Tunisie-officiel : Tout sur le référendum    JORT: Parution d'un décret-loi sur le référendum du 25 juillet    Tunisie : Swagg Man écope de 3 ans de prison    UBCI au FITA 2022 pour accompagner les entreprises dans le développement de leurs projets    BCT, gouvernement et interférences...    La Tunisie reçoit 300 millions de l'UE    Mercato : Ellyes Skhiri sur les tablettes de Benfica !    Roland Garros : La n°2 mondiale testée positive au Covid !!    Tunisie-Ligue 1 (Play Off / J 07): le programme du jour    Météo : Baisse relative des températures    Tunisie...14 élèves hospitalisés : les détails    Les producteurs d'huile de pépins de figue de barbarie bio tunisienne, Au cœur d'une exposition de produits cosmétiques    Finales Conférence Est NBA : Boston mène 3-2 cotre Miami    Officiel - Kais Saïed convoque les électeurs en référendum le 25 juillet, le projet de la nouvelle constitution sera publié le 30 juin    Tunisie-Béja [VIDEO] : Le président de l'Union Régionale de l'Agriculture appelle à un démarrage immédiat de la récolte de l'orge    Tunisie-Hatem Mliki [VIDEO] : « Le président de la République n'est pas porteur de projet et de pensée »    Ministre des Affaires Religieuses [AUDIO]: « Baisse du prix des billets du Hajj de 200 dinars »    Pèlerinage d'El Ghriba-Ministre des Affaires religieuses [AUDIO] : L'accusation de normalisation de la Tunisie vise à marquer des points politiques    Tunisie : La star internationale Claudia Cardinale en Tunisie !    Sihem Boughdiri : nous attendons les remarques de l'UGTT sur le programme de réformes    Claudia Cardinale en visite en Tunisie    Covid-19 : L'UE verse 300 millions d'euros d'assistance macro-financière pour soutenir la Tunisie    Najla Bouden expose à Kaïs Saïed les résultats de sa participation à Davos    Alerte Météo : 17 gouvernorats placés en vigilance jaune    Dr Spiro Ampélas: Mémoires d'un Grec de Sfax    5ème exposition de l'Association Club Photo de Tunis: "Intelligence manuelle" du 04 au 30 juin 2022    UGTT : le dialogue doit être global et le gouvernement cherche à céder les entreprises publiques    France-Affaire Abad : Matignon avoue qu'il savait pour le viol puis rétropédale, ça fait tache    Signature d'une convention de partenariat entre le Groupe STAFIM et la Société Tunisienne d'Assurances et de Réassurances STAR    Développement des filières oléagineuses: Le colza, une culture indispensable pour la souveraineté alimentaire    Tataouine: Abir Moussi effectue une visite à Bir Lahmer [Vidéo+Photos]    Boycott du Dialogue et grève générale...Précisions de l'UGTT    Programme TV du mercredi 25 mai    NEWS: MU perd, mais Hannibal Mejbri marque des points.    Ligue 1 – play-off ( 6e journée) – CSS-ESS (16h00) | ESS: Faire un bon coup...    Concessions à Poutine : ça se confirme à Paris et au Forum de Davos, Macron avait raison…    LTDH : d'anciens dirigeants appellent à ne pas participer au dialogue national dans sa forme actuelle    Litige CS Chebba-C Africain : L'examen du recours du CS Chebba reporté au 31 mai    Neji Jalloul: Il existe une opportunité historique pour la Russie de diriger le monde islamique    Urgent: Précisions du ministère de la Santé concernant la variole du singe    Performance sonore en quadriphonie par le collectif Sp|n et «Prestige» à B7L9 Art Station: Expérimentation et détournement    EnviroFest 2022 — « Méditerranée, l'odyssée de la vie », de Frédéric Fougea: Un fascinant voyage dans la Grande Bleue    Art contemporain: Mono, ou la porte d'accès à l'art digital    La ministre des Affaires culturelles désigne Mariem Boukadida pour la promotion de l'habit traditionnel à l'étranger    Démarrage de l'exercice naval Phoenix Express 2022    Officiel : Variole du singe : 3 cas dans un pays très proche    45 hommes d'affaires Tunisiens à Malte    Joey R. Hood nommé ambassadeur des Etats-Unis en Tunisie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Regrettable et désolant
Publié dans La Presse de Tunisie le 16 - 01 - 2022

Il y a certainement des leçons à retenir de ces onze années post-Révolution. Le 14 janvier 2011 constitue à n'en point douter une référence et un tournant dans l'histoire de la Tunisie. On ne saura cependant ignorer cette tendance à faire un fort mauvais usage des notions politiques, éthiques et morales pendant plus d'une décennie. Aujourd'hui et en dépit de quelques lueurs d'espoir, on sait que derrière les excès et les dépassements en tous genres, se profilent davantage de doute que de certitude, de danger que de quiétude...
Quand certains acteurs politiques ont une vision ambiguë de ce que représentent les valeurs de la Révolution, le dérapage devient une vision assumée. Une confusion qui trahit de toute évidence une méconnaissance du sens et de la définition de l'action politique. Le paysage politique a longtemps cumulé les ennuis, surtout lorsque la plupart des acteurs s'en donnaient à cœur joie et sans scrupule. Cela a dépassé largement le débat autour d'un environnement en pleine perdition et marqué par un rejet qui s'est ancré au fil des années dans une défiance envers l'ensemble des institutions, pourtant supposées assurer un lien non seulement politique, mais également social, voire humain, avec les Tunisiens.
Débordements et dégradation des valeurs font partie du quotidien de beaucoup de partis politiques et leur ôtent toute crédibilité. Cela est d'autant plus regrettable et désolant que tout le paysage continue à subir les dénaturations les plus compromettantes et renvoie nécessairement à une « règle institutionnelle » dont la légitimité n'est plus acceptée.
L'on sait bien que tout rappel à l'ordre est aujourd'hui violemment rejeté. Mais c'est aussi notre devoir de pointer ce que la majorité écrasante des Tunisiens considère comme étant des manquements et des défaillances.
L'on n'est pas censé aussi ignorer qu'il y a de bons et de mauvais politiques. Mais la prolifération des intrus et des opportunistes expose les différents acteurs au discrédit.
La nécessité d'un dialogue constructif reste, en dépit de tous les manquements, la pierre angulaire pour une réhabilitation qui tarde encore à venir. En même temps, la rectification du processus n'est plus aujourd'hui seulement souhaitée, mais surtout exigée. Et même si on ne parvenait pas à trancher à ce sujet, il serait quand même impératif d'assurer un certain équilibre pour que l'accroissement et le règne de la médiocrité exponentielle ne puissent se transformer en un fait accompli...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.