Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine : Voici la proposition d'Othman Jerandi    Opportunités : Des hommes d'affaires tunisiens prospectent les marchés kenyan et ougandais    Météo | Températures en légère hausse ce samedi    Tunisie : Les intentions d'investissement accusent une baisse de 20%    Tunisie : Leila Jaffel crée une équipe pour le suivi des activités des directions régionales de la justice    Ephéméride – 4 décembre 2012 : Les Ligues de protection de la révolution attaquent le siège de l'UGTT    UGTT : Commémoration du 69e anniversaire de l'assassinat de Hached    Tourki : l'INLUCC infiltrée et politisée depuis 2017    Coupe arabe FIFA 2021 | Tunisie-Syrie (0-2): La grande désillusion des aigles de Carthage    Le pass vaccinal sera obligatoire dans les établissements universitaires    Tunisie-Covid : Quatre morts en une journée    Tunisair : Mise à jour des conditions de déplacement vers le Canada    Tunisie Télécom accompagne la Tunis Fashion Week    Omicron, diplomatie, déficit budgétaire… Les 5 infos de la journée    Football : Où regarder Dortmund – Bayern et Roma – Inter ce samedi ?    Infos bourse – Le titre Essoukna baisse considérablement    Tourisme | Le réseau français « Selectour » tient son 11ème congrès en Tunisie    Importantes précisions du ministère de l'enseignement supérieur concernant le pass vaccinal    Ce dimanche, accès gratuit aux musées, monuments et sites historiques    Coupe Arabe : Qatar s'offre Oman dans une fin de match à suspense    Tunisie : Malek Ezzahi plusieurs recrutements des personnes handicapées dans la fonction publique    L'ancien patron de l'athlétisme mondial, le Sénégalais Lamine Diack n'est plus    Coupe Arabe : le Bahreïn et l'Irak se neutralisent    Abir Moussi : Le gouverneur de Gafsa était parmi les agresseurs du 31 mars 2019    Les Gouverneurs des Banques centrales de la Tunisie, du Maroc et de l'Egypte insistent sur l'importance de la coordination entre la politique monétaire et budgétaire    Candidature au Conseil de paix et de sécurité de l'UA Précisions de la diplomatie tunisienne    Macron dans le Golfe : De très gros chèques et une sacrée revanche sur Biden    Aux Galerie « XYZ » et TGM Gallery : La Grenade exposée sous toutes ses coutures et l'Ecole de Tunis haute en couleurs    NEWS: Mounir Rached affine son effectif    Marché de fin d'année 2021 aux villages artisanaux d'Ezzahra et Hammam-lif    COMAR — inauguration du village Marathon à Tunis: Tout est fin prêt    Témoignage : Le patient industriel tunisien en mort cérébrale !    Programme de la Cinémathèque Tunisienne du 29 novembre au 5 décembre: La Palestine à travers ses cinéastes    Pour célébrer la fête de la Révolution et au lieu du 14 janvier: Kaïs Saïed décrète le 17 décembre jour férié    Des catamarans ''fabriqués en Tunisie'' interdits d'export, par la Tunisie    Dialogues éphémères: Variations grecques sur la prière pour la pluie    Taboubi s'excuse auprès de Bouden    Tunisie : Baisse du déficit budgétaire à fin septembre    Tunisie : Ouverture de la 22ème édition des Journées Théâtrales de Carthage ce samedi    New York : Le siège de l'ONU fermé après qu'un homme armé ait été aperçu à l'extérieur    Libye : VIDEO: Scènes de liesse populaire après la réhabilitation de Seif El Islam aux élections    Tunisie : Vers la restauration, la numérisation et de la revalorisation de la cinémathèque de Gammarth    L'Omicron était déjà présent en Europe avant la cascade de restrictions visant l'Afrique?    La Tunisie cherchait à acheter jusqu'à 175 000 tonnes de blé tendre    Première mondiale de la pièce de théâtre "l-Medea" de Sulayman Al-Bassam aux JTC 2021    Space X : Elon Musk menace ses salariés de fermeture    Coronavirus : Première déclaration du PDG de Pfizer concernant ''Omicron''    Ghazi Moalla : Trois personnalités sont les favoris pour l'élection présidentielle libyenne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Marianne Catzaras au « Violon Bleu » : L'impossible voyage
Publié dans La Presse de Tunisie le 04 - 06 - 2021

Marianne est femme de l'entre-deux : entre deux mers, entre deux ports, entre deux pays, entre deux langues. On pourrait continuer longtemps à essayer de la cerner sans y réussir : elle est aussi celle de l'entre-deux messages, celui du regard et celui du verbe. Elle-même, semble-t-il, ne se décidera jamais à choisir, et continuera longtemps à naviguer dans cet entre-deux qui est à la frange du concret, et qui offre toutes les possibilités de prendre le large à tout moment.
Peut-être est-ce pour exorciser cette mouvance, ce non- lieu qu'elle a inventé ce voyageur immobile. L'homme, qui est l'argument et le fil conducteur de l'exposition de photos qu'elle présente actuellement à la galerie « Le Violon Bleu », est un rêve de voyage, un souhait d'accostage. Mais pour accoster, il faut savoir partir. Et lui, contrairement à Marianne, ne sait pas. Son ombre sur le quai se projette sur l'exposition : regard solitaire, il assiste à l'arrivée des bateaux, des bateaux fantômes qui débarquent des statues racontant l'histoire de l'humanité. Ces statues ne sont pas présentées selon la statuaire classique, loin de la majesté qui leur est habituellement conférée. Elles sont bousculées, entassées, accumulées, renversées. Leurs visages figés dans le marbre, leurs gestes frappés dans le métal, racontent à cet homme qui les regarde, qui est nous peut-être, l'histoire des hommes : les pleurs, les espérances, la finitude....
Sorties des cales des bateaux, ces statues perdent tout sens de la gravité, perdues dans un monde qu'elles ne reconnaissent plus et qui ne les reconnaît pas. Sauf, peut-être, quand elles se cachent sous un masque fleuri qui, paradoxalement, les humanise. Ces statues, ces allégories d'une humanité complexe, Marianne Catzaras a été les photographier sur tout le pourtour de la Méditerranée, cette mer qui nous rassemble, et dont elle dit que c'est le centre du monde. Elles viennent du musée du Bardo, bien sûr, mais aussi de la gypsothèque de Pise, de la villa Médicis de Rome, du musée d'Athènes. Elle les a baptisées « Le long sommeil », « la mémoire », « le vain combat », ou, curieusement, mais de façon révélatrice, « autoportrait ». Car, Marianne le sait, le métier d'être homme le condamne à errer en un impossible voyage, et de connaître le désespoir d'un impossible accostage. Contrairement à son voyageur immobile, elle est partie, revenue, a retrouvé le port que son père scaphandrier avait cru quitter pour un temps, mais en fait pour toujours, et croit avoir trouvé un ancrage dans une maison à Djerba, dans une maison à la porte entr'ouverte.
Et parce que cette voyageuse a trouvé un voyage à sa mesure, celui de la poésie, nous ne résistons pas au plaisir de publier le texte qui accompagne et illustre son exposition :
« Il était une fois l'histoire d'un homme qui n'avait jamais quitté le port. Il passait sa vie à regarder les bateaux voguer à travers le monde...Il racontait que, dans le fond des mers, se trouvait l'énigme du temps. Visages de statues rouillées par le sel, visages de terre aux larmes pétrifiées, Aphrodites séculaires, Alexandre le Grand à la bouche pleine d'algues.
Comment lever le silence du temps, comment lever le drapé lourd de la mémoire?
Comment lever l'ancre et défier l'arrogance du temps ? L'insolence violente de la finitude ?
Accoster, accoster, voilà le rêve des hommes.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.