Coronavirus: 2 décès et 3905 nouvelles contaminations, Bilan du 16 janvier 2022    Météo: Températures comprises entre 8 et 12 degrés, ce mardi    Ooredoo s'allie à Fujifilm et lance une solution digitale d'impression photo    Tunisie : Reprise du lancement du projet de délivrance d'un passeport et d'une carte d'identité biométriques    Kasserine : Deux mandats de dépôt en prison contre le directeur de l'usine de chaux et un employé    Tunisie : Libération de l'avocate accusée d'avoir agressé un agent de sécurité à l'aéroport de Djerba Zarzis    Najla Bouden reçoit Slim Hentati et Faouzia Yacoubi    La bourse de Tunis renoue avec les pertes    CAN 2021 : Où regarder les 4 matches de mardi ?    Libération de Mustapha Khedher    CAN 2021 – Gr A : Le Burkina Faso décimé mais qualifié aux 1/8    France : Une autre grève générale qui tombe au plus mal pour Macron    Covid-19 : Mahjoub Aouni écarte le recours à la suspension des cours    Libération de Seif Eddine Makhlouf et Nidhal Saoudi    Autos-Renault: Les ventes de voitures en chute libre depuis 3 ans    Bientôt un "programme sport pour tous au sein des administrations tunisiennes"    Sommet de la Ligue arabe : Très mauvais pour Alger, pour le monde arabe    Coronavirus : Le PDG de Pfizer annonce une bonne nouvelle    Expo Dubai : 2e plainte contre le Cepex, cette fois Kais Saied devra taper    La toile émue à la vue de musiciens tunisiens quitter le pays à bord du même avion    Maroc – Allemagne : Vers la réconciliation ?    Eric Zemmour condamné à 10 000 € d'amende pour provocation à la haine    Hichem Djaït aux yeux de ses contemporains    Tunisie-officiel : Levée de la Résidence surveillée sur deux personnes    Tunisie – Sonede : Perturbation de la distribution de l'Eau dans le Grand Tunis    Le film 'STREAMS' de Mehdi Hmili projeté en Tunisie dès le 19 janvier (B.A. & Synopsis)    Autos-Maroc: La marque au lion bat son record de vente en 2021    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 17 Janvier 2022 à 11H00    CAN 2021 | Groupe F, 2e journée – Tunisie-Mauritanie (4-0) : Une si belle réaction !    La Tunisienne Sonia Ben Ammar ''heureuse'' de représenter ses origines    Les indiscrétions d'Elyssa    Tribune | La crise de l'art contemporain, un problème de discours ou de pratique ?    Tunisie : Taux de remplissage des barrages à près de 50%    Bechr Chebbi :'' Israël gérait la sécurité et l'armée lors de la manifestation du 14 janvier ''La réponse de Khalifa    Tunisie-coronavirus : La plupart des hospitalisés sont des non-vaccinés    JSK : On ne chôme pas...    NEWS | Sadok Selmi pour Cameroun-Cap Vert    Insecte tueur de cactus : Un danger qui guette des milliers d'hectares...    Météo : Légère hausse des températures    Express    La baguette magique de « Soumoud » pour sauver la Tunisie !    Tunisie : Un capitaine de la garde nationale retrouvé pendu, son avocate balance des dossiers    Open d'Australie : Ons Jabeur déclare forfait    Arts plastiques | Thameur Mejri au musée d'art contemporain de Lyon    Secousse tellurique à Gafsa    Maltraité, l'artiste Saja demande la récupération de ses tableaux du pavillon tunisien à l'Expo Dubai    Le combat d'un résistant septuagénaire palestinien écrasé par une voiture de police de l'occupant    Scandaleux : Le correspondant d'un journal français frappé par des policiers le14 janvier    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



OIT UE : Résultats du projet "Création d'emplois"
Publié dans Business News le 18 - 01 - 2018

Les résultats du projet "Création d'emplois et accompagnement à la réinsertion professionnelle en complétant les dispositifs de l'Etat" ont fait l'objet d'une conférence tenue ce jeudi 18 janvier 2018 à l'hôtel Golden Tulip El Mechtel, en présence du ministre du Développement, de l'Investissement et de la Coopération internationale, Zied Lâadhari, l'ambassadeur de l'Union européenne à Tunis, Patrice Bergamini et le représentant du directeur du Bureau de l'Organisation internationale du travail (BIT) pour les pays du Maghreb.

M. Lâadhari a tenu à saluer l'engagement de l'Union européenne (UE) et ses efforts pour la création de l'emploi dans des zones défavorisées, avec des projets concrets qui changent la vie des citoyens. Il a, également salué la BIT pour son travail. Il a noté que le paradoxe de la Tunisie s'est d'avoir des régions riches mais une population pauvre et qu'il faudrait miser sur l'abondance de ces ressources naturelles et humaines, du potentiel archéologique, forestier, agricole et de transformation sur place, pour créer de la richesse, en espérant qu'y ait par la suite un effet de contagion positive qui encouragera d'autres localités à faire de même.

M. Bergamini a précisé, pour sa part, que ce projet tripartite est l'un des premiers projets dans lequel a investi l'Union européenne juste après la révolution et qui s'adresse aux zones prioritaires du pays à savoir : Siliana, Le Kef, Kasserine, Sidi Bouzid et Gafsa. Il a mis en relief l'efficacité des agents de la BIT, qui ont su faire la différence sur le terrain.
L'ambassadeur a rappelé que l'UE est le premier partenaire de la Tunisie et que la Tunisie est en voie de devenir le 1er partenaire en Méditerranée de l'UE. Il a précisé que les engagements de l'UE dans ce projet sont de l'ordre de 20 millions d'euros, mais que les engagements cumulés de l'UE dans les zones prioritaires et en particulier dans ces 5 gouvernorats sont de 300 millions d'euros, soit près de 1 milliard de dinars.
Patrice Bergamini a profité de cette occasion pour délivrer deux messages politiques. Le premier étant «ne perdons pas de temps» et le second étant «ne doutons pas», le nous désignant la Tunisie et l'UE. «L'Europe a besoin de la Tunisie. L'Europe a besoin que la transition sociale et économique du pays réussisse », a-t-il expliqué. La Tunisie ne figure plus sur la liste noire des pardis fiscaux, a-t-il déclaré, «ce n'est pas un secret, la décision sera officielle la semaine prochaine».
Le représentant de la BIT a souligné, quant à lui, que ce programme vise à fournir un travail décent à une population défavorisée. Il a estimé que les résultats réalisés ont été tellement encourageants qu'un nouveau projet de soutien de la décentralisation a été lancé.

Le projet "Création d'emplois et accompagnement à la réinsertion professionnelle en complétant les dispositifs de l'Etat" cible cinq gouvernorats défavorisés de l'intérieur du pays (Siliana, Le Kef, Kasserine, Sidi Bouzid et Gafsa).
Les principes de l'intervention du projet sont axés sur trois aspects fondamentaux à savoir la valorisation des ressources locales (humaines, naturelles et matérielles), la formation des acteurs et l'appui à la création des emplois productifs ainsi que l'accroissement des revenus locaux et ceci à travers la mise en œuvre d'infrastructures de base ainsi que l'appui au développement économique local, permettant l'insertion professionnelle des cibles concernées.
Les actions du projet se veulent diversifiées par leur caractère démonstratif en respectant les principes de l'approche tels que la concertation, la mobilisation des acteurs locaux et la valorisation des ressources locales.
Les chantiers démonstratifs en HIMO sont répartis sur 21 sites. Le nombre total de journées de travail direct générées sur les chantiers s'élève à environ 130.000 J/T directe dans la construction des différents projets d'infrastructure (marchés, aménagement des voiries, cités artisanales, unités de transformations), environ 22.000 J/T indirecte dans la fourniture des matériaux de construction (moellons, pavés de roches, dalles et pierre de décoration, cannes,) et près 1.000 postes d'emplois induits dont 80% des projets pour des femmes rurales.
Ces postes d'emplois sont générés à travers un appui technique (formation diplômante et un accompagnement adapté), des dotations en équipements de production et un aménagement selon les normes sanitaires des espaces de transformation.
Différents types d'emplois sont créés : commerces réglementaires (dans les deux marchés à Gafsa et Sidi Bouzid), 2 unités de distillation des PAM, 2 fromageries artisanales, 2 unités de transformation des fruits et légumes, 1 périmètre irrigué de 50 Ha, vergers de Kesra sur une superficie de 20 Ha, 20 unités d'élevage de poulets fermiers, 4 groupements d'artisanes (tissage, fibre végétale…).

Le coût global des investissements en infrastructure sont évalués à 7,3 millions de dinars tunisiens dont 2,8 millions de dinars tunisiens comme contribution de la part du ministère du Développement (financement complémentaire au Programme Régional de Développement et Programme de Développement Intégré) et de l'ODESYPANO.
60% du coût global se traduit par une injection de fonds directs au niveau local à travers 50 PMEs locales impliquées, formées sur les fondamentaux de l'approche Haute intensité en main d'œuvre (HIMO).Cette approche valorise l'utilisation des substances utiles locales, le développement des PMEs et la formation de la mains d'œuvre non qualifiée dans le cadre des chantiers école d'apprentissage couronnés par des tests professionnels assurés par les centres de formation professionnelle sous tutelle du ministère de l'Emploi et de la Formation professionnelle.

Le deuxième axe d'intervention du projet touche des activités de développement économique local et d'insertion professionnelle complémentaire au volet infrastructure. Les activités de cet axe répondent à deux principes : la valorisation des productions locales et l'organisation des petits acteurs économiques.
Le volume global de l'investissement pour la création de 6 unités de valorisation des produits locaux (hors aménagement) est évalué à plus de 800.000 mille dinars (équipements, études techniques et expertises) à cela il faut rajouter la contribution des différents services de l'Etat dont principalement le ministère de l'Agriculture (mise à disposition de 4 locaux, subventions, expertises, appui logistique, formations,) et la BNA de Kasserine pour un volume global de 400.000 mille dinars.
D'autres activités cofinancées avec d'autres structures publiques et privées ont été réalisées sur d'autres sites comme l'organisation des sessions de formation sur les métiers agricoles à Regueb, en collaboration avec le PDI de Regueb, le CFPA de Sidi Bouzid, CRDA de Sidi Bouzid ainsi que les exploitants agricoles (90 jeunes ont été formés), sur la tonte électrique des moutons (60 jeunes ont été formés à Tejerouine, Sidi Aich et Belkhir) et sur la fabrication d'aliments pour bétail (40 bénéficiaires à Douar Ousseltia et Ain Babouch en collaboration avec l'Office d'Elevage et Pâturage de Dahmani).

Les résultats encourageants de la première phase du projet et l'évolution du contexte national ont suscité un nombre important de demandes, issues d'autres délégations, ou d'autres gouvernorats présentant des conjonctures économiques similaires. L'Union européenne a fait appel au Bureau International du Travail pour la mise en œuvre d'un nouveau projet IPDLI – BIT/UE (2018-2022) "Initiative Pilote pour un Développement Local Intégré" qui prendra la relève du projet AZD – BIT/UE. Ce nouveau projet est financé par l'UE et s'intègre dans le cadre de l'appui au processus de décentralisation. Il sera mis en œuvre par le BIT en étroite collaboration avec le Ministère des Affaires Locales et de l'Environnement.
L'objectif étant de soutenir le processus de décentralisation et de créer une dynamique économique locale génératrice d'emplois décents dans les 12 communes nouvellement créées dans 4 gouvernorats à savoir : Jendouba, Kasserine, Gafsa et Tataouine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.