La BIAT lance une offre promotionnelle sur les crédits à l'immobilier au profit des TRE    Hasna Ben Slimane exige une passation par huissier de justice    Hichem Ajbouni : L'article 80 de la Constitution a sauvé Ennahdha !    Suite à l'instruction judiciaire ouverte à son encontre, Mabrouk Korchid se défend    Huawei Mobile Services et Ooredoo Tunisie lancent une facturation pratique et sécurisée    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 30 Juillet 2021 à 11H00    Tunisie: Ghazi Chaouachi dénonce le populisme qui domine la scène politique    Dream City, Rendez-vous en 2022    Pour cause de Covid-19, l'édition 2021 de Dream City reportée à 2022    JO Tokyo 2020 | Volleyball : La Tunisie s'incline devant l'Argentine    Appel à candidature : La Fondation Tunisie pour le Développement lance son cycle d'incubation à Siliana    Voilà pourquoi la pénurie de tabac s'aggrave en Tunisie [Vidéo]    CONDOLEANCES    Pleins feux sur l'affaire Moez Laâmari : Une nouvelle victime de la torture !    Commentaire | L'espoir renaît    JO Tokyo 2020 | voile: le duo Sarra Guezguez et Eya Guezguez termine à la 21e et dernière place du skiff 49er FX    Ils ont dit    Dernier métro à 15H: La TRANSTU s'excuse    Tunisie – Météo : La vague de chaleur se poursuit ce weekend    La Tunisie réceptionne une aide médicale fournie par des pays amis et par des Tunisiens établis en France    Filière de l'huile compensée : Pour que le produit soit toujours disponible    L'OECT se dit prêt à auditer les finances publiques, les dettes et les aides reçues par la Tunisie    L'initiative présidentielle du 25 juillet 2021: Vers une nouvelle gouvernance pour sauver la République    Jamel El Oref : L'huile végétale est devenue disponible après l'appel lancé par le président !    Fête de la Femme: La première astronaute africaine envoyée à la station spatiale internationale ISS sera Tunisienne    JO Tokyo 2020 | Judo : Nihel Cheikhrouhou éliminée en 1/8e de finale    Bilan Covid-19 : 3508 nouveaux cas et 167 décès    Messaâdi : Cinq millions de Tunisiens seront vaccinés d'ici mi-octobre    Crime raciste à Raoued plage    Ligue 1 : l'Espérance se sépare du ghanéen Basit Abdul Khalid    CS Sfaxien : début ce samedi des préparatifs pour la nouvelle saison    Tunisie : Décret Présidentiel n°80 portant suspension de toutes les prérogatives de l'Assemblée    Tunisie-Tunisair: Envoi d'une 2ème cargaison de matériels et équipements médicaux    [TRIBUNE] : Pour un état-major de l'économie    36e Foire internationale du livre de Tunis : Appel à participation    Spectacle "24 parfums": Un site dédié au projet et un film documentaire en cours de réalisation (teaser)    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 29 Juillet 2021 à 11H00    Publication par l'INP des exemples du projet "Vigile" d'inventaire informatisé des collections muséographiques    Jeux Olympiques – Aviron : Khadija Krimi et Nour El Houda Ettaieb terminent à la 4e place    Festival Hammamet 2021: La pièce de théâtre "Club de chant" de Cyrine Gannoun en ligne    Hédi Dhoukar: L'invitation à réfléchir de Hichem Djaït    Dernière minute : La Maison Blanche « préoccupée » par l'évolution de la situation en Tunisie et appelle au calme    "Mémoire" de Slim Sanhaji et Sabah Bouzouita au FIH2021 dans sa version en ligne    208 migrants clandestins secourus au cours des dernières 48 heures    17 migrants retrouvés morts à bord d'un bateau en route vers les côtes italiennes    150 migrants irréguliers secourus au large de Zarzis    Aux origines de la Nahda: L'Expédition d'Egypte (1798-1801)    Crimes racistes aux Etats-Unis | La fondation russe contre l'injustice monte au créneau    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'équipe de Tunisie piégée par l'Algérie : Kébaïer n'est pas le seul problème !
Publié dans La Presse de Tunisie le 14 - 06 - 2021

Le sélectionneur national assume une part de responsabilité, mais pas toute la responsabilité. Il est évident qu'on «exagère» la qualité de nos joueurs. Qu'on revienne sur terre !
Lynché par la toile avec grande intensité et parfois même haine, Mondher Kebaïer n'est pas un homme heureux en ce moment. On lui fait porter le chapeau après la défaite devant l'Algérie. Une défaite logique, compte tenu de la différence technique individuelle et l'écart de cohésion. Même si l'Algérie n'a joué qu'une seule mi-temps sur sa vraie valeur (la première), et même si notre équipe a eu la possession de balle à sa guise en 2e mi-temps, il était bien clair et évident qu'on était une classe en dessous de l'Algérie. Ils étaient meilleurs et c'est tout. Ça reste amical, en tout cas, mais comme défaite et comme attitude de jeu, c'est une «claque», un vrai coup en plein visage pour se réveiller et arrêter de vendre des illusions. Nous avons une bonne équipe, nous avons de bons joueurs, mais nous n'avons pas une top équipe ni des joueurs extraordinaires. Il est temps qu'on revienne sur terre et qu'on raisonne en fonction de la vraie valeur de nos joueurs et de notre staff.
Kebaïer a mal lu son adversaire
Il est clair que Mondher Kebaïer est le plus grand perdant de ce test amical. Longtemps critiqué, déstabilisé, le sélectionneur national a mal géré sa copie. Il a mal lu son adversaire. Cela dit, le problème n'est pas de jouer en 4-1-4-1 et de lancer 4 milieux récupérateurs relayeurs, mais le problème est ce plan de jeu stérile.
A ce «press» étouffant de Djamel Belmadi, aucun remède. Il n'a trouvé aucune solution à ce verrou féroce des Algériens qui pressaient avec trois joueurs le porteur de balle avec un bloc avancé et une défense en ligne qui n'a laissé aucune chance aux nôtres. Les progrès des derniers matches ont été anéantis en une seule mi-temps. Cela veut dire que l'équipe de Tunisie doit attendre un peu pour rejoindre une sélection telle l'Algérie. Il ne suffit pas de ramasser des joueurs de divers horizons et ayant diverses expériences tactiques et surtout des qualités différentes, pour conclure que nous avons une grande sélection. Et Mondher Kebaïer ? C'est clair que plusieurs de ses choix demeurent mal placés, et il démontre à chaque fois qu'il n'a pas trouvé la bonne formule face à cette «abondance» mal évaluée. Il insiste sur des joueurs qui n'apportent pas une plus-value, tels que Meriah, Ben Slimane, Ben Romdhane, M'sakni et Khaoui.
En même temps, il impose Hassan dans les bois, alors que son premier élu, Ben Mustapha, passa au rang du 2e, voire 3e gardien. On sent Kebaïer perplexe, tiraillé entre plusieurs choix, et ce qui frappe, c'est qu'on lui balance tous les 3 et 4 mois de nouveaux joueurs. Jusqu'à maintenant, il n'a pas convaincu dans l'ensemble, ni d'ailleurs son adjoint qui fait son boulot avec le service minimum en dépit d'une grande expérience en tant qu'international, Kebaïer est-il le seul problème ? Franchement, c'est beaucoup plus général. Incapable de transmettre la motivation et les voies d'amélioration qu'on attend, Kebaïer est un élément de cette sélection qui n'arrive pas a être parmi les favoris en Afrique. Ses prédécesseurs Maâloul, Benzarti et Giresse n'ont pas fait mieux, à chacun ses errements.
Les moyens mis, le confort et le luxe dans lesquels vit cette équipe de Tunisie ne suffisent pas. On a besoin d'un autre modèle d'encadrement, on a besoin de plus d'équité dans le casting loin de l'influence des agents de joueurs VIP.
On a besoin aussi de regarder où jouent nos expatriés et de comparer avec d'autres joueurs du continent. Si nous avions de grands et impressionnants joueurs comme on essaye de dire, ils auraient des places dans les plus grands clubs d'Europe. C'est aussi simple que cela. Il y a une nette différence entre un bon et un grand joueur. Ce qu'on doit avoir, c'est une expression de jeu collective et des joueurs-clefs dans chaque compartiment.
Et on a besoin de remettre les choses dans leur vrai contexte. Qu'on ne surévalue pas notre équipe nationale, qu'on ait la tête sur les épaules. Pour revenir à Mondher Kebaïer, on parle avec insistance de son départ, et de l'imminente arrivée (retour) de Nabil Maâloul pour les éliminatoires du Mondial. Ce n'est pas un canular, ça se travaille doucement au gré des prestations moyennes de l'équipe. Est-ce la bonne solution, on l'a dit, Kebaïer n'est pas le seul problème. C'est une question aussi de diagnostic et d'estimation des qualités des joueurs. Les noms ne veulent rien dire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.