Samsung, leader mondial du secteur de la TV depuis 15 ans !    Bilan Covid-19 : 313 nouveaux cas et 24 décès en Tunisie    Dernière Minute – Coronavirus : 24 décès et 313 nouvelles contaminations, Bilan du 7 mars    Tunisie-Lots de vaccin anti Covid-19: Le Docteur Dhaker Lahidheb crie au scandale    Tunisie – 109 signataires de la motion de censure à l'encontre de Rached Ghannouchi    Pollution des eaux du barrage de Sidi Sallem : Hichem Mechichi réagit    Bachar Al-Assad et sa femme Asma positifs au Coronavirus    Qu'est ce qui empêche Djerba de devenir le 25ème gouvernorat ?    Maher Madhioub : Kais Saied a fait le bon choix en désignant Hichem Mechichi    Non, Tunisair ne va pas renoncer à sa position sur le marché international    Tunisair : La petite confidence de Moez Chakchouk...    Moez Chakchouk espère jusqu'à ''2 millions de voyageurs'' en 2021    Signature de deux conventions en faveur des femmes    Journée internationale de la femme : Leila Farah Mokaddem, une compétence tunisienne à la BAD    Les messages de Houcine Abassi aux trois présidents    Hichem Mechichi appelle à la concrétisation de l'égalité femme/homme sur le plan pratique    Une nouvelle distinction internationale pour Imen Bahroun    L'ONU demande la fin des arrestations arbitraires    Les manifestants s'opposent toujours aux putschistes en Birmanie    Le Conseil de sécurité de l'ONU en échec sur le Tigré    La Tunisie au cœur d'un conflit des générations    «I have a dream», quitter le pays    Portraits de femmes ayant bravé la pression de la société    Anis LASSOUED, bio express    Interdiction du voile intégral en Suisse    En vidéo : Mohamed Ammar : Ennahdha, Qalb Tounes et Al Karama reçoivent 500.000 dt mensuellement par un lobby    Le gouverneur de Kasserine lance un appel au personnel éducatif et aux élèves    Les propriétaires des véhicules RS appelés à régulariser leurs situations au plus tard le 31 mars    Enquête de la CPI sur les crimes commis par Israël depuis 2014 : L'intervention de la Cour de La Haye, ligne rouge pour Washington    Tunisie – coronavirus: retour de la double séance et horaires administratifs dès le 8 mars 2021    Eaux usées, déchets et cadavres d'animaux au barrage Sidi Salem : La santé des Tunisiens de nouveau mise en jeu    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 08 Mars 2021 à 11H00    Représentativité des femmes dans les parlements : l'ARP est 77ème à l'échelle mondiale    La comédie musicale "Alice" en avant-première le 13 mars 2021 au Théâtre de l'Opéra    Le festival "Tricky Women" débarque pour la première fois en Tunisie    La Tunisie croule sous les déchets : La campagne "Tunisie sans déchets" pourrait-elle faire la différence ?    Houcine Benayada (ESS) convoqué en sélection algérienne    Tunisie-Tunisair : Un atterrissage d'urgence d'un avion à destination de Lyon    Les indiscrétions d'Elyssa    Affaire CS Chebba : Le fait accompli !    D'un sport à l'autre | Khouloud Halimi met le cap sur l'Allemagne    Ligue 2 | 6e journée – Groupes 3 et 4 : Le réveil de l'ES Zarzis    Les héros de l'opération Ben Guerdane : Le Colonel Mahjoubi, en première ligne    Les projets bloqués dans le gouvernorat de Siliana discutés à La Kasbah    Tunisie [Audio]: Déclaration après match Olympique de Béja et AS Rejiche    M'Dinti, un GIE à La médina de Tunis: Pour une régénération urbaine    La transition immobile: Panorama haute définition de la décennie 2011-2020    En Tunisie, une parodie de gouvernance    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les tribulations de Maddy en Europe
Publié dans Le Temps le 29 - 06 - 2017

Avec "Là où tu n'es jamais allé", Salma Inoubli fait paraître chez Pop Libris un roman iconoclaste et plein de trouvailles dans un monde à la confluence de Mary Poppins et Tintin. A découvrir pour la plume alerte et l'imaginaire débridé de l'auteur. Une lecture idéale pour l'été!
Peu de lecteurs connaissent Salma Inoubli et son éditeur Pop Libris. Et pourtant, aussi bien cette jeune romancière que la maison d'édition qui la publie mériteraient les feux de la rampe pour contribuer à la parution de plusieurs thrillers et polars de la meilleure veine.
Pop Libris, éditeur de polars et thrillers
Ainsi, ils sont deux à avoir lancé en 2013 ce projet éditorial et ont pu faire paraître sept romans en quatre ans, ce qui constitue une bonne moyenne. Il faut dire que Atef Attia et Sami Mokaddem, les promoteurs de pop Libris, sont eux-mêmes des auteurs dans ce genre difficile et peu pratiqué en Tunisie. Atef Attia a ainsi publié "Sang d'Encre" et "Invisible Kid" et a un troisième opus actuellement en route. Même parcours pour Sami Mokaddem avec "La Cité écarlate" et "19", deux textes qui augurent d'une suite prochaine. Pop Libris publie également Jihéne Charrad, auteure de "Diva", un ouvrage paru récemment. Cet éditeur compte aussi dans son catalogue Salma Inoubli qui, à son tour, vient de publier son premier roman, toujours dans ce genre précis qui fédère les efforts de cette nouvelle maison d'édition qui se donne pour objectif de publier des romans populaires dans des déclinaisons tunisiennes du thriller ou du polar, entre romans à suspense et frissons et oeuvres à intrigues et à rebondissements.
Comment écrire des polars en Tunisie? Comment pratiquer ce style d'écriture populaire entre tous et qui bénéficie d'un grand lectorat dans notre pays? C'est que des auteurs comme Musso, Crichton et consorts font des cartons en Tunisie où le lectorat francophone reste friand de ces oeuvres évoluant entre la mythique Série noire de Marcel Duhamel et les oeuvres énigmatiques de Hitchcock. Bien entendu, le choix est très vaste, concerne autant les auteurs nordiques actuellement en vogue que les classiques comme Agatha Christie ou Jim Thompson. D'ailleurs, chaque été, nos libraires mettent en exergue ce type d'ouvrages, suivent les tendances du moment ou bien proposent leurs propres coups de coeur. Un bon roman pour l'été reste en effet dans nos traditions et pourquoi se priver d'une lecture qui, souvent, conjugue évasion, délassement et dépaysement?
Une atmosphère très «cartoon»
Avec "Là où tu n'es jamais allé", Selma Inoubli écrit son premier roman. Cet ouvrage de 277 pages a de la sorte les qualités d'une première oeuvre et aussi la dimension dans laquelle on ressent que l'auteure cherche encore sa voie, explore des univers pluriels et structure son univers. Ce premier roman est celui qui narre le voyage initiatique de Maddy, vulnérable après le décès de son frère et cherchant une manière de dépasser son deuil. Confrontée à une découverte inattendue, elle va se retrouver projetée dans un véritable périple, une série de pérégrinations qui vont la mener dans plusieurs villes européennes à la recherche, au fond, de sa propre humanité, de son essence profonde et son identité enfouie.
Avec une plume déliée et un style alerte, Salma Inoubli raconte le quotidien de Maddy, ses choix existentiels et ses dérives programmées sur le chemin d'une renaissance. Selon un rythme saccadé, le livre se déploie en une trentaine de séquences brèves et toujours signifiantes. Après avoir entrevu les racines du mal, le personnage créé par Inoubli se lance dans un inventaire sous forme de périple voire de guide de survie à l'usage des jeunes générations. Un peu hippie, un peu beatnik, la musique toujours en bandoulière, Maddy va arpenter les chemins de sa propre bohême, ceux de ses retrouvailles avec la lumière.
Effet de surprise garanti!
Les référents de l'auteure dont la plume est précise sont assez déroutants. En lisant ce premier roman, on se trouve emporté, littéralement embarqué dans un univers d'où semblent resurgir Mary Poppins ou encore l'Alice de Lewis Caroll en même temps que les déclinaisons plus modernes de Harry Potter ou Indiana Jones. C'est aussi à un Tintin projeté dans le siècle du numérique qu'on peut songer en découvrant les tribulations de Maddy dont l'éditeur nous dit qu'elles sont à lire à l'aune des classiques "Mange, prie, aime" et "PS: I love you". Incontestablement, ce roman est pétillant, avec ses tonalités modernes et son atmosphère très "cartoon".
Salma Inoubli est aussi une grande lectrice et on ressent à la lire la richesse des réseaux qu'elle tisse, de l'intertextualité qu'elle cultive et des référents qu'elle suggère. Bien sûr, il est difficile d pénétrer cet enchevêtrement de références si l'on n'est pas soi-même initié. C'est dire que ce roman enthousiasmera celles et ceux qui sont pétris de culture pop et nourris de polars. Et puis ménageant ses effet, Salma Inoubli livrera toutes les clés de ce roman pas comme les autres dans les deux derniers chapitres. Effet de surprise garanti!
La parution de "Là où tu n'es jamais allé" est à saluer tout comme d'ailleurs l'ensemble des publications de Pop Libris. Née en 1990, Salma Inoubli vient de faire une belle entrée en littérature et devrait confirmer prochainement toutes les promesses de cette première oeuvre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.