Kaïs Saïed, Abdelfatteh Al Sissi, Union européenne, FMI… Les 5 infos de la journée    Ooredoo Tunisie s'associe à Betacube pour être au service des startups tunisiennes    Le groupe BNA partenaire de la 5ème édition du forum de l'Officine du 29 septembre au 1er octobre 2022    Tunisie – Les crédits logements de plus de 20 mille dinars ne sont pas concernés par l'augmentation du taux d'intérêt    Un jour de congé à l'occasion du Mouled    Hand – Championnat d'Afrique des clubs : Le CA rejoint l'Espérance en demi-finale    Tennis | Jasmin Open Tunisia à Monastir : Ons Jabeur passe en quarts de finale facilement    Report du verdict sur l'annulation du congrès extraordinaire de l'UGTT    Jasmin Open Monastir 2022 : Ons Jabeur se qualifie aux quarts de finale    La Turquie désigne son nouvel ambassadeur à Tel Aviv    Ligue 1 : Désignations de la 1ère journée et du match barrage    Thaïlande : Un individu tue une trentaine de personnes dont des enfants, ainsi que sa famille puis se suicide    D'anciens de Nidaa surfent sur les nouvelles approches    Edition spéciale célébrant l'héritage des victoires au Mans, la Ford GT LM    Ali Hafsi : Hichem Mechichi a exprimé des remords    Tunisie: Le parti national tunisien annonce sa participation aux prochaines législatives    Des Arabes violemment attaqués alors qu'ils conduisaient durant Yom Kippour en Israël    Tunisie : Des élèves empoisonnés à...    Perturbation du trafic des trains de phosphate à Sfax, Gabès et Gafsa    Classement FIFA : La Tunisie 30e, l'Algérie double le Cameroun avant le Mondial    Législatives 2022 : Ouverture des demandes d'accréditation pour les observateurs et journalistes    La France se mobilise en faveur du développement municipal en Tunisie    Les réserves des barrages n'ont pas dépassé pas 32% de leur capacité, à fin septembre 2022    Slaheddine Dchicha: Un spectre hante l'Europe...    L'OIPEM lance une pétition électronique pour la révision du temps scolaire    Fête du Mouled: Ce dimanche, accès gratuit aux musées et monuments historiques    Annie Ernaux a décroché le prix Nobel de littérature    Le film Tunisien 'Saffeh Nabeul' en compétition officielle du Festival Maghrébin du Film Oujda    Kais Saied appelle Abdel Fattah Essisi    Monastir : Hausse des arrivées touristiques    Tunisie- Législatives : '' Achats'' de parrainages : Arrestation de ''futurs candidats ''    Mandat de dépôt contre le secrétaire général du Syndicat national des forces de sécurité intérieure    La Tunisie certifiée par l'OMS exempte de la poliomyélite    ISIE-Elections législatives: Date de dépôt des candidatures    Ben Salmane fait un cadeau royal à Poutine, un échec cuisant pour l'UE et les USA    JCC 2022 : Hommage au maitre du cinéma italien Federico Fellini    Tennis-WTA Monastir: Résultats des rencontres disputées mercredi 05 octobre 2022    Pourquoi | L'Octobre rose    37e édition du festival international du film francophone de Namur : L'épanouissement par l'art    EST | Départ ce soir pour le Nigeria : Bien dans leur élément !    Situation sportive générale et structures sportives : « Corruption, injustice, régionalisme et manipulation des résultats »    Aujourd'hui et demain à la Cité de la culture Chedly Klibi à Tunis : Patrimoine, livre et enfant    Météo en Tunisie : Averses isolées attendues sur les régions ouest l'après-midi    Le Conseil de la BCT préoccupé par les risques haussiers entourant la trajectoire future de l'inflation    Soutien aux femmes d'Iran : des artistes se coupent les cheveux en direct sur instagram    Vidéo : Un rappeur russe de 27 ans se suicide pour échapper à la mobilisation en Ukraine    Bientôt à la Galerie Kalysté : Hamda Dniden raconte Sidi Bou Saïd    Zarzis | Affluence des africains subsahariens : La situation risque de dégénérer    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Eclaircissements sur les prix de l'énergie en Tunisie
Publié dans Business News le 31 - 03 - 2009

Le ministère de l'Industrie, de l'Energie et des PME vient de publier un document portant des éclaircissements sur les prix de l'énergie en Tunisie.
1/ Quelle est la procédure adoptée pour l'ajustement des produits pétroliers ?
Le système d'ajustement des produits pétroliers dans le sens de la hausse ou de la baisse est basé sur une procédure qui tient compte de l'évolution des cours des produits pétroliers sur le marché mondial, tout en veillant à la préservation des équilibres globaux du pays.
Ainsi, on procède à l'ajustement chaque fois que, sur une période de trois mois successifs, le différentiel entre le prix d'équilibre de référence du baril de pétrole brent et son prix sur le marché mondial atteint au moins 10 dollars. Dans ce cas, l'ajustement se fait sur la base des montants suivants : 50 millimes pour le litre d'essence, de mazout et de pétrole lampant, 20 millimes pour le kilogramme du fuel et 200 millimes pour la bouteille de gaz liquide de 13 kilogrammes.
Compte tenu de la diminution des prix des produits pétroliers sur le marché intérieur décidée le 16 janvier de l'année en cours, le prix d'équilibre de référence du baril de pétrole est à l'heure actuelle de 52 dollars sur la base d'un taux de change 1400 millimes pour un dollar.
Il est entendu par prix d'équilibre de référence, le prix qui permet l'équilibre financier de l'ensemble de la filière des produits pétroliers sans recours à une quelconque subvention directe provenant du budget de l'état.
2/ Pourquoi n'a-t-on pas opéré des baisses plus importantes que celles du 16 janvier ?
Chaque fois qu'il y a une nécessité d'ajuster les prix, le gouvernement veille à ce que ces ajustements soient modérés. Cette démarche a été scrupuleusement respectée durant toute la période qui a été caractérisée par une hausse continue des cours des produits pétroliers sur les marchés mondiaux. Ainsi, malgré les pressions exercées sur le budget de l'Etat, les augmentations sont restées à un niveau raisonnable qui tient compte de la capacité de leur absorption, étant donné le rôle régulateur assuré par l'Etat pour préserver aussi bien le pouvoir d'achat du citoyen que la compétitivité de l'entreprise. Il est à signaler que les crédits alloués dans le cadre du budget de l'Etat pour l'année 2009, afin de compenser les produits alimentaires de base, le transport scolaire et universitaire, le cahier scolaire, certains produits énergétiques tels le gaz liquide, le pétrole lampant et le gaz naturel atteignent 1400 millions de dinars, soit 2,5% du produit intérieur brut.
3/ Pourquoi se donne-t-on un délai de trois mois avant de procéder à l'ajustement des prix ?
Ces dernières années, on a adopté un délai d'observation de l'évolution des prix d'au moins 4 mois avant de procéder à tout ajustement afin de ne pas succomber aux variations conjoncturelles.
Ainsi, la procédure adoptée à l'heure actuelle pour ce qui est du temps d'observation n'a été que le prolongement de la procédure suivie ces dernières années. L'un des avantages d'une telle procédure est de garantir une stabilité relative des prix des produits pétroliers.
4/ Y aura-t-il des ajustements ultérieurs ?
Toute baisse ou hausse du cours du pétrole sur le marché mondial d'une moyenne de 10 dollars par baril en comparaison avec le prix de référence (52 dollars pour un taux de change de 1400 millimes pour un dollar) durant trois mois successifs, entraîne une baisse ou une hausse des prix intérieurs des produits pétroliers conformément aux taux d'ajustement usuels. La date de mise en œuvre de l'ajustement prendra en compte les données relatives aux équilibres globaux du pays, notamment en matière d'inflation et d'équilibre budgétaire.
5/ Pourquoi les prix du gaz naturel n'ont-ils pas été ajustés ?
Contrairement aux produits pétroliers dont les prix à l'importation varient quotidiennement suivant les variations du cours du pétrole sur le marché mondial, le cas du gaz naturel est différent. En effet, les prix à l'importation du gaz nature sont déterminés sur la base du cours moyen du pétrole sur le marché mondial durant les 9 mois qui précèdent l'opération d'achat.
Ainsi, malgré la baisse enregistrée dans le cours du pétrole, les prix du gaz à l'importation demeurent encore élevés. Ils sont de l'ordre de 380 dollars la tonne soit 530 dinars la tonne, alors que le prix intérieur moyen est de 260 dinars la tonne, ce qui fait que le prix intérieur du gaz naturel demeure compensé à hauteur de 50%.
6/ Pourquoi n'y-a-il pas eu de baisse de la facture d'électricité ?
Les prix de l'électricité sont encore subventionnés du fait que les centrales de la STEG utilisent quasi exclusivement le gaz naturel pour produire leur électricité ; et malgré les prévisions d'une baisse progressive des cours mondiaux du gaz naturel, on s'attend à ce que le prix de l'électricité reste compensé au cours de cette année, près de 20% le kilowattheure.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.