Tunisie : La commission parlementaire des finances appelle le gouvernement à retirer son projet de loi de finance complémentaire    Judo : Nihel Cheikhrouhou qualifiée pour les Jeux Olympiques    Abdelmadjid Tebboune transféré en Allemagne pour des « examens médicaux »    Le Président algérien transféré ce soir en Allemagne    CAF : Ahmad Ahmad candidat à sa réélection !    Tunisie : Visite du chef de la diplomatie nippone début décembre    Barça vs Juventus Turin : chaînes et streaming pour regarder le match    Les Turcs divisés suite à l'appel d'Erdogan    Est-ce une victoire militaire pour l'Azerbaïdjan ?    Duel surprise Trump-Biden dans l'Etat de Géorgie    La Banque mondiale poursuivra son appui à la Tunisie    Route cinématographique en Tunisie sur les traces des films cultes, pour la promotion du tourisme durable    Une nébuleuse et des ruches    L'origami, l'art du pliage de papier    Une bataille entre l'ancien et le moderne qui en cache d'autres    La Tunisie dénonce toute atteinte au " sacré " au nom de la liberté d'expression    STB : Un PNB de 411 millions de dinars (30 09 2020)    TOPNET, lance sa nouvelle solution SD WAN en partenariat avec FORTINET    L'Etat doit pouvoir disposer librement de l'argent à la BCT, propose Zouhair Maghzaoui    La Tunisie prépare la 3e réunion du Conseil de Gouvernance du programme du commerce arabo-africain    Protocole de coopération entre le ministère de la Femme, le FNUAP et le PNUD en faveur des Seniors    Une stratégie économique libérale tente de privatiser les entreprises publiques, dénonce Mekki    Coronavirus: Nissaf Ben Alaya: De nouvelles mesures seront bientôt annoncées    Gabès : La récolte des olives estimée à 40 mille tonnes    Tunisie[ Vidéo]: Ambiance du Mouled au Souk Bab Zenaiez de Béja    L'art urbain tunisien visible sur la clôture de l'ambassade de la Tchéquie à Tunis    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 28 Octobre 2020 à 11H00    Huawei annonce les résultats de ses activités pour le troisième trimestre 2020    AMVPPC : appel à projets pour la valorisation du patrimoine culturel par le numérique    CONDOLEANCES : Madame Radhia ALIMI    Mohamed Ghariani en passe de rallier Rached Ghannouchi à L'ARP : Manœuvre politique ou réconciliation réelle ?    Un revirement, des messages    Tunisie – Technologie 5G: Le lancement des services 5G n'est possible qu'à partir de 2022    Le couvre-feu et les autres mesures prises n'ont rien apporté    Villes et cités : Des plans de réaménagement à revoir de fond en comble    Espace «Préface» à Sousse : Activités maintenues    USA : Mélanie Trump : " Nous devons garder Donald à la Maison-Blanche pour qu'il puisse finir ce qu'il a commencé "    USA : Présidentielle américaine : Plus de 70 millions d'électeurs ont déjà voté    Il avait arbitré le combat du siècle « Clay–Foreman », le 30 octobre 1974 à Kinshasa : Noureddine Adala, un grand du sport tunisien, nous quitte !    En marge de l'affaire FTF-CS Chebba : Le grain de sel de la tutelle    Pas de grippe saisonnière pendant le Corona !    CA | Flamme et retour de flamme : Pour la passion et pour la gagne surtout !    Météo : Nuages passagers sur l'ensemble du pays    Le président algérien admis à l'hôpital militaire à Alger    Ooredoo unit ses forces et poursuit son soutien national pour lutter contre la propagation du Covid-19    Rafik Boujdaria propose un court re-confinement    Tunisie: Deux décès et 107 nouvelles infections au coronavirus à Bizerte    Vient de paraître | « Langue française, écrivains francophones » : Une nouvelle référence pour les chercheurs sur les littératures francophones    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Amir Ramses, directeur Artistique du Gouna Film Festival, à La Presse : «Je suis autant fier des films de cette année que ceux de l'année dernière »
Publié dans La Presse de Tunisie le 28 - 09 - 2020

Dans moins d'un mois, le festival du film d'El Gouna aura lieu en Egypte. Il s'agit du premier festival du film arabe qui « reprend du service » après la crise du Covid-19. Entretien avec son directeur artistique.
Le Film «L'homme qui a vendu son dos» de Kaouther Ben Hania est passé par Cine Gouna Plateforme où il a obtenu le soutien financier grâce à cette initiative. Le festival devient un laboratoire pour découvrir de nouveaux talents. Quel est votre sentiment ?
On est vraiment fier de l'influence du Cinegouna sur les projets arabes depuis sa première édition : les films sélectionnés et primés dans la plateforme ont représenté le cinéma arabe dans les plus grands festivals : Yomeddine à Cannes, « Counting tiles » de Mounia Akl à Rotterdam et « 200 mètres » à Venise cette année et finalement notre coup de cœur : « L'homme qui a vendu sa peau ». On est spécialement fier de Kaouthar Ben Hania qui a eu le soutien du Cinegouna pour ce film ainsi que le prix du court métrage dans la même année. C'est comme un fils du festival qui a grandi et qui vole de ses propres ailes à travers le monde, j'ai presque eu les larmes aux yeux avec le prix du meilleur acteur qu'il a eu à Venise. On attend avec impatience sa projection à El Gouna, dans un mois.
Le festival va avoir lieu bientôt. A cause du Covid-19, la production a enregistré une baisse et un retard. Est-ce que cela influencera sur la programmation et le choix des films ?
On ne peut pas nier que c'est une édition difficile, pourtant je ne pense pas que cela influencera la programmation, je suis autant fier des films de cette année que ceux de l'année dernière. Et avec l'annonce des prix « giornati di autori » à Venise, on a découvert que les 3 films primés font partie de notre sélection GFF depuis deux mois. Il en est ainsi pour les autres prix des autres sections de Venise: Je pense que le logo El Gouna, cette année aussi, désignerait une sélection assez spéciale.
Que vous a apporté El Gouna film festival sur le plan de votre expérience personnelle ?
Disons que les festivals je n'y pensais pas avant,. Durant ma carrière j'ai participé à plus de 100 festivals avec mes films et je n'ai jamais inscrit mes films dans un seul festival. C'était un succès par hasard. Là, je pense que j'ai appris comment ce monde fonctionne : comment créer une vie pour un film à travers les festivals (pour être honnête : pour moi mon film mourrait quand je le termine, là j'ai découvert une toute autre vie pour les films.
Propos recueillis par Salem Trabelsi


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.