Communiqué du Comité national olympique tunisien : Le gala du Flambeau olympique 2019 reporté au 20 décembre    Tunisie – Hamma Hammami parle de la maladie de Radhia Nasraoui    En vidéo : l'UGTT rend hommage à Mohamed Ennaceur    Tunisie : [vidéo] Zouhaier Maghzaoui: “Un gouvernement qui ne privilégie pas les problèmes sociaux ne nous intéresse pas”    Mohamed Habib Jemli reçoit Khaled Kaddour, ancien ministre de l'Energie et des énergies renouvelables    Inauguration d'une société japonaise de composantes automobiles à Monastir    Tunisie : Une nouvelle compagnie aérienne tunisienne voit le jour    Temps localement brumeux demain matin    Par Amine Ben Gamra : Première pas de réformes pour relancer l'économie tunisienne : Dire la vérité sur l'économie    Ahmed Mejri participe avec plusieurs artistes musiciens saint-louisiens à un atelier de musique-fusion au Sénégal    TOPNET inaugure son premier point de vente franchisé TOPNET SHOP au KEF    Ligue 1 : Les arbitres de la 11ème journée    Salon Tunisien du chocolat et de la pâtisserie: 2e édition du 5 au 7 décembre à l'UTICA    Hafedh Caïd Essebsi veut créer un Nidaa historique    Réaction du parti Qalb Tounes au regrettable chaos survenu mardi au Parlement    Ligue des champions : L'Espérance de Tunis veut confirmer    Arrestation du voleur des effets des victimes du BUS au moment où ces derniers étaient en train d'agoniser    Club Africain : Yassine Chammakhi va-t-il rester ?    Ligue des champions d'Afrique : le point du groupe D avant la 2e journée    Etats-Unis: Fusillade dans la base militaire de Pearl Harbor, deux morts    Success Sotry TN: Nour Bellalouna de Nabeul, artisane et entrepreneuse (Vidéo)    Jamila Kssikssi : Je ne vais pas m'excuser…    Tunisie : L'Union tunisienne des taxis individuels organise un rassemblement protestataire contre les taxi-scooter    Tunisair proposera des tarifs préférentiels au profit des enseignants universitaires    Programme TV du jeudi 05 décembre    Homologation du stade Hammadi Bejaoui à Jerzouna pour accueillir les matches du CA Bizertin et Stir Zarzouna    La BNA sponsor de la 2ème édition de l'événement PI-ROBOTS 2.0    Le commerce de « Friperie » menacé par de nouvelles restrictions douanières    Restrictions de la circulation pour les poids lourds transportant des produits liquides à Bizerte    A Sousse, Une voiture avec deux filles à bord tombe dans un ravin    Algérie: Ouverture du premier procès pour corruption d'anciens hauts responsables    Youssef Chahed donne le coup d'envoi au processus TOS au port de Radés    Guirra le nouveau film de Fadhel Jaziri dans les bacs dès le 4 décembre (B.A. et Synopsis)    Abir Moussi et tout son bloc parlementaire en Sit-in au Parlement depuis le mardi soir    Un stock de Kalachnikovs découvert par un plongeur au Monastir    COP 25 : l'Afrique revendique sa vulnérabilité climatique    Journées Architecturales de Carthage 2019: remise des prix    Accident de Amdoun : Le CA reporte son match virtuel en signe de solidarité avec les victimes    Cinquième édition du Forum Dauphine : Tunis Entreprises    Le Ciné-Club de Tunis entame la saison culturelle 2019 – 2020 avec un 1er cycle de films et débats «Questionnements sur la sexualité»    Londres : VIDEO : Attaque terroriste au couteau : Plusieurs blessés… L'agresseur abattu par la police    Journées Architecturales de Carthage (J.A.C) du 30 novembre au 02 décembre 2019 à la Cité de la culture (programme)    Klay BBJ porte plainte, à son tour, contre Beya Zardi    Le film tunisien نورة تحلم (NOURA RÊVE) de Hinde Boujemaa en tournée dans plusieurs gouvernorats    Vidéo Buzz : Quand de jeunes tunisiens sauvent une baleine bloquée à la marina de Bizerte    Kef : Une secousse tellurique de magnitude 3.48° sur l'échelle de Richter enregistrée à Sakiet Sidi Youssef    Des associations tunisiennes dénoncent la légalisation de l'implantation de colonies en Cisjordanie    Albanie: Trois morts dans un tremblement de terre d'une puissance de 6,4 degrés sur richter    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Belhassen, le plus « Wanted » des Trabelsi !
Publié dans Business News le 13 - 05 - 2019

Il est sans doute l'homme le plus recherché par les autorités tunisiennes tant il s'évertue à disparaitre des radars. Belhassen Trabelsi, beau-frère de l'ancien président Zine El Abidine Ben Ali, est en cavale depuis 2011. Après avoir fui la Tunisie au lendemain de la révolution en janvier, il s'établit au Canada qu'il quittera en 2016, menacé d'expulsion, pour atterrir en France, où il sera arrêté le 12 mars 2019 et fera l'objet d'une demande d'extradition…

Belhassen Trabelsi est sans doute l'une des personnalités incontournables du régime Ben Ali. Le magnat des affaires avait, tout comme son clan, fait main basse sur de nombreux secteurs de l'économie. De l'aéronautique à la production télévisée en passant par le secteur bancaire, le frère de l'ex première dame, Leila Ben Ali, a été à la tête de nombreuses entreprises et amassé une fortune colossale durant les 23 ans de règne du président déchu.
Bénéficiant du statut de résident permanent au Canada, Belhassen Trabelsi s'y est réfugié au lendemain de la révolution de 2011. Ce privilège lui a toutefois été retiré en 2012 car il n'avait pas respecté les conditions requises pour le garder.
Belhassen Trabelsi s'est vu rejeter sa demande de statut de réfugié, déboutée à deux reprises, en 2015 puis en 2016. Menacé d'expulsion, il a mystérieusement disparu des radars en mai 2016 alors qu'il mettait en place un dossier pour contester son ordonnance de renvoi, soulignent les médias canadiens.
L'homme d'affaires aurait transité par de nombreuses destinations avant d'être appréhendé en mars 2019 en France, sous une fausse identité. Belhassen Trabelsi a été arrêté le 12 mars 2019 et mis en examen puis placé en détention provisoire pour « faux aggravé et blanchiment en bande organisée ». Il a été incarcéré au centre pénitentiaire des Baumettes à Marseille.
Le 15 mars, les autorités tunisiennes ont adressé aux autorités françaises une demande d'extradition concernant Belhassen Trabelsi, en les priant de le maintenir en état d'arrestation conformément aux dispositions des chapitres 30 à 32 de la convention relative à l'entraide judiciaire en matière pénale et à l'extradition signée par les deux pays en 1972.
Le 28 mars 2019, Belhassen Trabelsi a obtenu sa remise en liberté sous contrôle judiciaire par la chambre de l'instruction de la cour d'appel d'Aix-en-Provence. Une remise en liberté soumise au versement d'une caution de 100.000 euros. Les autorités tunisiennes ont alors adressé aux autorités françaises un courrier urgent, réitérant leur demande de maintenir l'accusé sous verrou extraditionnel.
Les autorités judiciaires françaises ont approuvé cette demande au lendemain de la réception du courrier. Le parquet général d'Aix-en-Provence lui a signifié un mandat d'arrêt d'un juge d'instruction de Tunis lancé en 2017 et Belhassen Trabelsi a été maintenu en détention. Le 10 avril 2019, la cour d'appel d'Aix en Provence a rejeté le premier recours de Belhassen Trabelsi contre cette décision.
Belhassen Trabelsi a déposé un second recours et, le 9 mai 2019, la cour d'Appel d'Aix-en-Provence a ordonné sa libération provisoire avec l'obligation de ne pas quitter le sol français et de pointer régulièrement au commissariat. L'examen de la demande d'extradition émise par la Tunisie, devrait avoir lieu à la fin juin 2019, même s'il faut aujourd'hui s'attendre à ce que la défense dépose une demande de délai, et en attendant la comparution du beau-frère de Ben Ali devant le tribunal français, le ministère tunisien de la Justice a tenu à réaffirmer sa « pleine confiance en l'indépendance et la neutralité de la justice française pour une bonne application de la loi».
Belhassen Trabelsi fait l'objet de 17 mandats de recherche en Tunisie et de 43 mandats d'amener internationaux a rappelé le ministère. Jugé par les tribunaux tunisiens, il a été condamné par contumace à de lourdes peines de prison, essentiellement pour des délits financiers. Celui qu'on surnomme le « parrain » des Trabelsi, n'aurait émis aucune volonté d'indemniser l'Etat tunisien contrairement à ce qu'avait affirmé la présidente de l'IVD, Sihem Ben Sedrine, qui a déclaré que l'Etat aurait renoncé à récupérer une somme importante d'argent au profit du trésor public et que Belhassen Trabelsi aurait proposé 1000 millions de dinars au titre d'indemnisations à l'Etat suite à ses crimes financiers. Le chargé du contentieux de l'Etat Il a assuré qu'il n'a reçu de l'IVD aucune demande de réconciliation impliquant le frère de Leila Trabelsi .
C'est donc ainsi que s'arrête la cavale du plus recherché des Trabelsi. Accusé d'avoir joué de son influence pour bénéficier d'avantages lui permettant de faire main basse sur de nombreuses entreprises dans différents secteurs. Belhassen Trabelsi n'a eu de cesse de marteler qu'il ne doit sa fortune et son succès qu'à son travail…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.