Coupe Arabe : le Bahreïn et l'Irak se neutralisent    Astrolabe : Naviguer en toute confiance vers des horizons professionnels    Warshmallows, 1er jeu-vidéo tunisien disponible sur Nintendo Switch en janvier 2022    Macron dans le Golfe : De très gros chèques et une sacrée revanche sur Biden    17 décembre jour férié- Ce n'est pas à Kais Saied de réécrire l'histoire d'après Rym Mourali [Audio]    Kasserine: Atelier de formation sur le droit d'accès à la justice pour des femmes    Ce qui a été dit lors de la réunion entre Taboubi et Maghzaoui    Aux Galerie « XYZ » et TGM Gallery : La Grenade exposée sous toutes ses coutures et l'Ecole de Tunis haute en couleurs    DECES: Bernard Lasnier-Lachaise    Programme TV du vendredi 03 décembre    COMAR — inauguration du village Marathon à Tunis: Tout est fin prêt    NEWS: Mounir Rached affine son effectif    Coupe arabe de la FIFA 2021-Syrie-Tunisie (Ce soir, 20h00): Gagner pour se projeter...    NBA : Triste record pour Oklahoma, la série se poursuit pour les Suns    CONDOLEANCES    Amira Chtourou : La BTS lance le produit leasing et la finance islamique    Revue de la semaine du 26 novembre au 3 décembre: Le dossier de la réforme des entreprises publiques    Le porte-parole du ministère de l'Intérieur Yasser Mesbah limogé    Témoignage : Le patient industriel tunisien en mort cérébrale !    Danemark : Eriksen reprend l'entraînement    Nouveau variant Omicron: La course contre la montre    Pourquoi: Grève surprise    Violence enfantine, crimes et délinquance: L'élève-enfant: victime ou bourreau?    EXPRESS    Programme de la Cinémathèque Tunisienne du 29 novembre au 5 décembre: La Palestine à travers ses cinéastes    Des catamarans ''fabriqués en Tunisie'' interdits d'export, par la Tunisie    La Tunisie, Premier Producteur Mondial par Habitant de Jeans    Pour célébrer la fête de la Révolution et au lieu du 14 janvier: Kaïs Saïed décrète le 17 décembre jour férié    Masse salariale et risques budgétaires: L'Etat dos au mur !    Dialogues éphémères: Variations grecques sur la prière pour la pluie    Le PDL accuse les instituts de sondage de tromperie : le patron d'Emrhod réagit    Tunisie : Marché festif au village artisanal d'Ezzahra    Taboubi présente ses excuses à Bouden    Tunisie-Météo: Temps froid et possible chute de grêle    Tunisie : Baisse du déficit budgétaire à fin septembre    Tunisie : Ouverture de la 22ème édition des Journées Théâtrales de Carthage ce samedi    New York : Le siège de l'ONU fermé après qu'un homme armé ait été aperçu à l'extérieur    Libye : VIDEO: Scènes de liesse populaire après la réhabilitation de Seif El Islam aux élections    Tunisie : Vers la restauration, la numérisation et de la revalorisation de la cinémathèque de Gammarth    L'Omicron était déjà présent en Europe avant la cascade de restrictions visant l'Afrique?    La Tunisie cherchait à acheter jusqu'à 175 000 tonnes de blé tendre    " Vues sur les arts" 2021 : Retour sur le cinéma de la nouvelle vague à l'ouverture    Décès du photographe Mokdad Chaouachi    Première mondiale de la pièce de théâtre "l-Medea" de Sulayman Al-Bassam aux JTC 2021    Hafedh Boujmil: L'éditeur de l'année    Space X : Elon Musk menace ses salariés de fermeture    Coronavirus : Première déclaration du PDG de Pfizer concernant ''Omicron''    Ghazi Moalla : Trois personnalités sont les favoris pour l'élection présidentielle libyenne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des romans à découvrir
Publié dans Le Temps le 01 - 12 - 2020

La production romanesque a été abondante cette année. Plusieurs ouvrages sont dignes d'intérêt et présentent des univers singuliers et novateurs.
Plusieurs romans ont retenu l'attention des lecteurs et des critiques ces derniers mois. Parmi ces ouvrages fort nombreux, nous avons retenu trois romans écrits par des auteurs jeunes et confirmés.
Des romans iconoclastes
Le premier de ces romans est intitulé "Adieu maman ! Redites-moi la vie". Oeuvre de Tahar Ben Meftah, ce roman a été publié par Nirvana. L'auteur est enseignant de littérature française et arabe dans des universités françaises et publie son premier roman. Structuré en sept chapitres et conclu par une brève homélie païenne, ce livre est un roman de la dualité. On y suit les tribulations et le destin de Farouk Henia, un être ballotté entre le nord et le sud, l'exil et le royaume, son moi et son double.
La narration est fluide, dans un style débridé et riche en rebondissements. Entre origines mythiques et réalité cruelle, c'est l'image de la mère qui traverse ce livre plein de paradoxes et de clins d'oeil à la littérature. Paru en septembre, ce roman est l'une des plus belles surprises de la rentrée littéraire.
Dans "Le secret des Barcides", Sami Mokaddem poursuit son projet de trilogie de Carthage dont il livre ici la conclusion. Paru aux éditions Pop Libris, ce roman a obtenu le prix du jury pour le Comar d'or 2020. Historique sans l'être véritablement, ce livre est une épopée imaginaire qui fait découvrir au lecteur, l'héritage que le grand Hannibal a légué à l'humanité.
Ce secret des Barcides a traversé les siècles et Sami Mokaddem en profite pour surprendre son lecteur à chaque instant. C'est la découverte en 1943 par un commando d'un secret bien caché qui sert de déclic à une aventure fantasy dont Soufiane est le protagoniste qui devra découvrir le lourd secret des Barcides.
Une œuvre majeure
Egalement de parution récente, "Sept morts audacieux et un poète assis" est publié aux éditions Elyzad. Ce troisième roman de Saber Mansouri est dans la lignée de ses oeuvres antérieures parues au Seuil. Ce nouvel ouvrage de Mansouri est une oeuvre majeure, magique et iconoclaste. Nous reviendrons prochainement sur ces trois romans qui donnent de belles saveurs à la rentrée littéraire.
H.B


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.