FITA 2021 : Neuf ministres africains seront présents aux côtés des plus grands bailleurs de fonds    Le programme des demi-finales de la Coupe de Tunisie    Ons Jabeur disputera deux finales aujourd'hui    Tunisie – La Météo du dimanche    Médenine: Un candidat au bac testé positif et la situation épidémique est stable selon le directeur régional de la santé préventive    Tunisie – L'image du jour    Ghar El Melh : Arrestation de deux personnes exploitant des parkings anarchiques    Tunisie – Kairouan : Couvre feu à partir de 17 heures    Changement de la loi animale en Tunisie: Ça commence à décoller à l'ARP...    NEWS: Houcine Rabii positif au coronavirus    Ligue des champions – Demi finale aller – EST-Al Ahly (0-1): Le métier d'Al Ahly...    Canicule: Adopter les gestes de prévention pour éviter les complications    Exposition de groupe «Itération» à la Galerie Aïn Répéter pour mieux dire    Participation du centre international de Tunisie pour l'économie culturelle numérique à la foire du livre du 17 juin au 27 juin à la cité de la culture: Des livres audios et six essais par des voix féminines au programme    SALON POLLUTEC La Tunisie en tant qu'invitée d'honneur    Réseau méditerranéen d'investissement ANIMA: La Tunisie, premier pays bénéficiaire    Protection contre la violence et la discrimination fondées sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre: Observations préliminaires sur la situation en Tunisie    65e Anniversaire de la création de l'Armée: Hommage à l'Armée nationale et gloire au soldat tunisien    Affaire Nabil Karoui — l'association tunisienne des experts judiciaires affirme : «Aucune mise en accusation n'a été formulée à l'encontre des experts»    Entretien avec Ridha Dhib (artiste visuel et marcheur): Le devenir territoire    Ammar Mahjoubi: L'histoire à Rome de César à Auguste    Ons Jabeur affronte Daria Kasatskina pour la finale du tournoi de Birmingham    Bizerte : Approbation de 8 projets d'un coût total de 10 millions de dinars    Un hôpital de campagne militaire à Kairouan sur ordre de la présidence de la République    Rafik Abdessalem : Le référendum donnera une couverture à une nouvelle dictature aliénée    Trabelsi appelle à des réformes dans l'espace de travail basées sur une approche participative    La vulnérabilité de 53% des terres en Tunisie est très élevée face au phénomène de la désertification (ministère)    Démarrage du festival Gabès Cinéma Fen : Découvrez le programme du 19 au 26 juin 2021    Ouverture d'une exposition de femmes rurales au Palais Ennejma Ezzahra    Tunisie : La production nationale de gaz naturel augmente de 62%    Programme TV du samedi 19 juin    Handball | Play-off (11e journée) : CA-EST décisif pour le titre    Un conseil ministériel régional dédié à Sfax prévu le 15 juillet    Pollutec 2021 : La Tunisie invitée d'honneur à Lyon    BH Bank: Med Salah Chebbi El Ahssen Président et Hichem Rebai Directeur général    Tunisie – Etats-Unis : Visite virtuelle de Wendy Sherman à Tunis    Euro: les matches de ce samedi    Un fils de la médina d'envergure universelle: Ibn Khaldoun    Houcine Abassi : Qui est Kaïs Saïed pour mettre en doute notre patriotisme ?    Haniyeh au Maroc, bien que le pays ait normalisé ses relations avec Israël    Cannes 2021 : la tunisienne Kaouther Ben Hania membre du jury de la compétition Courts métrages    Monde- Daily brief du 17 juin 2021: Fin de l'obligation du port du masque en extérieur en France    "La Tunisie un allié important pour les Etats-Unis et pour le continent africain" (Andrew M. Rohling)    La migration "irrégulière" vers l'Europe ne doit en aucun cas être résolue dans le cadre d'une approche sécuritaire (Saied)    Ce qui s'est passé en Algérie est-il un signe de la fin de l'ère des islamistes du Monde ?    Monde- Daily brief du 16 juin 2021: Sommet Poutine-Biden à Genève    Un soldat blessé lors de l'explosion d'une mine à Mghilla    La Tunisie accueille une partie de l'exercice militaire "African Lion 21" (Défense)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Education: Une reprise sur fond d'inquiétude
Publié dans La Presse de Tunisie le 24 - 01 - 2021

Le secteur de l'éducation et de l'enseignement continue à se heurter à de nombreuses difficultés. La pandémie de Covid-19 a levé le voile sur des années de retard et de blocages d'un chantier central. Entre la menace sanitaire et le retard accumulé durant le confinement ciblé, les établissements scolaires et universitaires réussiront-ils demain la reprise après un arrêt de dix jours ?
Les avis divergent pour cet arrêt qui, pour certains, impacterait considérablement l'apprentissage. D'autres jugent les moyens insuffisants pour que les élèves reprennent les bancs de l'école en pleine pandémie. Celle-ci vient contraindre tout le monde à passer la vitesse supérieure. Elle a ainsi permis de bousculer certaines consciences, bien que le corps enseignant ait été pris de court et s'est arrangé, tant bien que mal, à achever certains cours et modules.
Le corps enseignant, les syndicats de l'enseignement et les parents ont commencé à se poser des questions concernant l'éventualité d'une reprise des cours demain, car les moyens de prévention restent insuffisants, voire inexistants.
Les circonstances exceptionnelles de la pandémie imposent la fermeture temporaire des établissements scolaires et universitaires et le décalage de la reprise jusqu'à la réception du vaccin anti-Covid 19. Cette fermeture est tributaire certes de la décision d'un confinement général, qui n'est plus écarté aujourd'hui, à la lumière de la propagation vertigineuse de l'épidémie, des bilans records de contaminations et décès (plus de 100 morts en 24h). Sachant que plusieurs cas d'infection au Covid-19 ont été recensés dans les rangs des cadres pédagogiques, techniques et administratifs, ainsi que des élèves.
Le corps enseignant tire aujourd'hui la sonnette d'alarme et déplore notamment l'absence de sécurité sanitaire dans les établissements scolaires et universitaires.
Après dix jours de vacances forcées, les d'élèves et étudiants reprendront demain le chemin de l'école et des universités sur fond de craintes grandissantes des répercussions de la propagation de la pandémie du Covid-19 dans sa quatrième vague, la plus dangereuse.
Et la raison de cette inquiétude est que la plupart des établissements scolaires et universitaires, les foyers et les restaurants universitaires ne sont pas encore pourvus en moyens de prévention contre l'épidémie.
Dénonçant une reprise de la vie scolaire irréfléchie, le secrétaire général de la Fédération de l'enseignement secondaire, Lassaâd Yaâkoubi a, à maintes reprises, appelé à un confinement général pour protéger aussi bien les élèves que les enseignants, les administratifs et les parents, qui sont au front de cette situation extrêmement dangereuse, mais sans armes.
Selon la stratégie de vivre avec le virus préconisée par les pouvoirs publics, l'application du protocole sanitaire dans les établissements scolaires et universitaires est impossible, d'autant plus que les ressources financières dont disposent ces institutions, tous cycles confondus, ne concordent pas avec les exigences de la situation sanitaire actuelle.
Le plus important est de rectifier le tir et d'essayer de réfléchir en profondeur à d'autres solutions à la fois viables et applicables.
Les surveillants et surveillants généraux haussent le ton
Peut-on parler d'une reprise des cours à partir de demain, en l'absence des staffs administratifs ? Les collèges et les lycées secondaires en Tunisie connaissent, depuis plus d'un mois, un état de désordre suite à la grève ouverte avec présence sur les lieux de travail, menée par les surveillants et surveillants généraux, sur fond de revendications professionnelles.
Par ailleurs, et malgré la pandémie, les surveillants et surveillants généraux haussent le ton et manifestent leur mécontentement, prévoyant de poursuivre la grève demain après la période du confinement ciblé, à travers la suspension de toutes les activités administratives, éducatives et pédagogiques.
Ces grévistes contestent l'absence de réactivité des autorités quant à leurs revendications exprimées au mois de novembre et disent ne rien lâcher tant que leurs revendications ne sont pas prises en considération. Jusqu'à présent, aucune réaction de la part du ministère de tutelle ne leur a été signalée.
Jamel El Heni, secrétaire général de la Fédération générale des surveillants et des surveillants généraux relevant de l'Union générale tunisienne du travail (Ugtt), précise que la grève intervient suite au non-respect du ministère de l'Education de l'application du procès-verbal de la réunion en date du 8 mai 2018. Il a accusé le gouvernement d'atermoiement, rappelant que l'ensemble des revendications ont été approuvées dont la promotion exceptionnelle des surveillants et surveillants généraux et l'augmentation de la prime de fournitures de la rentrée scolaire, le versement des primes de retraite, ainsi que l'accélération de la restructuration de l'Office des services scolaires et la régularisation de la situation d'environ 700 surveillants contractuels dans les établissements éducatifs.
Le non-respect de l'engagement « va entraver la reprise des cours dans les lycées et la fermeture des foyers. La reprise des cours n'aura pas lieu tant que la grève des surveillants et des surveillants généraux est maintenue », indique-t-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.