Foot Européen : Man United grâce à Rashford, l'Inter de Dzeko renverse Venise    Sur quelles chaînes regarder les matches européens de dimanche ?    Rapport – BCT : Les risques des crédits de l'Office des céréales pèsent lourdement sur le secteur bancaire    Etude – Le changement climatique diminuera la production céréalière de 30 à 50% par an    Entretien téléphonique entre Kaïs Saïed et Emmanuel Macron    Le CSM refuse de communiquer son avis sur le projet de réconciliation pénale de Kaïs Saïed    Saïed a parlé à Macron, a donné des gages mais droit dans ses bottes    Steg : plusieurs quartiers à Sousse, Monastir et Sfax sans électricité dimanche    Meurtre du commandant Houimli : 3 condamnations dont une peine de mort    Mahdia : il assassine son papa avec une batte de baseball    STEG : Des coupures à Sousse, Monastir et Sfax ce dimanche    Meurtre d'un policier à Bizerte: Les peines vont de quatre ans d'emprisonnement à la peine capitale    Bilan Covid-19: 9.892 nouveaux cas et dix décès    Tunisair : Les revenus du transport augmentent de 24,7%, en 2021    Rapport sur les entreprises publiques : Les factures non réglées pénalisent la Steg    REMERCIEMENTS ET FARK : Nejiba AMMAR    CONDOLEANCES    Antonio Guterres espère un rétablissement des institutions démocratiques en Tunisie    Foot-Europe: le programme du jour    Semaine boursière : Le Tunindex en mauvaise posture    Tunisie – Nigeria : Un arbitre sénégalais au sifflet    CAN 2021 | Une défaite amère : Pas de quoi être fiers    CAN 2021 | L'équipe de Tunisie passe aux huitièmes : Qualification «miséreuse» !    Billet | Ils font peine à voir !    Le CSM ne plie pas : Un problème de plus pour Kais Saied    Pourquoi? | Du respect des citoyens    Fermeture des établissements scolaires : Une polémique stérile    Mouhiba Chaker, romancière : «Ecrire en français n'est pas pour moi un choix réfléchi !»    Projet Fourousyet : La belle épopée du cheval et de l'homme    «Streams» de Mehdy Hmili : La vie côté démons !    Industrie : Les obstacles n'ont pas freiné le développement du secteur aéronautique en Tunisie    CAN 2022 : Le premier tour en chiffres    Tunisie-Coronavirus [VIDEO] : Zakaria Bouguira met en garde contre la virulence d'un nouveau variant mutant d'Omicron    Banques islamiques : Résultat net en hausse de 265% en 2020    BNA Bank réalise un PNB en hausse de 20% en 2021    Evènement "Les Nuits de la lecture" en ligne: 6ème édition sous le thème de l'AMOUR    11 Tunisiens meurent noyés dans le naufrage de leur embarcation    Le chanteur hip-hop Balti et Elyanna réunis dans une chanson tuniso-palestinienne (vidéo)    Syrie: Daech attaque une grande prison et libère plusieurs terroristes    Sculpture sur un minéral ancestral, le lapis specularis    Russie-Ukraine : Poutine monte d'un cran, un danger imminent pour l'Europe, les USA, le monde    Gabès Cinéma Fen 2022: les inscriptions pour les films sont ouvertes    Tunisie-La Marsa : Kobbet Lahoua classé monument historique national    Les crises en Tunisie se sont aggravées depuis que Saïd a limogé Mechichi, selon la Confédération Syndicale Internationale    Coronavirus :Fin des mesures sanitaires en Grande-Bretagne    L'histoire de détermination de la nouvelle conseillère de Kais Saied    Un astéroïde "potentiellement dangereux " passera prés de la terre mardi soir    Le combat d'un résistant septuagénaire palestinien écrasé par une voiture de police de l'occupant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les tribulations de Maddy en Europe
Publié dans Le Temps le 29 - 06 - 2017

Avec "Là où tu n'es jamais allé", Salma Inoubli fait paraître chez Pop Libris un roman iconoclaste et plein de trouvailles dans un monde à la confluence de Mary Poppins et Tintin. A découvrir pour la plume alerte et l'imaginaire débridé de l'auteur. Une lecture idéale pour l'été!
Peu de lecteurs connaissent Salma Inoubli et son éditeur Pop Libris. Et pourtant, aussi bien cette jeune romancière que la maison d'édition qui la publie mériteraient les feux de la rampe pour contribuer à la parution de plusieurs thrillers et polars de la meilleure veine.
Pop Libris, éditeur de polars et thrillers
Ainsi, ils sont deux à avoir lancé en 2013 ce projet éditorial et ont pu faire paraître sept romans en quatre ans, ce qui constitue une bonne moyenne. Il faut dire que Atef Attia et Sami Mokaddem, les promoteurs de pop Libris, sont eux-mêmes des auteurs dans ce genre difficile et peu pratiqué en Tunisie. Atef Attia a ainsi publié "Sang d'Encre" et "Invisible Kid" et a un troisième opus actuellement en route. Même parcours pour Sami Mokaddem avec "La Cité écarlate" et "19", deux textes qui augurent d'une suite prochaine. Pop Libris publie également Jihéne Charrad, auteure de "Diva", un ouvrage paru récemment. Cet éditeur compte aussi dans son catalogue Salma Inoubli qui, à son tour, vient de publier son premier roman, toujours dans ce genre précis qui fédère les efforts de cette nouvelle maison d'édition qui se donne pour objectif de publier des romans populaires dans des déclinaisons tunisiennes du thriller ou du polar, entre romans à suspense et frissons et oeuvres à intrigues et à rebondissements.
Comment écrire des polars en Tunisie? Comment pratiquer ce style d'écriture populaire entre tous et qui bénéficie d'un grand lectorat dans notre pays? C'est que des auteurs comme Musso, Crichton et consorts font des cartons en Tunisie où le lectorat francophone reste friand de ces oeuvres évoluant entre la mythique Série noire de Marcel Duhamel et les oeuvres énigmatiques de Hitchcock. Bien entendu, le choix est très vaste, concerne autant les auteurs nordiques actuellement en vogue que les classiques comme Agatha Christie ou Jim Thompson. D'ailleurs, chaque été, nos libraires mettent en exergue ce type d'ouvrages, suivent les tendances du moment ou bien proposent leurs propres coups de coeur. Un bon roman pour l'été reste en effet dans nos traditions et pourquoi se priver d'une lecture qui, souvent, conjugue évasion, délassement et dépaysement?
Une atmosphère très «cartoon»
Avec "Là où tu n'es jamais allé", Selma Inoubli écrit son premier roman. Cet ouvrage de 277 pages a de la sorte les qualités d'une première oeuvre et aussi la dimension dans laquelle on ressent que l'auteure cherche encore sa voie, explore des univers pluriels et structure son univers. Ce premier roman est celui qui narre le voyage initiatique de Maddy, vulnérable après le décès de son frère et cherchant une manière de dépasser son deuil. Confrontée à une découverte inattendue, elle va se retrouver projetée dans un véritable périple, une série de pérégrinations qui vont la mener dans plusieurs villes européennes à la recherche, au fond, de sa propre humanité, de son essence profonde et son identité enfouie.
Avec une plume déliée et un style alerte, Salma Inoubli raconte le quotidien de Maddy, ses choix existentiels et ses dérives programmées sur le chemin d'une renaissance. Selon un rythme saccadé, le livre se déploie en une trentaine de séquences brèves et toujours signifiantes. Après avoir entrevu les racines du mal, le personnage créé par Inoubli se lance dans un inventaire sous forme de périple voire de guide de survie à l'usage des jeunes générations. Un peu hippie, un peu beatnik, la musique toujours en bandoulière, Maddy va arpenter les chemins de sa propre bohême, ceux de ses retrouvailles avec la lumière.
Effet de surprise garanti!
Les référents de l'auteure dont la plume est précise sont assez déroutants. En lisant ce premier roman, on se trouve emporté, littéralement embarqué dans un univers d'où semblent resurgir Mary Poppins ou encore l'Alice de Lewis Caroll en même temps que les déclinaisons plus modernes de Harry Potter ou Indiana Jones. C'est aussi à un Tintin projeté dans le siècle du numérique qu'on peut songer en découvrant les tribulations de Maddy dont l'éditeur nous dit qu'elles sont à lire à l'aune des classiques "Mange, prie, aime" et "PS: I love you". Incontestablement, ce roman est pétillant, avec ses tonalités modernes et son atmosphère très "cartoon".
Salma Inoubli est aussi une grande lectrice et on ressent à la lire la richesse des réseaux qu'elle tisse, de l'intertextualité qu'elle cultive et des référents qu'elle suggère. Bien sûr, il est difficile d pénétrer cet enchevêtrement de références si l'on n'est pas soi-même initié. C'est dire que ce roman enthousiasmera celles et ceux qui sont pétris de culture pop et nourris de polars. Et puis ménageant ses effet, Salma Inoubli livrera toutes les clés de ce roman pas comme les autres dans les deux derniers chapitres. Effet de surprise garanti!
La parution de "Là où tu n'es jamais allé" est à saluer tout comme d'ailleurs l'ensemble des publications de Pop Libris. Née en 1990, Salma Inoubli vient de faire une belle entrée en littérature et devrait confirmer prochainement toutes les promesses de cette première oeuvre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.