Rapatriement de la dépouille de Meherzia Labidi : Mechichi vole la vedette au Président de la République !    Tunisie – Les nouveaux joujoux de la police tunisienne arrivent à bon port !    Tunisie – Economie : Le FMI hausse le ton et menace !    En vidéo: La dépouille de Meherzia Laâbidi arrive à Tunis    Coronavirus, attention à l'automédication    Tunisie-Culture: Autorisation aux espaces culturels et artistiques d'organiser leurs activités!    Voici pourquoi la souche britannique pourrait provoquer une mortalité accrue    Le bateau transportant des bovins soupçonnés d'avoir la maladie de la langue bleue interdit de débarquer au port de Bizerte    Mercato : Un attaquant ghanéen tout proche de l'Espérance de Tunis    Covid-19| »Toutes les mesures ont été prises pour garantir une rentrée scolaire sécurisée, lundi prochain »    Ligue 1 : Le CS Sfaxien freiné par le CA Bizertin, l'US Ben Guerdane 2ème    Les mouvements des grosses capitalisations marquent l'activité boursière de la semaine    Un nouveau record de décès dus au coronavirus enregistré le 21 janvier 2021 : 100 morts en une journée    Mondial des clubs au Qatar : test négatif au Covid-19 obligatoire pour les supporters    Signature d'une convention pour appuyer à la dépollution des îles Kerkennah des déchets plastiques    DECES : Maître Slim CHELLI    CONDOLEANCES : Om Kalthoum KANOUN    Déficit et entreprises publiques : La mise en garde du FMI à la Tunisie    Programme TV du samedi 23 janvier    Tribune | Un peuple heureux ne se saborde pas...    «Mâ lam tasqot mina elomôr... lam taôd khadra» (Celle qui ne tombe de l'âge... n'est plus verte), recueil de poèmes de Amor Daghrir : La patrie est une femme !    «200 Meters» de Amine Nayfeh : Un thriller réussi    Etats-Unis: Le procès de Trump devant le sénat débutera le 8 février    Tunisie – Conférence de presse du ministre de la Santé : Décalage Horaire    Covid-19 : 2389 nouvelles contaminations et 103 décès recensés le 21 janvier 2021    CAB : Le moral en hausse !    JSK : L'incertitude qui désole !    ST : Absences de taille !    Coronavirus: Point sur la situation épidémiologique à Nabeul    [TRIBUNE] Olfa Hamdi (PDG de Tunisair) : La forme et le fond !    CAN-U21 : tirage au sort lundi prochain à Yaoundé (CAF)    Vers un second mandat pour la Tunisie à la tête de l'initiative MENA-OCDE    Mustapha El Haddad: L'embrigadement des jeunes pour le jihad «Le paradoxe tunisien»    Twitter suspend un compte de l'ayatollah Ali Khamenei    JEEP RENEGADE best-seller en 2020    Tunisie : Le juge Mekki Ben Ammar, libéré    Le musée national du Bardo : Cinq ans après le terrible attentat du 18 mars 2015    Donner sa chance à la chanson tunisienne ?    Le film "Fathallah TV,10 ans et 1 révolution plus tard" disponible en ligne sur le site de la FCAPA    Selon L'UTICA, l'arrestation de Nabil Karoui n'est pas la solution    La présidence a-t-elle arrêté le dialogue national ?    Exposition personnelle «Des moments de peinture» de Qays Rostom à la galerie Saladin: Des actions de création    Meherzia Labidi est décédée : la voix tonitruante d'Ennahdha au Bardo    Etats-Unis-Investiture: Kais Saied félicite Joe Biden    De Trump à Biden: la force de la symbolique    Festival de la chanson tunisienne 2021: 35 artistes confirmés et émergents sont nominés    Deux policiers et un citoyen tués dans une fusillade à Riyad    Le président algérien s'est fait opéré en Allemagne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Webinaire à l'Institut Français de Tunisie avec Sami Mokaddem et Samir Makhlouf : Goûter littéraire entre écrivains
Publié dans La Presse de Tunisie le 05 - 12 - 2020

Pendant presque une heure, deux lauréats de la littérature tunisienne francophone, en présence du chroniqueur radio Fares Ben Souilah se sont livrés spontanément à des échanges constructifs face à la caméra de l'Institut Français de Tunisie, qui leur a arrangé un «Goûter littéraire», le temps d'un après-midi. Concept d'un rendez-vous entre auteurs, diffusé en ligne à des internautes pouvant interagir.
Un après-midi en lettres, qui avait comme thématique principale et commune la science-fiction : les deux écrivains sont lauréats aux derniers Comar d'or 2020. La parution du «Les secrets des barcides » (Pop Libris) de Sami Mokaddem, 3e tome d'une trilogie, prix spécial du jury du Comar d'or est un succès critique, actuellement.
Paru à la suite, de «Dix-neuf» et du «Le sang des Anges» (Edités chez Pop Libris), l'auteur revient avec cet ouvrage tissé sur fond d'histoire. De formation scientifique, mathématique, Sami Mokaddem est un «lecteur gourmand», plus précisément de lecture du genre, comme il le cite. Mokaddem s'est lancé dans l'aventure de l'écriture avec la fondation de la maison d'édition Pop Libris avec Atef Atia, écrivain également, et la publication de «La Cité Ecarlate», un recueil de nouvelles. Les décors de ses écrits de genre sont Carthage. Une première. «Dix-neuf» est considéré par son auteur comme «ésotérique», influencé par John Crowley, célèbre écrivains américain de fantasy et de science-fiction, et son univers mystique, occulte. Avec sa femme Sonia El Behi, tout aussi férue de livres et de lecture, «sérial-liseuse» et médecin de formation, elle nourrit aussi avec lui une blogosphère littéraire sur les réseaux sociaux, qui rassemble une communauté de lecteurs dynamiques.
Samir Makhlouf, auteur de «Merminus Infinitif», paru chez Contraste Edition, est Lauréat du Comar d'or 2020. Il est artiste-peintre, écrivain et universitaire. Il s'agit de son 5e livre publié. Son style d'écriture est romanesque, un récit, mais poétique même si l'auteur déclare pendant l'échange «écrire vite, habité par cette envie pressante de mettre sur papier ces phrases», et dit que ce qu'il écrit n'est pas forcément de la poésie. 4 mois d'écriture ont suffi pour «Merminus Infinitif». «La façon dont je sculpte le texte : je tiens à ce que le lecteur ressente l'écriture. Un travail endurant et éprouvant de la part de l'auteur, qui le rappelle. Un dispositif compliqué, difficile à mettre en place, selon Makhlouf.
Un échange entre lecteurs et auteurs a eu lieu. Différents commentaires et remarques pertinentes ont surgi. Les deux auteurs s'y sont donnés à cœur-joie, révélant astuces d'écriture, recherche, influence, projets d'avenir, lectures du moment, rétrospection sur leur parcours et échangent entre les deux invités autour de leurs deux dernières parutions, en vente actuellement dans les librairies tunisiennes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.