La présidence de la République dément les déclarations mensongères attribuées à Kais Saied au sujet des juifs    Par Jawhar Chatty : Kais Saïd est juif, un juif progressiste    Deux policiers et un citoyen tués dans une fusillade à Riyad    Au moins deux morts dans une forte explosion d'un immeuble au centre de Madrid    Tunisie – Décès d'un protestataire blessé par une grenade lacrymogène : Précision du ministère de l'intérieur    Avons-nous une baguette magique pour changer la situation en quelques semaines ?    Ali Kooli : Le système de compensation, la masse salariale et les entreprises publiques, les chantiers de 2021    Dans une capitale sous haute surveillance, le nouveau président des Etats Unis Joe Biden prête sement    Dépréciation du dinar face aux principales devises étrangères    Le président algérien s'est fait opéré en Allemagne    AL Watad annonce son soutien inconditionnel aux manifestants    Coronavirus: La situation épidémiologique à Siliana    Tunisie: En images, marche dénonçant la dégradation de situation sociale à Sousse    L'Ordre des avocats dénonce l'usage ''excessif de la force'' lors des manifestations pacifiques    L'un des plus grands constructeurs de produits électroniques UMIDIGI arrive en Tunisie    The Voice Belgique: le chanteur Tunisien Youssef Ben Soltan impressionne le jury (vidéo)    Hand – Mondial 2021 : Mohamed Amine Darmoul 3e meilleur buteur du premier tour    Tunisie [Vidéo]: Reprise des entraînements de l'Olympique de Béja en préparation de la rencontre contre l'US Monastir    Foot – Marché des transferts : une baisse historique en 2020 (Fifa)    UE : le taux d'inflation annuel s'est établi à 0,3% (décembre 2020)    UTAP : Les agriculteurs menacés par la faillite et le pays par la famine    Le coordonnateur-résident de l'ONU en Tunisie suggère un partenariat avec les médias    Quand le swag de K2rym triomphe du sérieux de Mechichi    Afrique : Le Sénégal, foyer de mégaprojets gaziers ouest-africains, accueille un événement majeur sur la transition énergétique    Ce n'est pas une révolution    Spectacle Felliniana hommage au grand réalisateur Federico Fellini en streaming gratuit    Covid-19 : Tunisiens, remettons-nous à la vitamine D, en attendant le vaccin !    BTE : Un PNB de 50,298 millions de dinars    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 20 Janvier 2021 à 11H00    Les films tunisiens "Un Fils" et "L'Homme qui a vendu sa peau" primés au festival des Lumières de la Presse Internationale    En direct et live streaming, chaîne tv : Juventus Turin – Naples, Super Coupe d'Italie, Finale    Foot-Europe: le programme du jour    REMERCIEMENTS ET FARK: M'Hamed Ben ALYA    Météo| Temps partiellement nuageux sur la plupart des régions    Biens et avoirs détournés: Un fiasco d'Etat ?    La crise accélératrice de changements : Les enseignements qui peuvent guider les orientations futures    NEWS: Le Sahel SC engage Hichem Dali    Programmes confinés: Savoir adapter le vivant au numérique    USA: Le message d'adieu de Melania Trump    Sonia Ben Cheikh rassure les Tunisiens    Tunisie-Ligue 1 : programme de la 9e journée    L'efficacité du 2ème vaccin russe anti-Covid est de 100%    Le ''patient zéro'' de l'épidémie pourrait ne jamais être retrouvé    Le comité directeur du Festival de la chanson tunisienne dévoile les grandes lignes de l'édition 2021    Anissa ben Hassine, universitaire, auteure de « C'était un 14 janvier 2011 à Tunis », paru chez Leaders à La Presse: «On ne met pas sa propre vie de côté quand on vit une révolution»    Quid de la culture    Contrepoint | Populisme, trumpisme : nul génie qui vaille...    Tunisie : Nouvelle session du programme "Octopus" de la FKL    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Incontournable
Festival du Film Arabe de Fameck
Publié dans La Presse de Tunisie le 21 - 09 - 2015

Une nouvelle fois, et pour sa 26e édition, la manifestation propose de découvrir en avant-première, inédits et en exclusivité, des films du monde arabe avec plus de 40 ouvrages, des longs métrages, des documentaires et des courts métrages.
Le festival s'impose comme un des événements incontournables de la rentrée en région Lorraine et se veut une vitrine de la culture arabe au cœur du Bassin sidérurgique lorrain. La 26e édition du Festival du Film Arabe de Fameck - Val de Fensch se déroulera du 7 au 19 octobre 2015.
Cette année, coup de projecteur sur la Tunisie avec des films en rétrospective et des films en exclusivité. La culture cinématographique de Tunisie sera mise à l'honneur à travers une programmation ciblée, à côté de la présence de la productrice engagée depuis vingt ans dans la promotion des cinémas du sud, Dorra Bouchoucha, en qualité de présidente d'honneur du festival.
Organisé par la Cité Sociale et la Ligue de l'enseignement — FOL Moselle, le Festival du film arabe de Fameck a, aujourd'hui, pris de l'ampleur et propose plus de 50 films, dont beaucoup en exclusivité ou en avant-première, avec pour objectif de promouvoir une cinématographie méconnue du grand public.
La programmation regroupe plus de 80 projections sur dix jours, pour quelque 15.000 festivaliers représentant de nombreux pays notamment arabes : Maroc, Algérie, Tunisie, Egypte, Mauritanie, Syrie, Palestine, Irak, Yémen, Liban, etc.
Plusieurs distinctions sont remises lors du palmarès : prix du public, prix du jury Val de Fensch, prix de la jeunesse, prix de la presse, prix du court métrage, prix du documentaire, etc. Une sélection
hors compétition intitulée « Ouverture sur le monde » est également proposée. Elle réunit des films qui ne sont pas produits par des pays du monde arabe mais qui y sont liés par les thématiques qu'ils
traitent (Israël, Afghanistan, Iran, etc.). Enfin, chaque année, un pays est mis à l'honneur et une dizaine de films lui sont consacrés.
«Le Festival est l'occasion de mettre en lumière les cinématographies des pays arabes, qui témoignent d'une grande vitalité. Les films traduisent les préoccupations des sociétés arabes, sur lesquelles les réalisateurs portent leur regard, parfois sans concession, critique, tendre ou méditatif. Le cinéma reflète la complexité des êtres, leurs excès, et, en même temps, leur capacité à célébrer les plus belles émotions», écrit Anne-Marie Hennequin-Botkovitz, présidente du Festival.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.