Fête nationale de la femme : Ichraf Chebil annonce le retour des vieux démons    Tunisie : Augmentation des exportations du secteur industriel    Industrie : L'investissement a encore fondu, beaucoup trop    Photo du jour : Le souk du dimanche à l'aéroport    Grèce : le Premier ministre "espionnait" depuis 2019, ça lui coûtera très cher    Un incendie dans une église fait des dizaines de morts en Egypte    Mohsem Marzouki réagit à l'attentat contre Salman Rushdie    Par Jawhar Chatty : La nouvelle régente de Carthage !    Les syndicats sécuritaires : la liberté d'expression ne peut être bâtie aux dépens de la dignité    Salman Rushdie s'en sortira, les ventes de "Versets sataniques" explosent    Egypte : Un incendie tue des dizaines de chrétiens en pleine messe    L'entreprise saoudienne pétrolière : Hausse des bénéfices net record au 2ème trimestre de 90%    Ils n'ont pas le droit !    Formation des dirigeants: Une aubaine pour l'entreprise    La Tunisie exprime son soutien à l'Arabie Saoudite    Volley : La CAN junior dames U21 sera organisée en Tunisie    NBA : Golden State – Los Angeles Lakers, le 18 octobre prochain    Foot-Europe: le programme du jour    Météo : De la chaleur partout et des foyers orageux    Après le ministre le gouverneur et sa soeur, accusés des mêmes horreurs (Document)    Tunisie : Mandat dépôt contre le tueur d'un touriste    Edition estivale des UV — Utopies visuelles à Sousse: Plus d'utopies, plus de moments forts    Zied Gharsa au Festival International de Carthage: Festive, la musique tunisienne !    REMERCIEMENT& FARK: Mohieddine MOUAKHAR    Express    La surchauffe de l'économie singapourienne nécessite un nouveau resserrement monétaire    Pourquoi: Manque d'espaces sanitaires    Pollution marine et menace pour l'équilibre écologique: Va-t-on s'y attaquer réellement ?    DECES: Mohamed Naceur MRAD    Abdelmajid Chétali: Le talent, la passion, la gloire...    Abir Moussi: La nouvelle constitution est une menace pour les acquis de la femme    FIBA 3×3 Nations League 2022 : les résultats de la 2e journée pour la Tunisie    L'apparition d'Ichraf Chebil critiquée sur la toile    Première astronaute tunisienne et africaine : Telnet dévoile la liste des candidates    Pour la première fois, une allocution officielle de l'épouse du chef de l'Etat    Développement du tourisme de plaisance: Les grandes lignes de la feuille de route    Décès du réalisateur Abdeljabbar Bhouri    Foot-Europe: le programme du jour    Eventuelle grève des techniciens de la navigation aérienne    Protéger les femmes    «Naseer Shamma & the peace builders» au Festival International de Carthage: Musique d'amour et de paix    La BNA mécène du festival de Dougga pour une culture inclusive    Salman Rushdie poignardé à New York    La maison du luth arabe en Tunisie à l'initiative du luthiste irakien Naseer Shamma    CAB : Report de l'assemblée élective…    Programme TV du vendredi 12 août    Tahar Melligi , l'historien des artistes, décédé à l'âge de 86 ans    Orange Tunisie expérimente à nouveau la technologie 5G dans le domaine de la Culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Fadhel Abdelkefi : par sa constitution, Kaïs Saïed a réalisé le rêve de l'islam politique
Publié dans Business News le 04 - 07 - 2022

Le président d'Afek Tounes, Fadhel Abdelkefi, est revenu, lundi 4 juillet 2022, sur le démarrage de la campagne sur le référendum. Le parti – qui participe au référendum et fait campagne pour le non – a lancé sa campagne à Sidi Bouzid et Regueb où les membres d'Afek Tounes et les partisans ont dû faire face à des « milices » et « des menaces de mort ».
Selon Fadhel Abdelkefi, la violente opposition à la présence d'Afek Tounes à Regueb est le fruit des discours du président de la République, Kaïs Saïed, dans lesquels il ne cesse de parler de « traîtres » et de « complots ». Le politicien a relevé, également, l'absence de sécuritaires pour assurer le meeting de son parti soulignant qu'un rapport détaillé a été transmis à l'Instance supérieure indépendante pour les élections.
Il a, dans ce contexte, fait porter la responsabilité de l'intégrité physique des personnes qui participeront à la campagne sur le référendum au président de la République.
« Si certains pensent que cela nous arrêtera, ils se trompent. Nous continuerons (à faire campagne). Cela est notre droit », a-t-il déclaré au micro de Myriam Belkhadi lors de son intervention dans la Matinale de Shems FM précisant que son parti s'oppose à toute l'entreprise Kaïs Saïed dans son ensemble et à sa performance et non uniquement à la constitution qu'il compte soumettre au référendum le 25 juillet.
Le chef de l'Etat a, rappelons-le, publié dans le Jort du 30 juin 2022, une proposition de constitution largement différente de celle élaborée par la commission consultative qu'il avait lui-même désignée pour cette tâche.
S'exprimant sur le contenu de la proposition de constitution du président de la République, Fadhel Abdelkefi a estimé qu'il n'y avait « rien à prendre ». Il a ajouté, dans ce sens, que le chef de l'Etat avait réalisé le rêve de l'islam politique. « Il n'y aura plus de Parlement, plus de partis, plus de cour constitutionnelle, plus de libertés (…) Cela deviendra une habitude : chaque président nous rédigera sa propre constitution », a-t-il affirmé notant que la proposition de Kaïs Saïed ne survivra pas au-delà de son mandat.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.