Un fort séisme secoue Taïwan    Barça vs Real Madrid en direct et live streaming : Comment regarder le match?    Tunisie – DERNIERE MINUTE : Nouvelle alerte météo !    Sousse : Arrestation d'un criminel faisant l'objet de dix avis de recherche    Anthony Fauci au cœur d'un scandale impliquant un laboratoire en Tunisie    LC Afrique (2e tour retour) – Espérance ST : obligation de résultat pour retrouver la phase de poules    Foot-Europe: le programme du jour    NBA : les Bulls toujours invaincus, Cleveland enfin vainqueur    Man United – Liverpool : les compos probables    Deux décès à cause des pluies à Kasserine    Tunisie – Suspension de la circulation du métro léger et prolongement des trajets des bus de correspondance    Tunisie – Intempéries : Décès de deux personnes à Thala    Ammar Mahjoubi: Violence et insécurité à l'époque romaine    Jerandi reçoit un appel téléphonique de James Cleverly    Hausse de l'encours de la dette publique de 12,2%, à 101,2 milliards de dinars, à fin août 2021    Anas Hmaidi : En Tunisie, les deux tiers des prisonniers sont dans l'attente de leur jugement    Erdogan expulse dix ambassadeurs dont ceux de la France, des USA et de l'Allemagne    Nabeul : Saisie de 4 tonnes de semoule et 47658 litres de lait    Affaire des licences de taxis collectifs : 11 suspects dont deux anciens gouverneurs    Photo du jour : Un « bijou » architectural construit à des dizaines de mètres de la présidence du gouvernement !    Tunisie : Le monde change, la STEG « évolue »    Des policiers agressent le président de l'ESS La FTF dénonce    Dernière minute – Chiffres officiels : Quasi-blocage de l'investissement, fin septembre 2021    Nouvelles mesures imposées aux voyageurs en prévision d'une nouvelle vague Covid-19    Tunisie : L'état d'exception face aux tentations d'ingérence internationale    Importation des voitures de luxe : L'austérité doit concerner les voitures administratives et non pas les voitures privées    La cheffe du gouvernement reçoit Ons Jabeur    Monopole, spéculation et contrebande : cinq ministères s'engagent dans la lutte    Commémoration du 8ème anniversaire de l'Attaque terroriste du 23 octobre 2013    Tunisie : Le Pass vaccinal obligatoire pour accéder presque partout dès le 22 décembre 2021    Décès de l'ancien ministre Abdelbaki Hermassi    Forum des DSI : "Tunisie Telecom veut être le label de confiance pour les PME/PMI dans la transformation digitale"    21ème édition du festival de l'Asbu : Six prix pour la Tunisie    Tunisie – Météo: Retour progressif d'un temps hivernal avec baisse des températures    Dialogue national- Noureddine Tabboubi appelle à la participation des partis politiques    Foot Tunisie : Programme des matches de samedi    La Grenade de Gabès avec label AOC débarque sur les marchés de la région    Processus politique : L'ONU confiante en la Tunisie    Le comité de défense de Mehdi Ben Gharbia dénonce les violations à son droit à la santé    Abdelaziz Kacem: L'intelligentsia ou la ménopause du cogito    Migration clandestine Mahdia : mandat de dépôt contre les passeurs    Le ministère des Affaires culturelles rend hommage au scénographe Kais Rostom    Ephéméride – 20 octobre 2011 : Les rebelles islamistes assassinent Mouammar Khadafi    Monde- Daily brief du 21 octobre 2021: La Turquie menace d'expulser 10 ambassadeurs occidentaux    Vient de paraître - Un nouveau recueil poétique de Abdelaziz Kacem : «Quatrains en déshérence»    Puissance et coopération dans la gouvernance du changement climatique    "Rouhaniyet" Nefta sous le signe "Hanin" du 4 au 7 novembre 2021    Ministre des Affaires culturelles: La situation sociale des artistes est notre priorité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tout sur l'indexation des prix de l'énergie en Tunisie

Le système d'ajustement des produits pétroliers dans le sens de la hausse ou de la baisse est basé sur une procédure qui tient compte de l'évolution des cours des produits pétroliers sur le marché mondial, tout en veillant à la préservation des équilibres globaux du pays.
Ainsi, l'Etat procède à l'ajustement chaque fois que, sur une période de trois mois successifs, le différentiel entre le prix d'équilibre de référence du baril de pétrole Brent et son prix sur le marché mondial atteint au moins 10 dollars. Dans ce cas, l'ajustement se fait sur la base des montants suivants : 50 millimes pour le litre d'essence, de mazout et de pétrole lampant, 20 millimes pour le kilogramme du fuel et 200 millimes pour la bouteille de gaz liquide de 13 kilogrammes.
Compte tenu de la diminution des prix des produits pétroliers sur le marché intérieur décidée le 16 janvier de l'année en cours, le prix d'équilibre de référence du baril de pétrole est à l'heure actuelle de 52 dollars sur la base d'un taux de change 1400 millimes pour un dollar.
On entend par prix d'équilibre de référence, le prix qui permet l'équilibre financier de l'ensemble de la filière des produits pétroliers sans recours à une quelconque subvention directe provenant du budget de l'état.
Chaque fois qu'il y a une nécessité d'ajuster les prix, le gouvernement veille à ce que ces ajustements soient modérés. Cette démarche a été scrupuleusement respectée durant toute la période qui a été caractérisée par une hausse continue des cours des produits pétroliers sur les marchés mondiaux. Ainsi, malgré les pressions exercées sur le budget de l'Etat, les augmentations sont restées à un niveau raisonnable qui tient compte de la capacité de leur absorption, étant donné le rôle régulateur assuré par l'Etat pour préserver aussi bien le pouvoir d'achat du citoyen que la compétitivité de l'entreprise. Il est à signaler que les crédits alloués dans le cadre du budget de l'Etat pour l'année 2009, afin de compenser les produits alimentaires de base, le transport scolaire et universitaire, le cahier scolaire, certains produits énergétiques tels le gaz liquide, le pétrole lampant et le gaz naturel atteignent 1400 millions de dinars, soit 2,5% du produit intérieur brut.
Le choix d'un délai de trois mois
Ces dernières années, on a adopté un délai d'observation de l'évolution des prix d'au moins 4 mois avant de procéder à tout ajustement afin de ne pas succomber aux variations conjoncturelles.
Ainsi, la procédure adoptée à l'heure actuelle pour ce qui est du temps d'observation n'a été que le prolongement de la procédure suivie ces dernières années. L'un des avantages d'une telle procédure est de garantir une stabilité relative des prix des produits pétroliers.
Les ajustements ultérieurs
Toute baisse ou hausse du cours du pétrole sur le marché mondial d'une moyenne de 10 dollars par baril en comparaison avec le prix de référence (52 dollars pour un taux de change de 1400 millimes pour un dollar) durant trois mois successifs, entraîne une baisse ou une hausse des prix intérieurs des produits pétroliers conformément aux taux d'ajustement usuels. La date de mise en œuvre de l'ajustement prendra en compte les données relatives aux équilibres globaux du pays, notamment en matière d'inflation et d'équilibre budgétaire.
Le gaz naturel : Un cas particulier
Contrairement aux produits pétroliers dont les prix à l'importation varient quotidiennement suivant les variations du cours du pétrole sur le marché mondial, le cas du gaz naturel est différent. En effet, les prix à l'importation du gaz naturel sont déterminés sur la base du cours moyen du pétrole sur le marché mondial durant les 9 mois qui précèdent l'opération d'achat.
Ainsi, malgré la baisse enregistrée dans le cours du pétrole, les prix du gaz à l'importation demeurent encore élevés. Ils sont de l'ordre de 380 dollars la tonne soit 530 dinars la tonne, alors que le prix intérieur moyen est de 260 dinars la tonne, ce qui fait que le prix intérieur du gaz naturel demeure compensé à hauteur de 50%.
Pourquoi n'y-a-il pas eu de baisse de la facture d'électricité ?
Les prix de l'électricité sont encore subventionnés du fait que les centrales de la STEG utilisent quasi exclusivement le gaz naturel pour produire leur électricité ; et malgré les prévisions d'une baisse progressive des cours mondiaux du gaz naturel, on s'attend à ce que le prix de l'électricité reste compensé au cours de cette année, près de 20% le kilowattheure.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.