Invitation webinaire Digital Marketing Today « AgriTech »    Si caricature offensante il y a, c'est bien Rached Khiari en personne : Communiqué d'Associations et Organisations    Souk At-tanmia, des dons pour épauler les entrepreneurs en Tunisie    Tunisie: Un décès et 36 nouvelles infections au coronavirus enregistrées à Gabès    Le PDL s'insurge contre la création d'un organisme fictif à l'ARP    Ouverture des candidatures pour le Prix Zoubeida Bchir des écrits féminins tunisiens    Dhafer El Abidine tête d'affiche dans "Bloodline", un film de vampires arabe exclusivement en ligne sur Shahid VIP    Un nouvel accord commercial entre le Royaume-Uni et la Tunisie    Loi de finances rectificative : besoin d'alternatives, et en urgence    CONDOLEANCES    DECES : Brahim HAJJI    Ventes de smartphones : Samsung redevient numéro un mondial    Il faut faire preuve de plus d'audace pour la LF 2021, déclare Tarek Cherif    Foot-Europe: le programme du jour    Electrostar : Un chiffre d'affaires en baisse de 27% (30 09 2020)    Hakim Ben Hammouda, expert et spécialiste en économie, ancien ministre des Finances, à La Presse : « Seul un état d'urgence économique pourra sauver les institutions de l'Etat »    SNCFT : Changement de la programmation des dessertes des trains sur la ligne de la Banlieue-Sud de Tunis    Coronavirus: Ministère de l'enseignement supérieur: Les cours à distance commencent le 2 novembre    Tunisie : Avancement de 60 % des travaux d'aménagement du village artisanal à Kébili    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 30 octobre 2020 à 11H00    La poésie en questions | Le prisme des philosophes I    Film «Lettres du continent» des Studios Kabako : Et la danse dans tout ça !    Contrebande | Des oiseaux rares et menacés d'extinction saisis à Tabarka    C'est une situation de faillite    En Tunisie, Souk At-tanmia élargit l'horizon des possibles pour les entrepreneurs en temps de crise    Volleyball | La nouvelle saison démarrera en décembre !    Cyclisme | Championnat du Monde Mountain bike en Turquie : Habouria classé 37e    NEWS | L'incroyable série de Jamel Kcharem !    Tunisie : Le parlement condamne l'attaque de Nice : " Cet acte ne représente ni les tunisiens ni les musulmans en général "    Décès de Bouali Mbarki, Secrétaire général adjoint de l'UGTT    Paris SG : Neymar touché aux adducteurs    Météo : ciel dégagé et Températures stationnaires    Bouali Mbarki n'est plus    Coronavirus : 156 nouvelles contaminations et 2 nouveaux décès à Nabeul    Ligue des champions d'Afrique 2019-2020 : la finale reportée (CAF)    Le terroriste de Nice est arrivé à Lampedusa fin septembre    La Tunisie condamne « fermement » l'attaque de Nice    Attaque de Nice : L'assaillant serait d'origine tunisienne    Mohamed Larbi Bouguerra: Netanyahou, bientôt orphelin de Donald Tromp ?    DE PARTOUT...DE PARTOUT...    L'attaque de Nice.. Le bilan s'alourdit. Nouvelles données sur l'assaillant    France : Nouvelle attaque armée à Avignon    Le maire de Nice : Je confirme que tout laisse supposer à un attentat terroriste    Wissam Ziadi et Marouen Ben Rejeb, co-fondateurs de l'association méditerranéenne ART et Nature (AMAN) à La Presse : «Boubli» cible les jeunes au cœur de la ville    Duel surprise Trump-Biden dans l'Etat de Géorgie    Route cinématographique en Tunisie sur les traces des films cultes, pour la promotion du tourisme durable    Une nébuleuse et des ruches    L'origami, l'art du pliage de papier    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





BILLET : Fléau silencieux
Publié dans La Presse de Tunisie le 23 - 09 - 2020

Les pénuries de médicaments : un fléau silencieux perpétué d'une année à l'autre. C'est un problème étroitement lié à la structure économique du marché du médicament.
Des patients et même des médecins disent qu'ils "bricolent" parfois pour trouver le médicament dans un pays voisin où il est vendu plus cher.
Certains parlent de pénurie ou de rupture de stocks de produits. Pour d'autres, il s'agit plutôt de perturbations de la chaîne logistique mondiale qui impactent les stocks de certains médicaments importés. Depuis des années, le secteur, dans son ensemble (industries, grossistes distributeurs, pharmaciens d'officine), connaît des problèmes de stocks de médicaments. Mais cette fois, la situation est exceptionnelle selon Malek Makni, pharmacien et trésorier du Syndicat des pharmaciens d'officine de Tunis. « La pénurie de médicaments concerne aussi bien » les plus anodins » tels que ceux dont le principe actif est le paracétamol que ceux qui composent les traitements les plus complexes ». A cela s'ajoutent les problèmes de livraison. Or, la crise actuelle serait due à des difficultés de trésorerie. La Pharmacie centrale, qui importe tous les médicaments provenant de l'étranger, ne paye plus. Elle ne peut plus payer ses fournisseurs ainsi que les laboratoires pharmaceutiques, car les caisses sociales n'avancent plus de fonds à la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam) qui ne finance plus la PCT. Les dettes pourraient ainsi s'élever à 400 millions de dinars. En effet, pour rétablir les livraisons, l'Etat tunisien n'a plus d'autre choix que de renflouer les caisses de la Pharmacie centrale. Il y a quelques produits d'appoint qui connaissent encore une rupture, mais il s'agit plus d'un problème de stockage ou de sur-commandes. C'est dire encore une fois le caractère stratégique et souverainiste de la pharmacie qui apparaît bien clairement. 115 médicaments ont connu des ruptures au niveau de la centrale d'achat, dont 37 ont été en rupture au niveau de la pharmacie d'un hôpital à Tunis pour une période allant de 5 jours à 8 semaines. Parmi ces 37 médicaments, 84 % présentaient un intérêt thérapeutique majeur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.