Commémoration des événements du 26 janvier 1978 : Saïed s'entretient avec Taboubi    Tunisie-Coronavirus: Le couvre-feu prolongé de deux semaines    Précisions à propos du champ d'application de l'amnistie fiscale    L'étrange "évasion" d'Abdelkoddous Saâdaoui, qui en plus nargue sa patrie    L'Algérie supprime la liste des produits exclus du bénéfice des avantages fiscaux accordés dans le cadre de la GZALE (CEPEX)    CAN 2021 : Motsepe invite un président d'un club tunisien pour la finale    Ligue 1 Pro : l'Etoile du Sahel battue en amical    Kaïs Saïed reçoit Najla Bouden    Selon 57,8% des familles tunisiennes, l'avenir de leurs enfants serait meilleur hors du pays    Elloumi: Le gouvernement de Bouden est le pire gouvernement depuis l'époque coloniale( Audio)    Le prix de la meilleure recherche scientifique féminine, pour l'année 2021 décerné à la professeure de neurologie, Dr Iman Kacem Nhili    César 2022 : l'acteur Sami Oitalbali nominé pour le César du meilleur espoir masculin    Match Côte d'Ivoire vs Egypte : Les chaines qui diffusent le match Choc de la CAN 2022 du 26 janvier    Land'Or obtient un nouveau prêt d'environ 4 millions $    Sommet Ligue arabe : Les beaux et bons mots de Tebboune, que répondra le Maroc? [Vidéo]    La vraie chambre noire, c'est le palais de Carthage !    EN : un joueur testé négatif, deux autres encore positifs !!    Les salariés de Cactus prod menacent d'une grève de la faim    Côte d'Ivoire vs Egypte : Sur quelle chaîne regarder le match en direct et live streaming ?    salon des créateurs MOOD TALENT: 6e anniversaire du 4 au 6 février 2022 à l'hôtel Dar El Marsa    Corruption : La Tunisie au 70e rang mondial    Tunisie Telecom en chiffres    Kasserine: Mandat de dépôt contre un ancien gouverneur, pour corruption    Indice de perception de la corruption : la Tunisie classée au 70ème rang mondial    Moody's évoque la Tunisie    Le chanteur Florent Pagny annule sa tournée à cause d'un cancer, sera-t-il présent à The Voice?    Google Doodle rend hommage à l'actrice Egyptienne Souad Hosni, la Cendrillon du monde arabe    AS Soliman : l'Algérien Frifer Boumedyen engagé pour deux ans et demi    Tunisie : Grève générale à...    Entreprises publiques en difficulté | Crises en cascade    REMERCIEMENTS ET FARK : Mongi BEN AMOR    Echo Afrique    High-tech | Tout connaître sur le métavers    Groupe Chimique Tunisien à Mdhilla 2: Levée d'une grève entamée depuis 2 ans    CAN 2021 | Huitièmes de finale – Suite et fin – Côte d'Ivoire-Egypte : La guerre des étoiles    CAN 2021 | Une qualification significative : ls ont changé leur destin…    Exposition au musée de l'Institut du Monde Arabe : Slimen Elkamel à cœur ouvert    Le comité scientifique recommande la prolongation des mesures préventives contre le covid    Dilou : Saied est en train de démanteler l'Etat Tunisien    Covid-19 | 17 décès et 9706 contaminations recensés le 24 janvier 2022    Tunisie : Départ des vols depuis l'aéroport d'Istanbul via une seule piste    Le film documentaire "Angle mort" de Lotfi Achour primé au Fipadoc à Biarritz    Kaïs Saïed souhaiterait appliquer un modèle proche du Velayet-e faqih iranien, selon Hatem Mliki    Centenaire du cinéma tunisien : Zoom sur un pionnier nommé Albert Samama Chikly    Gordon Gray commente la démission de Nadia Akacha et parle des causes probables de cette décision    Ukraine : les USA évacuent livrant le pays à Poutine, l'UE spectatrice    Rabat pourrait-il "voler" à Alger l'organisation du sommet de la Ligue arabe?    Un astéroïde "potentiellement dangereux " passera prés de la terre mardi soir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Instruments financiers numériques innovants: La Banque en pleine mutation
Publié dans La Presse de Tunisie le 23 - 06 - 2019

«Nous vivons, aujourd'hui, des mutations qui constituent des transformations de rupture. En effet, l'avenir de la Tunisie ne peut se construire qu'avec l'économie digitale et la Banque de demain ne sera pas comme la Banque d'aujourd'hui ni d'hier», précise Ahmed El Karam, président de l'Association professionnelle des banques et des établissements financiers, lors du Forum international sur les instruments financiers numériques innovants.
La mutation est aujourd'hui technologique avec le Big Data, les solutions numériques… mécanismes permettant de prévoir le risque de défaillance du client et agir en amont pour l'éviter.
La planète s'est métamorphosée avec le Big Data, l'intelligence artificielle, les objets connectés, le robot, tous ces supports technologiques feront que les banques de demain ne seront jamais comme les banques d'aujourd'hui ou celles d'hier.
Des intelligences plus spécialisées
«Nous sommes appelés à nous adapter aux mutations profondes qui sont certes d'aspect technologique, sollicitées par le client qui n'accepte plus comme auparavant de perdre son temps précieux dans les agences bancaires et qui veut effecteur toutes les opérations à partir de son domicile ou son lieu de travail. Il exige une efficacité assurée avec le moindre coût».
D'après M.El Karam, le métier de la Banque devient de plus en plus difficile car il nécessite des intelligences plus spécialisées et des capitaux de plus en plus importants. Au niveau institutionnel, les banques tunisiennes étant protégées par l'agrément de la Banque Centrale, de nouveaux concurrents sont apparus grâce à la technologie comme les GAFAs qui commencent eux aussi à fournir des services bancaires digitalisés.
A l'évidence, GAFA s'adonne maintenant à la Banque en offrant des systèmes de paiements totalement déconnectés des réseaux bancaires.
Stratégie de digitalisation
A ceci s'ajoute l'émergence des sociétés Fintech, qui offrent aujourd'hui, d'une manière très efficace et performante, des services de paiements bancaires. Celles-ci arrivent à séduire les clients par millions. La première Banque Fintech a été créée en Chine et compte 600 millions de clients. Elle s'adonne à des opérations de paiements sans comptes bancaires.
Dans cette stratégie de digitalisation, la question du decashing revêt une importance fondamentale. «Nos banquiers ne peuvent pas admettre en Tunisie que 13 milliards de dinars circulent en dehors du système bancaire. Nous sommes en train d'être fragilisés par un recélement structurel et chronique de liquidités, qui commence à poser problème pour la conduite des opérations monétaires et la stabilité financière. Il faut donc agir vite pour que les comptes des banques se régénèrent, grâce à un decashing».
L'association des banques et des établissements financiers, grâce au soutien de la BCT et du ministère des Finances, a mis en place un cahier des charges et développe une solution nationale de paiement par mobile, basée sur plusieurs piliers dont l'interopérabilité, l'interbancabilité (Banque et poste)…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.