Une femme blessée dans l'explosion d'une mine à Kasserine    Assassinat de Farhat Hached, il y a 69 ans: Le meurtre qui signa l'arrêt de mort de la colonisation    Mes odyssées en Méditerranée: Mariano Stinga, un renégat de Tunis    André Parant, ambassadeur de France: La France, partenaire attentif et bienveillant de la Tunisie    Projet «Promotion du Tourisme Durable»: La Tunisie, notre destination    ils ont dit    Lutte contre le changement climatique: Les efforts d'atténuation : obligation ou opportunité ?    L'embrasement    NEWS: Souleymane Coulibaly refait surface    C3 — TOUR DE RECADRAGE — MAtCH RETOUR — CSS-TUSKER FC (18H00) Le CSS dans le costume de favori    Après la desillusion de la Tunisie face à la Syrie (0-2): Jusqu'à quand les leçons non retenues ?    La reproduction canine    Pourquoi: Les taximans et leurs caprices…    Kairouan: Le soupir des coupoles    Ville de Tunis: Feelmedina, une initiative pour des week-ends heureux dans la Médina    Cérémonie d'ouverture de la 22e édition des Journées Théâtrales de Carthage: Démarrage sur les chapeaux de roues    Macron et MBS veulent veiller à la «stabilité» dans le Golfe    Affaire Omar Lâabidi: 14 policiers accusés d'homicide involontaire    Choisir des plantes d'intérieur pour le chien et le chat...    Tunisie-Covid : Un décès et 219 contaminations    Tunisie-Météo : Cellules orageuses et pluies attendues    La police turque aurait déjoué un attentat à la bombe visant le cortège d'Erdogan    J04 – Ligue 2 Pro : Résultats et classements après les matches de samedi    Coupe de la CAF : Groupe du CSS pour défier les Kenyans de Tusker    Sur quelles chaînes et à quelles heures voir tous les matches européens en direct ?    Erdogan échappe à une tentative d'assassinat    Turquie [VIDEO] : Démantèlement d'une tentative d'assassinat d'Erdogan lors d'un rassemblement populaire    Bilan - Covid-19 : 219 nouvelles contaminations et huit décès    CMF : Visa pour l'admission en Bourse de "Smart Tunisie"    Les recettes douanières ont augmenté de 17,2%, fin novembre    La startup Tunisienne Lamma accélère sa vision Quick commerce et acquiert Farm Trust    JTC 2021: Une inauguration inédite célébrant plusieurs expressions d'art et transmise à la télé    La Tunisie perd son match contre la Syrie (0-2): Une grande désillusion à la Coupe arabe FIFA 2021    Tunisie [EN DIRECT] : Les militants de l'Union affluent à la Kasbah pour commémorer l'assassinat de Farhat Hached    Tunisie – Japon : Conférence "JICA Chair" et signature d'un mémorandum de coopération à l'ENA de Tunis    Foot-Europe: le programme du jour    Monde: Un accord « historique » entre la France et les Emirats Arabes Unis    Conférence d'Oran : La contribution des 3 pays africains au Conseil de sécurité de l'ONU a été capitale (Jerandi)    Yasmina Khadra appelle au sauvetage de la librairie El Moez    Tunisie : La météo de ce samedi    Opportunités : Des hommes d'affaires tunisiens prospectent les marchés kenyan et ougandais    UGTT : Commémoration du 69e anniversaire de l'assassinat de Hached    Tunisie Télécom accompagne la Tunis Fashion Week    Ce dimanche, accès gratuit aux musées, monuments et sites historiques    Aux Galerie « XYZ » et TGM Gallery : La Grenade exposée sous toutes ses coutures et l'Ecole de Tunis haute en couleurs    L'Omicron était déjà présent en Europe avant la cascade de restrictions visant l'Afrique?    La Tunisie cherchait à acheter jusqu'à 175 000 tonnes de blé tendre    Ghazi Moalla : Trois personnalités sont les favoris pour l'élection présidentielle libyenne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Commentaire | La poudrière libanaise : quand il n'y en a plus, il y en a encore !
Publié dans La Presse de Tunisie le 23 - 09 - 2020

Illustration: Capture d'écran d'une vidéo / Facebook
Par Abdel Aziz HALI
Décidément, au pays du Cèdre, les jours se suivent et se ressemblent… d'une explosion à l'autre.
En effet, aux dernières nouvelles, une énorme déflagration a secoué, avant-hier après-midi, un bâtiment du tout-puissant mouvement chiite Hezbollah dans la bourgade d'Aïn Kana (gouvernorat de Nabatieh), au sud du Liban, faisant plusieurs blessés, d'après plusieurs sources au sein des services de sécurité, sans pouvoir fournir un bilan exact.
Cette énième puissante explosion dans un pays meurtri par une crise politico-économique latente aurait été entendue jusqu'à la ville de Saïda, située à plusieurs kilomètres de ce village, selon la directrice du centre de recherches Carnegie à Beyrouth, Maha Yahya.
D'après les infos relayées par les sentinelles de plusieurs agences de presses et de médias locaux, le drame a eu lieu dans un édifice du Hezbollah abritant des « munitions », alors que le correspondant du journal francophone « L'Orient-Le Jour », Mountasser Abdallah, a indiqué que l'explosion s'est produite dans une bâtisse dont le propriétaire est un membre du « Parti de Dieu ».
Par ailleurs, la déflagration aurait également endommagé une vingtaine d'habitations d'un quartier résidentiel, a aussi souligné Mountasser Abdallah.
En outre, un membre des services de sécurité a affirmé qu'« une cache d'armes appartenant au Hezbollah a été détruite par l'explosion à la suite d'une erreur de manipulation », souligne l'agence Reuters.
Un élément confirmé par le Tweet du journaliste Salem Zahran, qui, selon ses dires, l'explosion aurait été provoquée par un incendie dans un entrepôt réservé au stockage d'anciennes munitions.
En revanche, une autre source proche du parti dirigé par le cheikh Hassan Nasrallah a privilégié la thèse d'un « accident » mais « pas d'un entrepôt » ou de cache d'armes du mouvement pro-iranien.
Cette nouvelle déflagration intervient après les explosions de 2.750 tonnes de nitrate d'ammonium stockés dans le hangar numéro 12 de la zone portuaire de Beyrouth: une catastrophe survenue le 4 août dernier, faisant au moins 192 morts et plus de 6.500 blessés — dont 120 dans un état critique.
Il est à rappeler aussi qu'un énorme incendie s'est déclaré dans le port de Beyrouth et plus précisément dans un hangar contenant des « aliments, des huiles de friture, de la vodka, des pneus, des produits désinfectants, du thé noir, des machines, des produits cosmétiques et des parfums, des équipements médicaux destinés
à l'hôpital Saint-Georges de Ajaltoun et de l'hydroxyde de sodium ou soude caustique », a précisé le député libanais Nazih Najm dans une déclaration accordée à L'Orient-Le Jour.
Avec trois explosions et un gigantesque incendie, dont trois dans le complexe portuaire de la « Ville qui refuse de disparaître », beaucoup de Libanais ne croient plus à l'hypothèse des accidents…
« C'est un peu trop de coïncidences, entend-on dire un peu partout », a fait savoir la journaliste libanaise, Tilda Abou Rizk dans un article coup-de-poing « La République toxique » (un article publié à la une du quotidien d'expression française L'Orient-Le Jour, le 11 septembre 2020-Ndlr).
Et elle a tout à fait raison !
Avec d'ex-chefs de milices occupant le devant de la scène politique libanaise et quasiment un parti armé (le Hezbollah), faisant la pluie et le beau temps au sein d'une kelptocratie éhontée, la « Suisse de l'Orient » — un Etat sans guide ni boussole — a fini par se transformer en une véritable poudrière du Proche-Orient.
Manifestement, non seulement les descendants des Phéniciens vivent depuis des années les affres d'une misère sociale, voilà que cette série d'explosions vient de semer un nuage d'horreur et de peur au ventre au sein d'une population paupérisée et martyrisée. Trop, c'est trop !
A.A.H.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.