La vente aux enchères du patrimoine beylical officiellement suspendue    Un changement de billets de banque est envisageable    Les forces du GNA contrôlent tout Tripoli et sa banlieue    L'Elysée en quête de nouvelles solutions    Le temps des hommages à George Floyd    Deux stages de six jours chacun    Aucune nouvelle contamination et 70 cas actifs    Hassouna Nasfi (Président du bloc de la Réforme nationale)    Vers une bipolarité Ennahdha-PDL    Plus de flexibilité pour l'accès des entreprises résidentes aux sources de financement extérieur    Frémissements et initiatives    Rien n'est encore annoncé !    Pratiques coloniales et injustice    HUAWEI WATCH GT 2, le monstre d'autonomie et le partenaire sportif ultime.    Nissaf Ben Alaya : « Notre défi pour la période à venir c'est de continuer à enregistrer zéro cas autochtone »    DECES : Mohamed Salah BACCOUCHE    DECES ET FARK : Rekaya Bouhoula    Fakhfakh demande le retrait de projets de loi    Le taux d'inflation se stabilise à 6,3% en mai 2020    Tunisie: Report de la signature du document de la stabilité et de la solidarité du gouvernement    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 5 juin à 11H00    La signature du Pacte de la stabilité et de la solidarité gouvernementale reportée    L'épidémie est sous contrôle en France    Libye: Les forces du gouvernement en Libye prennent le contrôle du dernier bastion de Haftar à l'Ouest    La signature du Pacte de la stabilité et de la solidarité gouvernementale reportée    Nidhal Chamekh, artiste, à La Presse : Questions de culture    Djerba | Atteinte au patrimoine architectural : Des mosquées ibadites peintes en vert    Tunisie: Le nombre de guérisons du coronavirus atteint 969 cas    SNTRI : Pas de voyages durant les heures de couvre-feu    Ligue des champions | Affaire EST-WAC : L'Espérance préserverait son titre !    Raoult a finalement raison… The lancet retire son article sur la chloroquine    Par Imed Derouiche : SOS, économie ! Gratuité du Kérosène pour sauver le monde    Qui est Hamdi Guezguez, nouveau PDG de la Sotulub    Coronavirus : la CAF suspend les formations d'entraîneurs    ST | Lundi, La Reprise : Un programme copieux    Chiraz Laatiri : « Nous avons retiré du parlement le projet de loi sur l'artiste … »    Faouzi Benzarti solidaire avec le Club Africain    Angleterre : 5 remplacements et 9 remplaçants sur le banc en Premier League    Météo : baisse des températures    Dr Dorra Mahfoudhi, la championne d'Afrique du saut à la perche, et la « star » d'une nuit de Covid-19, honorée par un article sur le site « rfi »    Ahmed Nejib Chebbi : Ennahdha est plus fragile après les élections de 2019    Annulation de la vente aux enchères à Paris de pièces du patrimoine historique tunisien grâce à l'ambassadeur de Tunisie à L'Unesco Ghazi Gherairi    Banque Mondiale : Les pays peuvent agir aujourd'hui pour favoriser leur reconstruction post-COVID-19    Le Projet SAFIR entre dans sa phase opérationnelle avec le lancement des premiers « Appels à candidatures »    Al Karama Holding lance un 2e avis de cession de Shems FM et Dar Assabah    L'UE mobilise un fonds d'urgence dans la course aux vaccins    Tunisie – Musées: guide des procédures sanitaires de prévention contre la Covid-19    Libye: Haftar a perdu la bataille de Tripoli    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Après six ans d'absence, Le Trio Joubran de retour en Tunisie : Trois regards, un style et une vision
Publié dans La Presse de Tunisie le 07 - 02 - 2020

Après six ans d'absence, le fameux groupe instrumental palestinien, Trio Joubran, était de retour le 4 février en Tunisie pour faire vibrer leur oud sur la scène de l'Opéra à la Cité de la culture dans le cadre du festival arabe de la musique engagée qui a débuté le 1er février .
Le Trio a entamé dès le début de 2020 une large tournée internationale de Hamburg, Luxembourg à Toulouse en passant par Djibouti entre autres . Une tournée qui s'achève avec un spectacle : hors-normes en Tunisie.
Les infatigables défenseurs de la cause palestinienne, Samir, Wissam et Adnan Joubran, qui ont joué à guichets fermés trois jours avant le spectacle, ont fait voler le public vers un monde féerique en présentant « The Long March », leur sixième album sorti en 2018, et habité par des voix multiples à l'instar de Roger Waters, Mahmoud Darwish, ou encore l'Iranien Mohammad Motamedi. Leur musique flamboyante et leurs textes puissants ont formé une ambiance merveilleusement éclectique.
Les compositions des frères Joubran ont été soutenues par les rythmes à la fois subtils et envoûtants du percussionniste d'origine palestinienne, Youssef Hbeisch, et l'artiste iranien Habib Meftah. Ils ont su s'illustrer sur la scène, devant un parterre de fans tunisiens de toutes les générations et de tous horizons, par leur virtuosité instrumentale, mais aussi par leur spontanéité et humour.
Envoûtant toute une génération et tout un peuple, la fratrie Joubran, native de Nazareth, place encore une fois la Palestine au centre du monde et chante pour la patrie, pour la libération, et pour la paix.
Un spectacle fortement marqué par la présence de la Palestine que ce soit à travers la voix du grand poète Mahmoud Darwish en arrière-plan ou par les cartes de la Palestine portées par le large public. Pour les artistes, c'est elle qui s'est jouée sur la scène. Avec des morceaux vibrants et palpitants qui faisaient écho à l'actualité, le concert du Trio Joubran a fait entendre les maux des peuples autochtones et surtout a fait parler leur pays natal, dans un acte de résistance qui fait preuve d'une vitalité culturelle créative et fascinante.
Le groupe, largement connu, a suscité l'engouement du public de l'Opéra ; un public avide d'amour, de poésie et de musique à travers ses compositions bien rythmées entre pièces écrites, sonorités et improvisations et encore, avec une présence scénique forte et remarquable.
Ce spectacle, où les artistes ont transmis un message d'espoir, d'amour et de passion, représentait une pure synergie entre des différents univers musicaux où le oud est roi tout en rendant hommage à Mahmoud Darwish, l'ambassadeur poétique des Palestiniens. Leur musique envoûtante a fait preuve d'une innovation virtuose et d'une sensibilité musicale profonde.
Trois regards, trois talents et trois ouds qui se croisent toujours et encore. À trois, ils ne forment qu'un. Un style, une vision, une identité.
Kh.KE.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.