Ouverture des inscriptions sur les listes électorales    Visite d'adieu à Mechichi de l'ambassadeur de Turquie à Tunis    Féroce bataille pour le contrôle des capitaux    La crise au Tigré est « hors de contrôle »    +2,8%    SOTEMAIL : Le capital social est porté à 34.513.514 dinars    Pour une journée nationale de la poésie    Une palette photographique très éclectique    La richesse historique de Kairouan, source d'inspiration    "Pour Inetum en Tunisie, 2021 sera l'année de la consolidation de notre stratégie locale"    Ligue 2 : Programme de la 5e journée    La semaine des Zones Humides à Tunis : un enjeu de taille    Journée internationale des Planétariums Dimanche 07 mars 2021 à la cité des sciences de Tunis    12 pays aux manoeuvres militaires «African Lion» qui auront lieu en Tunisie en juin prochain    Nouveaux véhicules pour la police de l'environnement dans 34 communes    La CNSS verse les augmentations dues à la majoration du SMIG    Mustapha Ben Ahmed : Pourquoi ce recours d'Ennahdha à la rue?    Le Ghana reçoit la première livraison de vaccins    Covid-19 | Ben Arous : Un décès, 18 nouvelles contaminations et 45 patients rétablis    13 suicides et tentatives de suicide au cours du mois de janvier    ''Kais Saied parle très bien la langue Française'', selon Sonia Dahmani    ''L'UGTT l'union de la ruine'', selon Tarek Haddad    Borhen Bsaïes, nouvel influenceur mode?    C'est quoi l'histoire du TGV dont parle Kais Saied ?    La face cachée des sociétés civiles au Maghreb    En attendant le FIC, "la Nuit des étoiles" se place comme vecteur créatif culturel et patrimonial    Une semaine pour le théâtre tunisien du 15 au 22 Mai 2021    DECES : Hatem BEN RAYANA    Pour quand la relance économique ? Les nouvelles orientations vertes des entreprises    Pour quand la relance économique ? | Entreprises en difficulté : Tunisair s'enfonce dans la crise    Accédez à l'application beIN CONNECT avec votre ligne mobile Ooredoo    Billet | Une situation hypothétique !    Le Salon "Pour l'amour de l'art", offrir une visibilité aux artistes en temps de pandémie    TUNINDEX AU QUOTIDIEN ZOOM MARDI 23 FEVRIER 2021    LC Afrique-MC Alger/Espérance ST : satisfait du nul obtenu à Alger (Mouine Chaabani)    Coupe de la CAF | 2e tour bis retour ESS-Young Buffaloes FC (2-0) : Chikhaoui, l'inusable !    Ligue des champions d'Afrique (2e journée) – EST-MC Alger (1-1) : L'Espérance confirme son statut de favori    CONDOLEANCES : Feu Lotfi HABBACHI    Covid-19 | le bilan s'élève à 7851 cas confirmés et 39 décès en milieu scolaire    "Sopranissimo", un spectacle de chant lyrique de la soprano Amira Loubiri    Boxe | 72e tournoi de Stardinja de Sofia : Victoire de Khouloud Halimi    Météo | Temps voilé et températures stables    Lecture de l'abaissement de la notation souveraine de la Tunisie par Moody's    La Tunisie abrite l'exercice militaire multinational "African Lion", en juin 2021    Trump a nui à la Tunisie, Selon Rached Ghanouchi    L'ambassadeur d'Italie tué lors d'une attaque armée    Spectacle SHAYATIN de l'artiste Amel El Farji le 24 février 2021 à la cité de la culture    Arrestation de l'épouse du baron de la drogue    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.






Publié dans La Presse de Tunisie le 25 - 06 - 2020

La seule société privée de la région a réussi, un tant soit peu, à résorber le chômage des jeunes et a alléger la responsabilité de la CPG qui a été toujours été le grand pourvoyeur d'emplois dans la zone
Dans une conjoncture difficile qui détruirait toute velléité d'investissement ,Somosan est la première et l'unique société à s'être installée dans la région du bassin minier après la révolution du 14 janvier.
C'était en juillet 2012 Avec une capacité d'emploi de 250 personnes et une éventuelle extension à 400, cette société spécialisée dans les technologies de pointe en matière de fabrication des articles sanitaires destinés au marchés local et étranger ,a apporté une bouffée d'oxygène à la région de Gafsa et a allégé ;un tant soit peu ;un fardeau sur le dos de la CPG.
Une tension qui a baissé d'un cran et la vague de protestations dans la plus grande des délégations minières était sur le point de voir le bout du tunnel.
Mais au grand dam des responsables de cette société, l'équilibre financier de la boîte commence à donner des signe de détresse avec des chiffres qui ont eu l'effet d'une douche écossaise .Et pour cause : le déficit s'élève à 10 millions dinars. Les responsables étaient dans l'obligation de verser la somme colossale de 5 millions dinars aux établissements bancaires à cause du retard du pôle de compétitivité relatif à l'octroi du « titre bleu »
img data-attachment-id="66183" data-permalink="https://lapresse.tn/66179/metlaoui-emploi-une-etincelle-dans-la-grisaille/somosan1/" data-orig-file="https://i1.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/06/somosan1.jpg?fit=850%2C491&ssl=1" data-orig-size="850,491" data-comments-opened="1" data-image-meta="{"aperture":"0","credit":"","camera":"","caption":"","created_timestamp":"0","copyright":"","focal_length":"0","iso":"0","shutter_speed":"0","title":"","orientation":"0"}" data-image-title="somosan1" data-image-description data-medium-file="https://i1.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/06/somosan1.jpg?fit=300%2C173&ssl=1" data-large-file="https://i1.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/06/somosan1.jpg?fit=850%2C491&ssl=1" class="aligncenter wp-image-66183 size-full jetpack-lazy-image" src="https://i1.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/06/somosan1.jpg?resize=850%2C491&ssl=1" alt width="850" height="491" data-recalc-dims="1" data-lazy-srcset="https://i1.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/06/somosan1.jpg?w=850&ssl=1 850w, https://i1.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/06/somosan1.jpg?resize=300%2C173&ssl=1 300w, https://i1.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/06/somosan1.jpg?resize=768%2C444&ssl=1 768w, https://i1.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/06/somosan1.jpg?resize=519%2C300&ssl=1 519w" data-lazy-sizes="(max-width: 850px) 100vw, 850px" data-lazy-src="https://i1.wp.com/lapresse.tn/wp-content/uploads/2020/06/somosan1.jpg?resize=850%2C491&is-pending-load=1#038;ssl=1" srcset="data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAIAAAAAAAP///yH5BAEAAAAALAAAAAABAAEAAAIBRAA7"
Il y a aussi les arrêts répétés du chantier de raccordement au gazoduc du gaz naturel et pour parer à cette défaillance, il a fallut se rebiffer sur l'importation du gaz naturel de Gabès via des camions -citernes mobilisant une enveloppe de 1,5 millions dinars.
Trop de trop, l'équilibre financier de la boîte accuse le coup et donne du tourment aux responsables à un moment ou ce mini-trust commence à carburer à plein régime surtout après avoir séduit les italiens par le savoir-faire tunisien en décrochant une commande juteuse.Dos au mur, les responsables mettent les clés sous le paillasson .C'était en janvier 2015 ,déception totale dans ces contrées ,des interrogations qui cherchent réponse et un investisseur qui ne sait plus à quel saint se vouer.
Cinq ans après ,les prémices de la délivrance apparaissent et le sourire revient sur les lèvres .Selon une source digne de foi ,le gouvernement met la main dans le plat et tend la perche à cette société en intervenant auprès des parties concernées pour baliser la voie à la réouverture programmée pour octobre prochain ,alors que la reprise de la production est prévue pour janvier 2021.
L'intérêt manifesté par l'équipe gouvernementale a trouvé écho favorable d'autant plus que la reprise permettra à coup sûr à la société d'honorer ses engagements avec ses clients transalpins.
Ce sera aussi une soupape qui permettra d'apaiser une tension allant crescendo .La réouverture de Somosan avec la bénédiction du gouvernement constituera t-elle la porte à défoncer pour traiter un dossier brûlant ?
Il s'agit du chômage qui hante les esprits des politiciens depuis même l'avant révolution .L'espoir est permis....


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.