Gafsa : Aucune route bitumée depuis 2017, l'argent ira ailleurs…    UBCI : Le Produit Net Bancaire en hausse de 9%    CAN 2022 : Match à suivre ce soir, Nigéria – Tunisie, sur chaînes TV et en Live streaming    EN : trois renforts prennent la direction de Garoua    Syrie : 4e jour de combat entre Daech et les Kurdes, plus de 120 morts    Entretien téléphonique Saïed-Macron: « Les réformes aspirent à préserver la liberté et à établir la justice »    Justice transitionnelle — Abdallah Kallel et d'anciens cadres sécuritaires interdits de voyage: La lenteur de la justice bafoue les droits des victimes et ceux des accusés    CAN 2021 — Huitièmes de finale — Tunisie-Nigeria (Ce soir à 20h00) : Sauver la face    CAN 2021 : L'historique des matches en CAN opposant les Aigles aux Super Eagles    Foot-Europe: le programme du jour    Coronavirus : 10 décès de plus et 10031 contaminations en 24h    Tunisie-coronavirus : Plus de 14 mille vaccinés en 24H    Mes odyssées en Méditerranée | Michel Giliberti: «Tunisie. L'inhérence d'une errance»    On a vu pour vous : « Are you Lonesome Tonight ? », de Shipei Wen : Thriller chinois    Récupération politique    Express    Médecins, dentistes et pharmaciens de la santé publique en grève, le 25 janvier    CAN 2021 — Huitièmes de finale — Tunisie-Nigeria (Ce soir à 20h00): Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir !    Tunisie: Ali Abdi testé positif au Covid19    Ali Graja, ancien attaquant international du CSS: «Dans la vie, il n' y a pas que l'argent ! »    Des astuces pour protéger les plantes du froid    Les perroquets    Migraine : la covid-19, un facteur déclencheur    Urbanisme et planification urbaine    La Presse Magazine du Dimanche 23 janvier 2022 consultable sur notre site    Loi de finances : Bouden corrige le tir avec la Conect après l'avoir zappée    Rapport – BCT : Les risques des crédits de l'Office des céréales pèsent lourdement sur le secteur bancaire    Etude – Le changement climatique diminuera la production céréalière de 30 à 50% par an    Saïed a parlé à Macron, a donné des gages mais droit dans ses bottes    Steg : plusieurs quartiers à Sousse, Monastir et Sfax sans électricité dimanche    STEG : Des coupures à Sousse, Monastir et Sfax ce dimanche    Assassinat de Faouzi Houimli : l'auteur condamné à mort avec une peine de sûreté de 36 ans    Semaine boursière : Le Tunindex en mauvaise posture    Les membres du CSM pleurent-ils pour leurs privilèges ou pour l'atteinte au pouvoir judiciaire ?    Mouhiba Chaker, romancière : «Ecrire en français n'est pas pour moi un choix réfléchi !»    Industrie : Les obstacles n'ont pas freiné le développement du secteur aéronautique en Tunisie    Evènement "Les Nuits de la lecture" en ligne: 6ème édition sous le thème de l'AMOUR    11 Tunisiens meurent noyés dans le naufrage de leur embarcation    Le chanteur hip-hop Balti et Elyanna réunis dans une chanson tuniso-palestinienne (vidéo)    Syrie: Daech attaque une grande prison et libère plusieurs terroristes    Sculpture sur un minéral ancestral, le lapis specularis    Gabès Cinéma Fen 2022: les inscriptions pour les films sont ouvertes    Tunisie-La Marsa : Kobbet Lahoua classé monument historique national    Les crises en Tunisie se sont aggravées depuis que Saïd a limogé Mechichi, selon la Confédération Syndicale Internationale    Coronavirus :Fin des mesures sanitaires en Grande-Bretagne    L'histoire de détermination de la nouvelle conseillère de Kais Saied    Un astéroïde "potentiellement dangereux " passera prés de la terre mardi soir    Le combat d'un résistant septuagénaire palestinien écrasé par une voiture de police de l'occupant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tunisia Animals Voice : Une pétition pour le changement de la loi animale en Tunisie
Publié dans La Presse de Tunisie le 26 - 04 - 2021

Jusqu'à présent, 43.907 signatures ont été recueillies par la pétition «Loi de protection animale en Tunisie», lancée par Tunisia Animals Voice.
Gandhi ne disait-il pas qu'on reconnaît la grandeur d'un pays à la façon dont il traite ses animaux ? Partant de ce constat, Tunisia Animals Voice, un groupe public ouvert sur Facebook, créé par des activistes, défenseurs de la cause animale et bénévoles, vient de lancer une pétition pour faire avancer les lois pour les animaux en Tunisie. L'objectif derrière cette action est d'obtenir de meilleures lois pour les animaux et faire pression sur les autorités politiques pour que la législation actuelle soit respectée. Jusqu'au jeudi 22 avril, pas moins de 43.907 signatures ont été recueillies par la pétition «Loi de protection animale en Tunisie».
Initier un changement
Rakia Borgi, une militante activiste pour la protection animale, qui mène cette initiative, indique que cette pétition est destinée aux députés et à tous les ministères concernés. Et pour commencer par le commencement, il a été décidé de créer un groupe public ouvert sur le premier réseau social en Tunisie, et ce, afin de porter la voix des animaux des rues tunisiennes… jusqu'à obtenir que leurs droits soient pris en compte. «Regroupant des membres de la protection animale de Tunisie et de tous pays, qui se sont engagés ensemble pour actualiser la loi en vigueur et initier un changement par la prise en considération de la condition animale, notre groupe vise aussi à changer les mentalités, en commençant, par exemple, par interdire aux municipalités de tuer les chiens des rues et laisser leurs cadavres à la vue des gens, à l'heure où, dans notre pays, les abattages de chiens errants continuent dans la majorité des municipalités... Pour ce faire, tout le monde doit s'engager dans ce bouleversement de la société tunisienne», souligne-t-elle.
Aucune loi pour protéger les animaux errants
Mme Borgi affirme aussi que son groupe et toutes les personnes engagées dans ce combat déplorent cette situation en Tunisie où on enregistre plusieurs cas de maltraitance, de négligence, de tuerie envers les animaux...
«Il y a tellement d'actes barbares envers ces pauvres êtres innocents : cela va de l'abandon, de manque d'hygiène et manque de nourriture, à des cas extrêmes de maltraitance... Malheureusement, dans notre pays, les animaux, faute de politique globale de stérilisation, prolifèrent et meurent dans les rues, faute de soins… Mais le plus décevant est que les cas de maltraitance et de torture restent impunis à l'heure où les associations et les refuges n'arrivent plus à y faire face ! Pis, dans le code pénal tunisien, il n'existe aucune loi pour protéger les animaux errants et les autres espèces», souligne-t-elle, tout en rappelant que l'article 317 du code pénal tunisien prévoit 15 jours d'emprisonnement et une amende de 4,80 dinars pour ceux qui exercent un mauvais traitement envers les animaux domestiques ''dont ils sont propriétaires'' ou ceux d'un tiers.
S'inspirer d'autres pays...
D'après Rakia Borgi, dans sa forme actuelle, la loi en vigueur protège seulement les animaux domestiques... Pour ce faire, il faut s'inspirer d'autres pays et suivre le modèle de ceux qui ont fait des avancées considérables dans ce cadre-là. En France, par exemple, le code pénal punit toute personne commettant un acte de cruauté ou de maltraitance sur un animal d'une peine de prison pouvant aller jusqu'à deux ans d'emprisonnement et d'une amende de 30.000 euros. Alors qu'en Allemagne, la cruauté envers les animaux peut valoir jusqu'à trois ans d'emprisonnement. Pour conclure, la militante souligne, qu'à travers cette pétition, le groupe Tunisia Animals Voice demande une loi qui aborde et condamne avec sévérité tous les abus et maltraitances envers les animaux, toutes espèces confondues, demande que les lois soient révisées et que les animaux soient protégés. «Nous aspirons à une Tunisie où tous les êtres qui la peuplent puissent vivre en toute sécurité... Nous demandons aussi de faire référence à la déclaration universelle des droits de l'Animal», précise-t-elle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.