Maher Jedidi : Sami Ben Slama doit s'adresser au Tribunal administratif    Tunisie-ISIE: Démarrage de la période des élections législatives    Chokri Hamada : Fermeture du siège du syndicat national des forces intérieures    MEMOIRE : Lilia SAIDA    Université Européenne: Prodigieuse Remise des Diplômes 2022 en présence du conseil de l'Europe    Encore un pack à gagner pour la coupe du monde chez Ooredoo    La BCE est sous pression pour reajuster sa politique monétaire    Equipe de France : La liste entre le 7 et le 13 novembre sur TF1 !    Coupe du monde 2022 : Quelle liste choisira Deschamps pour affronter la Tunisie ?    Demain, Tunisie-Brésil, en amical,(19h30) | L'avis de l'expert – Moncef Chargui (ancien international) : «Sur un match, tout est possible !»    Demain, Tunisie-Brésil, en amical,(19h30) | Le résultat, aussi important que la manière…    Suicide d'un jeune vendeur de fruits: arrestation du maire de Mornag    Tunisie... Une voiture fauche des élèves : Que s'est-il vraiment passé ?    Tunisie...Un homme s'introduit au foyer des étudiantes : Précisions    CA | Trouver les bonnes inspirations : Lutter contre les freins invisibles    Une mission à remplir    Le Goethe-Institut présente l'exposition «Mirath : Music» : Le patrimoine culturel comme une entité vivante    Nouveau souffle à la Maison du roman : Des rêves, des projets et un bel envol !    Fekih : il n'y a pas de conflits entre le gouvernorat et la municipalité de Tunis    Urgent: Le siège du syndicat national des forces intérieures à Tunis fermé    son excellence Marcus Cornaro, ambassadeur de l'UE en tunisie, à La Presse : « Je suis heureux que l'Union européenne soit en mesure de contribuer à toutes les dynamiques porteuses d'espoir »    Reprise des protestations à Agareb : la réouverture de la décharge objet d'un référendum    Un dispositif sécuritaire draconien pour la fermeture des locaux d'un syndicat de police    Covid: Lancement d'une campagne de sensibilisation à la vaccination    Gabes: Augmentation de 90% de la production des crevettes royales    QNB – La BCE est sous pression pour réajuster sa politique monétaire    BCT: Les recettes touristiques ont augmenté de 86%    Météo: Pluies éparses et temporairement orageuses, ce lundi    Italie : Elections : Le gouvernement bascule à l'extrême droite    La liberté d'expression en Tunisie selon Dilem    Hand – 43e Championnat d'Afrique des Clubs Champions : Programme complet du 1er tour    France : Un avion rate son atterrissage et finit dans un étang    Danemark-France, les compos probables des adversaires de laTunisie    Ukraine : Pékin brise les rêves de Poutine au nom de ses "intérêts"    Gabes : hausse de la production des crevettes royales de 90%, à fin août 2022    Isie - Démarrage de la période électorale    Législatives : L'attelage présidentiel écrase tout et passe, tous réduits au silence dès aujourd'hui    Ligue des Nations: le programme de ce dimanche    CONDOLEANCES    Noor Arjoun (chanteuse) et Selim Arjoun (musicien) à La Presse: "Le concert du Festival de Carthage était la célébration de toute la jeunesse tunisienne"    L'Institut national du patrimoine précise que le badigeonnage à la chaux n'altère en rien la Feskia de Kairouan    Mhamed Slaheddine Chérif, Hammadi Redissi, Jocelyne Dakhlia et Olga Lizzini, lauréats de Prix du Forum Insaniyyat    Ahmed Ounaïes: La Palestine et le double standard    Film Gadeha , Une seconde vie d'Anis Lassoued : Un film immersion dans la pré-adolescence    Tunisie-Bangladesh : Vers le renforcement des échanges commerciaux    Lorsque le président Ukrainien Volodymyr Zelenskiy évoque la Tunisie    Guerre en Ukraine : Faut-il craindre une attaque nucléaire ?    Zarzis-Migration clandestine: Trois cadavres rejetés par la mer    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Projet de Réhabilitation du musée national de Carthage: Un grand chantier pour une nouvelle vie
Publié dans La Presse de Tunisie le 07 - 12 - 2021

La ministre des Affaires culturelles a annoncé le lancement prochain d'un concours d'architecture, de scénographie et d'aménagement paysager pour la réhabilitation du Musée national de Carthage. Une étape qui s'achève — celle de l'expertise — et une nouvelle qui s'annonce pour la mise en œuvre. Ce projet de réhabilitation, d'un montant de 10 millions d'euros, est financé par l'Union européenne qui a délégué la mise en œuvre opérationnelle à Expertise France, en partenariat avec le ministère français de la Culture.
La première phase d'expertise est finie, voilà venu le temps de lancer le concours d'architecture, de scénographie et d'aménagement paysager pour que le site du Musée de Carthage, incluant la Cathédrale Saint-Louis, reprenne vie. Inscrit dans le cadre du programme «Tounes Wejhetouna» (Tunisie, notre destination), ce projet est financé par l'Union européenne sa mise en œuvre a été confiée à Expertise France, en partenariat avec le ministère des Affaires culturelles et ses institutions et le ministère français de la Culture.
Dans son allocution, lors du point de presse qui s'est tenu à l'Acropolium de Carthage, la ministre des Affaires culturelles a relaté brièvement l'historique du musée. Etant fondé en 1875 dans les locaux du séminaire des Pères Blancs sous le nom de musée Saint-Louis avant de devenir en 1899 musée Lavigerie puis élevé au rang de musée national en 1964 après la signature du modus vivendi entre le Vatican et la République tunisienne, le musée a connu plusieurs opérations d'extension, de réaménagement puis de consolidation ainsi que des tentatives de réhabilitation dans les années 2000. Néanmoins, plusieurs salles ont dû être fermées jusqu'à la fermeture complète du musée en mars 2018», a-t-elle précisé.
Consciente de la complexité d'une intervention sur un site classé et des moyens humains et financiers nécessaires pour intervenir sur un bâtiment historique, la Tunisie a sollicité la délégation de l'Union européenne pour soutenir les efforts du ministère des Affaires culturelles dans la réhabilitation du Musée national de Carthage.
«Le mandat de maîtrise d'ouvrage a été délégué à l'opérateur technique Expertise France, groupe de l'Agence française de développement. L'intervention sur la cathédrale Saint-Louis et l'ancien séminaire des Pères Blancs, bâtiments historiques sensibles implantés dans un site archéologique sous pression urbaine, a nécessité de mener pendant deux ans différentes études indispensables à cette intervention», a-t-elle précisé.
Durant deux ans, une approche innovante et concertée a été réalisée pour une étude d'impact environnementale, sociale et patrimoniale initiée pour la première fois dans un projet muséal en Tunisie.
De même, plusieurs expertises et analyses en cours vont permettre de répondre aux exigences des normes de sécurité sanitaire et environnementale internationale appliquées à toute intervention sur des bâtiments historiques accueillant du public.
Ces étapes sont essentielles avant le lancement des études techniques et architecturales afin de mieux maîtriser les coûts et le calendrier d'exécution estimés aujourd'hui à 3 ans. Ce point de presse marque le passage à la seconde étape de ce grand projet muséal, à savoir le lancement du concours d'architecture, de scénographie et d'aménagement paysager afin d'assurer une conception créative, contemporaine, participative et optimale à la hauteur du prestige du site.
Ce projet porte sur trois échelles d'intervention totalement imbriquées : d'abord la réhabilitation des bâtiments du musée dans la limite des emprises existantes et en conformité avec la réglementation applicable et des contraintes patrimoniales énoncées dans le programme. Ensuite, la réalisation du projet scénographique pour l'exposition permanente en conformité avec le programme muséographique. Enfin, la requalification du contexte urbain et paysager du musée en cohérence avec le programme de l'opération (place de l'Unesco et ses abords, espaces extérieurs et espaces paysagers à l'intérieur du périmètre, les vestiges archéologiques de la colline de Byrsa).
Le projet en bref...
Maître d'ouvrage : ministère des Affaires culturelles
Maître d'ouvrage délégué : Expertise France
Financement : Union européenne (ministère de la Culture)
Etudes préalables et appui institutionnel : 1 million d'euros
Chantier des collections : 1 million d'euros
Etude et travaux : 8 millions d'euros
Règlement du concours : à partir de janvier 2022 (https://www.marchés-publics.gouv.fr)
Démarrage des études : novembre 2022
Démarrage des travaux : mars 2024
Inauguration du musée : décembre 2025


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.