Communiqué du Comité national olympique tunisien : Le gala du Flambeau olympique 2019 reporté au 20 décembre    Tunisie – Hamma Hammami parle de la maladie de Radhia Nasraoui    En vidéo : l'UGTT rend hommage à Mohamed Ennaceur    Tunisie : [vidéo] Zouhaier Maghzaoui: “Un gouvernement qui ne privilégie pas les problèmes sociaux ne nous intéresse pas”    Mohamed Habib Jemli reçoit Khaled Kaddour, ancien ministre de l'Energie et des énergies renouvelables    Inauguration d'une société japonaise de composantes automobiles à Monastir    Tunisie : Une nouvelle compagnie aérienne tunisienne voit le jour    Temps localement brumeux demain matin    Par Amine Ben Gamra : Première pas de réformes pour relancer l'économie tunisienne : Dire la vérité sur l'économie    Ahmed Mejri participe avec plusieurs artistes musiciens saint-louisiens à un atelier de musique-fusion au Sénégal    TOPNET inaugure son premier point de vente franchisé TOPNET SHOP au KEF    Ligue 1 : Les arbitres de la 11ème journée    Salon Tunisien du chocolat et de la pâtisserie: 2e édition du 5 au 7 décembre à l'UTICA    Hafedh Caïd Essebsi veut créer un Nidaa historique    Réaction du parti Qalb Tounes au regrettable chaos survenu mardi au Parlement    Ligue des champions : L'Espérance de Tunis veut confirmer    Arrestation du voleur des effets des victimes du BUS au moment où ces derniers étaient en train d'agoniser    Club Africain : Yassine Chammakhi va-t-il rester ?    Ligue des champions d'Afrique : le point du groupe D avant la 2e journée    Etats-Unis: Fusillade dans la base militaire de Pearl Harbor, deux morts    Success Sotry TN: Nour Bellalouna de Nabeul, artisane et entrepreneuse (Vidéo)    Jamila Kssikssi : Je ne vais pas m'excuser…    Tunisie : L'Union tunisienne des taxis individuels organise un rassemblement protestataire contre les taxi-scooter    Tunisair proposera des tarifs préférentiels au profit des enseignants universitaires    Programme TV du jeudi 05 décembre    Homologation du stade Hammadi Bejaoui à Jerzouna pour accueillir les matches du CA Bizertin et Stir Zarzouna    La BNA sponsor de la 2ème édition de l'événement PI-ROBOTS 2.0    Le commerce de « Friperie » menacé par de nouvelles restrictions douanières    Restrictions de la circulation pour les poids lourds transportant des produits liquides à Bizerte    A Sousse, Une voiture avec deux filles à bord tombe dans un ravin    Algérie: Ouverture du premier procès pour corruption d'anciens hauts responsables    Youssef Chahed donne le coup d'envoi au processus TOS au port de Radés    Guirra le nouveau film de Fadhel Jaziri dans les bacs dès le 4 décembre (B.A. et Synopsis)    Abir Moussi et tout son bloc parlementaire en Sit-in au Parlement depuis le mardi soir    Un stock de Kalachnikovs découvert par un plongeur au Monastir    COP 25 : l'Afrique revendique sa vulnérabilité climatique    Journées Architecturales de Carthage 2019: remise des prix    Accident de Amdoun : Le CA reporte son match virtuel en signe de solidarité avec les victimes    Cinquième édition du Forum Dauphine : Tunis Entreprises    Le Ciné-Club de Tunis entame la saison culturelle 2019 – 2020 avec un 1er cycle de films et débats «Questionnements sur la sexualité»    Londres : VIDEO : Attaque terroriste au couteau : Plusieurs blessés… L'agresseur abattu par la police    Journées Architecturales de Carthage (J.A.C) du 30 novembre au 02 décembre 2019 à la Cité de la culture (programme)    Klay BBJ porte plainte, à son tour, contre Beya Zardi    Le film tunisien نورة تحلم (NOURA RÊVE) de Hinde Boujemaa en tournée dans plusieurs gouvernorats    Vidéo Buzz : Quand de jeunes tunisiens sauvent une baleine bloquée à la marina de Bizerte    Kef : Une secousse tellurique de magnitude 3.48° sur l'échelle de Richter enregistrée à Sakiet Sidi Youssef    Des associations tunisiennes dénoncent la légalisation de l'implantation de colonies en Cisjordanie    Albanie: Trois morts dans un tremblement de terre d'une puissance de 6,4 degrés sur richter    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'attractivité régionale : On touche le fond et on creuse encore !
Publié dans Business News le 10 - 02 - 2019

C'est un document qui en dit long sur les problèmes de notre économie ! Le 4ème rapport sur l'attractivité régionale publié par l'IACE au cours de cette semaine est très révélateur. Il classe le climat des affaires dans les 24 gouvernorats en se basant sur 9 piliers et les résultats sont assez parlants : le premier est moyen et le dernier est carrément médiocre ! Focus.

Pour la 4ème année consécutive, l'Institut arabe des chefs d'entreprises (IACE) a publié son rapport su l'attractivité régionale, qui permet de suivre l'évolution du climat des affaires dans les 24 gouvernorats, en attribuant à chaque gouvernorat un indice d'attractivité calculé sur la base de plusieurs critères, inspirés de rapports mondiaux comme le World Economic Forum et Doing Business.
L'indice élaboré par l'institut permet ainsi de mesurer la capacité d'un gouvernorat à offrir, aux investisseurs, les conditions qui les attirent pour s'implanter, se délocaliser ou encore lancer des projets. Ça va encore plus loin, les régions les plus cotées sont capables d'attirer non seulement les entreprises, mais aussi de créer de l'emploi et d'offrir un cadre de vie agréable qui encourage les familles à s'installer. Le contraire est bien sûr vrai.
Travailler sur l'amélioration de l'indice est tout un programme électoral, estiment ses concepteurs, ce qui est également vrai.

En effet, l'indice repose sur 9 piliers Institutions et gouvernance, infrastructure et urbanisation, santé, éducation et compétences, adoption des TIC, inclusion financière, marché du travail, dynamisme des affaires et innovation. Les scores vont de 0 à 10. Si le score est compris entre 8 et 10, le climat des affaires dans le gouvernorat en question est jugé «très satisfaisant», «assez satisfaisant» pour un score entre 6 et 8, «moyennement satisfaisant» entre 4 et 6, «peu satisfaisant» pour un score entre 2 et 4 et «pas du tout satisfaisant» pour un score entre 0 et 2.
Première révélation et pas des moindre : l'indice moyen du climat des affaires est de l'ordre de 3,2/10. Dans l'ensemble, le climat des affaires est jugé peu satisfaisant. Le gouvernorat de Kébili est en queue de peloton avec un indice de l'ordre de 1,7/10. L'unique gouvernorat offrant un climat d'affaires «pas du tout satisfaisant».
En tête du classement général, le gouvernorat de Tunis qui progresse de 0,27 point par rapport à 2017. Ceci dit, son score de 5,15/10 n'est que «moyennement satisfaisant», le comble pour la capitale du pays. Ses performances en terme de santé, de marché du travail ou l'inclusion financière sont satisfaisantes, en matière d'innovation, elle est classé 17ème avec un indice relativement faible qui est de 1,61/10.


Son bon score parait plus comme un fait de hasard qu'autre chose ! Ainsi, il apparait clair que c'est l'ensemble de la Tunisie qui est marginalisé et non pas des régions particulières et que si certaines arrivent à s'en sortir mieux c'est plutôt grâce à la chance, au travail et aux efforts du secteur privé. Autre fait important, seulement 5 gouvernorats ont un indice supérieur ou égal à 4, mais aucun ne se démarque, le premier a à peine la moyenne, ce qui est très révélateur !
Comme d'habitude certains gouvernorats sont mieux nantis que d'autres. Ainsi, à la deuxième place du classement général on retrouve Sfax avec un score de 4,5, suivi de Sousse (4,39), de Ben Arous (3,98), de l'Ariana (3,97) et de la Manouba (3,80).

Résultats par gouvernorats


Neuf gouvernorats sur les 24 ont enregistré une baisse de leur indice. Ceux de Mehdia et de Tozeur ont perdu 6 places chacun alors que Siliana et Zaghouan ont gagné chacun 7 places dans le classement général.
Point de vue pilier, a été attribué au gouvernorat de Tunis dans celui de la santé avec un score de 8,6, qui est essentiellement dû au nombre d'établissements publics et privés que rassemble la capitale et le nombre de lits dont elle dispose. La capitale reçoit aussi un 7,8 pour le marché de travail, ce qui est un peu logique, étant la région la plus dynamique du pays. Idem pour l'inclusion financière, où elle se voit attribuer un score de 6,9. Pour ce qui concerne le pilier Institutions et gouvernance ainsi que Infrastructure et urbanisation, c'est La Manouba qui se positionne en tête du peloton avec respectivement un score de 6,9 et de 3, et je dis bien 3 ! Pour l'éducation et compétences ainsi que l'innovation, c'est Sfax qui s'en sort le mieux avec respectivement un score de 4,8 et de 6,5.


Il est clair que des réformes de rupture doivent être entreprises pour améliorer le climat des affaires à travers la Tunisie. Les services fournis aux entreprises doivent être améliorés. Les chefs d'entreprises épinglent en particulier, ceux de la Steg avec un score 1,3, de l'Onas avec un score de 1,5, des transports publics avec un score de 1,09, des services d'hygiènes avec un score de 0,59, de création d'entreprises avec un score de 1,44 et la facilité de trouver des employés 2,82.
L'IACE a modifié sa méthodologie pour s'aligner sur celle adopté à l'internationale, certes le résultat est assez choquant et prouve l'ampleur des chantiers à entreprendre, mais bon avec ce rapport on sait au moins par où commencer !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.