Football : La Premier League pourrait reprendre le 17 juin    Le ministre de la Santé met en garde contre la consommation d'eau de source inconnue    Rappel du Ministère des Finances : le samedi 30 Mai est le dernier délai pour les entreprises désireuses de bénéficier des mécanismes d'encadrement et de soutien    Un nouveau cas de coronavirus à Bizerte    Décès de l'humoriste français Guy Bedos    On tarde à intégrer l'éthique à la vie politique    Création d'une nouvelle forme de financements exceptionnels refinançables    7 mois de vacances pour la moitié des équipes !    Ahmad Ahmad va témoigner !    Protocole sanitaire du tourisme tunisien    Rohani prône la coopération avec les ultraconservateurs    eux olympiques de Tokyo : les lutteurs tunisiens reprennent les entraînements le 4 juin    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 28 mai à 11H00    L'indépendance de la justice sur la sellette    La police dissuade les manifestants à Hong Kong    On traine les gens dans la boue sans aucun égard pour leur dignité    « Nouba 2 », l'exception qui ne fait pas la règle    Le premier roman tunisien sur Covid-19 et le confinement !    Quand le virtuel dépasse le réel    845 nouveaux cas au Koweït en 24 heures    Gafsa : arrestation de deux suspects dans l'incendie de la locomotive appartenant à la CPG    Tunisie: Arrestation deux suspects dans l'incendie de la locomotive de transport du phosphate dont un agent paramédical    Coronavirus : Deux nouvelles contaminations à Ben Arous    Tribune | Merci Albert Memmi d'être resté Tunisien dans l'âme    Quatre personnes arrêtées et une autre maintenue en liberté dans l'affaire de l'empoisonnement au « méthanol » à Hajeb El Ayoun    Didier Raoult défend toujours l'hydroxychloroquine    Date de l'examen de l'affaire de Sami Fehri fixée    Saisie d'argent et de faux bijoux d'une valeur de 250 mille dinars    Tunisie – Météo : Températures en baisse et pluies éparses l'après-midi sur le centre-ouest    Wall Street Journal met à l'honneur l'app mobile visionnaire du Club Sportif d'Hammam-lif    Les villes post-covid-19 | Najem Dhaher, chercheur et maître de conférences en urbanisme et aménagement, à La Presse : « Fin des aménagements dogmatiques et standardisés et retour à l'approche sanitaire »    Leaders Immobilier inaugure prochainement sa nouvelle agence au Lac 2    Inégalité fiscale et économique en Afrique du Nord : Savoir trouver le juste équilibre    REMERCIEMENTS ET FARK : Saïda JAZIRI    Perspectives clubistes : Le combat des chefs    Point de vue : Retour précipité !    Pierre Abi Saab, Journaliste et critique libanais, à La Presse : Questions de culture    MEMOIRE : Saloua KOURAICHI    Le personnel et cadres de la Santé publique observent ce jeudi « Une Journée de colère nationale »    Kais Saied furieux contre les nouveaux tarifs consulaires ?    Tunisie: Les institutions publiques sont priées de mettre fin aux contrats de deux députés    Olivier Poivre d'Arvor, reconduit à la présidence du musée national de la Marine    L'association Nous Tous prépare un programme de célébration de l'œuvre d'Albert Memmi    Zarzis : Mieux vaut tard que jamais !    Tribune | A peu de gens convient le diadème !    Libye : Les Etats-Unis accusent la Russie de transférer des avions de chasse en Libye pour aider ses mercenaires de “Wagner”.    Tunisie: Poursuite par le ministère de la Défense des recherches de migrants clandestins naufragés au large de Sfax    MEMOIRE : Sadok BEN SEDRINE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





AMS : nouveau plan d'assainissement avec une augmentation de capital de 15 MD
Publié dans Business News le 05 - 12 - 2019

Depuis quelques temps, la situation des Ateliers Mécaniques du Sahel (AMS) est compliquée. La société a fini l'exercice 2017 avec un résultat net déficitaire de près de 20 millions de dinars. L'assemblée générale ordinaire pour l'exercice 2018 ne s'est pas tenue jusqu'à cette heure, le management cherchant des solutions radicales.
Après un premier plan d'assainissement en cours d'exécution, la direction générale de la société vient d'annoncer qu'«accompagnée par deux grands cabinets de conseil, ainsi que l'implication des commissaires aux comptes, elle est en train d'étudier et de définir un deuxième plan d'assainissement financier, comportant une augmentation du capital de 15 millions de dinars et une réévaluation des actifs de la société, et ce en concertation étroite avec l'actionnaire de référence». Et de préciser que «ce deuxième plan sera prioritaire et mis en place en considération de l'avancement des négociations avec les fonds d'investissement et les banques».
Autre fait important, une assemblée générale ordinaire statuant sur l'exercice 2018 et une assemblée générale extraordinaire examinant la situation de la société seront tenues dans un délai ne dépassant pas la fin du mois du janvier 2020, s'engage le Conseil d'administration.

Il faut dire que la société a subi plusieurs facteurs qui ont débouché sur l'ensemble de ces problématiques. Les dirigeants pointent les répercussions négatives de la dépréciation de la monnaie nationale sur le coût d'achat des matières premières dont la majorité provient de l'importation, l'amplification depuis des années du marché informel, l'augmentation à plusieurs reprises du taux directeur de la Banque Centrale engendrant ainsi des frais financiers supplémentaires pour la société, les difficultés de financement auprès du secteur bancaire, l'exigence de respect des engagements avec la CNSS et l'administration fiscale qui a refusé initialement toute souplesse ou compromis dans l'intérêt de la survie de la société (il a fallu l'intervention des hautes instances pour parvenir à un arrangement).
Autre facteur important qui a eu des répercussions désastreuses sur la société : l'exécution à perte des marchés publics (Sonede) en raison du glissement brutal et inattendu du dinar tunisien en même temps que l'augmentation des impôts et taxes sur des marchés cadres signés valables pour 3 ans. La société a subi ainsi des pertes de changes énormes liées à ces marchés. Toutefois, les prix desdits marchés étaient fermes et non révisables et ce malgré les diverses demandes faites par la société à cet effet auprès de toutes les parties concernées (Sonede, ministère de l'Industrie, ministère de l'Agriculture).
En 2017, la part de marché de la Sonede avait évolué de 8% à 66%, des contrats à prix fixe alors que les coûts ont énormément évolué à cause de la hausse des prix de la matière première et du glissement du dinar. Résultat des courses, la société avait enregistré un manque à gagner de 40% par livraison, soit une perte totale de 4,7 MD.


Le premier plan de restructuration générale de la société a été annoncé par un communiqué rendu public le 28 juin 2016. La direction générale avait entamé depuis une bonne période, dans le cadre de la réussite dudit plan de restructuration, des négociations avec des bailleurs de fonds pour stimuler leur appétit et leur permettre ainsi l'évaluation de l‘opportunité d'investissement dans la société. Lesdites négociations sont toujours en cours et elle espère vivement qu'une manifestation d'intérêt d'investissement sera concrétisée avant la fin d'année.

La direction générale a tenu à préciser, dans son communiqué, qu'à l'instar de tout projet de restructuration, le plan de restructuration financière et opérationnelle déjà établi est complexe et qu'il nécessite une durée raisonnable pour sa mise en place, et que les objectifs ultimes de son élaboration sont l'assurance d'une rentabilité économique et financière continue de la société et le rééquilibre de sa structure financière.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.