That Saves Times by Turning Every on line complement Into a Real-Life Date    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tunisie - Covid-19 : Face au rebond épidémique, Hechmi Louzir répond aux questions de Business News
Publié dans Business News le 30 - 06 - 2022

Devant la recrudescence du nombre de cas positifs au Covid-19 et un taux de positivité qui a presque triplé en une semaine, la question de savoir si la Tunisie fait face à une nouvelle vague de contaminations s'est imposée. Autour d'elle d'autres interrogations portant notamment sur l'efficacité de la vaccination et la virulence du virus responsable de cette reprise ont également été formulées.

Le directeur de l'Institut Pasteur de Tunis et président de la commission de vaccination, Hechmi Louzir, a accepté de répondre aux questions de Business News et d'apporter les éclaircissements nécessaires.

Avec un taux de positivité dépassant les 30%, peut-on dire que la Tunisie fait face à une nouvelle vague ?

Parler de 34% de taux de positivité n'est pas le réel indicateur permettant de dire que la Tunisie fait face à une nouvelle vague de contaminations par le virus responsable du Covid-19. En ce moment les tests réalisés sont orientés et ciblent particulièrement les personnes ayant des symptômes et les cas contact, ce qui explique aussi les chiffres élevés. Néanmoins nous observons une nette reprise de la transmission qui confirme que la Tunisie, comme d'autres pays, subit, en effet, une nouvelle vague de contaminations.

Omicron ou autre variant ?

La souche responsable des vagues de contaminations observées est bien Omicron et ses sous variants BA.2, BA.1, BA.4 et BA.5. En France notamment, où on fait beaucoup de séquençages, les variants qui sont apparus le plus sont le BA.4 et le BA.5, cela devrait être pareil en Tunisie mais nous ne l'avons pas encore confirmé.

Un variant plus contagieux/virulent, qui échappe à la vaccination ?

Ce sous-variant d'Omicron et particulièrement le BA.4, est effectivement plus contagieux mais n'est pas plus virulent. Pour ce qui est de la vaccination, on ne peut pas dire que la reprise est due à l'inefficacité du vaccin car elle est en fait due à la combinaison de deux facteurs. D'abord, le délai écoulé depuis la dernière vaccination et qui fait que le taux d'anticorps baisse et donc l'immunité. Ensuite, quand le virus change, les anticorps risquent de moins reconnaitre la protéine S et donc de perdre légèrement en efficacité, néanmoins la réponse immune continue d'agir sur les formes sévères.

Les doses de rappel sont boudées, peuvent-elles réellement avoir de graves effets secondaires ?

Il y a une réticence générale, pas seulement en Tunisie, concernant les doses de rappel du vaccin contre le Covid-19. Le rappel peut en effet avoir des effets secondaires, des maux de tête et de la fièvre peuvent être notamment constatés mais la communauté scientifique est unanime, le rapport bénéfice/risque penche largement vers le bénéfice et la vaccination est recommandée pour protéger contre les formes graves du Covid-19. Les rappels ne donnent pas d'effets plus graves que les premières vaccinations et restent le moyen le plus efficace pour réduire les contagions.

Comment savoir si quelqu'un a un simple rhume ou s'il a le Covid-19 ?

Quand on présente certains symptômes, une pharyngite notamment, des maux de tête, une fatigue ou ce qui s'apparente à un rhume, la première chose à faire est de commencer par écarter le Covid-19. Il faut donc réaliser un test pour s'assurer qu'il ne s'agit pas de cela avant d'envisager autre chose. Cela est normal en temps d'épidémie où le virus responsable circule largement. Il faut donc toujours commencer par éliminer cette option.

Quid des conditions de stockage des vaccins disponibles en Tunisie ?

Il n'y a aucune crainte à avoir. La Tunisie n'a aucun problème avec les conditions de stockage ou les dates de péremption des vaccins. Il y a un suivi rigoureux de la chaine de froid validé par un contrôle régulier. Aucun problème à ce niveau-là.

Faut-il attendre le vaccin qui cible Omicron pour faire les doses de rappel ?

Le vaccin adapté à Omicron est en cours de fabrication et a obtenu la validation de la Food and Drug Administration (FDA) aux Etats-Unis. Il faut attendre des mois pour qu'il soit mis sur le marché et à ce moment là nous définirons qui est éligible à l'obtenir. Entre temps il est nécessaire de continuer à se faire vacciner, d'aller recevoir les doses de rappel.

Peut-on s'attendre à des mesures de protection plus restrictives ?

Pour l'instant non. Les mesures et les recommandations en place restent en vigueur. Le port du masque est recommandé dans les espaces publics, l'aération des espaces fermés aussi et bien sûr la vaccination. La situation reste tout de même évolutive et ces mesures peuvent devenir plus restrictives si le contexte l'exige, ce n'est pas actuellement le cas…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.