Phosphates et environnent ,le revers de la médaille    Tunisie Telecom finalise le projet de couverture des zones blanches    Djerba sans sachets plastiques à usage unique depuis le 1er août 2022 : Est-ce la fin du cauchemar?    Balti et ses amis se produisent à l'avenue Habib Bourguiba à l'initiative de Orange Tunisie    Le comité de défense de Hamadi Jebali monte au créneau    Semaine boursière : Le Tunindex en hausse en dépit d'un volume transactionnel modeste    Attaque à Oslo : notre journaliste raconte    Ligue 1 Pro : Officiel. Le CSS jouera la coupe de la CAF    Kram : arrestation de huit femmes soupçonnées d'appartenance à un groupe terroriste    Covid-19 : un décès à Bizerte    Convoqué par un groupe de 26 avocats Brahim Bouderbala crie au complot    Menaces sérieuses contre le président Kaïs Saïed : Qui veut semer le chaos dans le pays ?    Diplômés en technologie, ingénierie et mathématiques : La Tunisie, 2e pays au monde par le nombre    Bizerte : Saisie de 1,15 t de farine subventionnée    Pourquoi | Le bac, et après ?    Youssef Zied Elhechmi, Professeur agrégé en Médecine Intensive Réanimation et co-fondateur de la start-up HOPE HORIZON, à La Presse : «La solution d'ordonnance médicale SmartCare sera gratuite pour les patients, les médecins et les pharmaciens...»    Commentaire | Une étincelle dans la grisaille    Tribune | Hommage à l'Armée nationale à l'occasion de son 66e anniversaire (II)    «Possibles», revue trimestrielle de littérature : «Le train m'emporte vers toi, mais déjà tu n'es plus là...» !    Exposition «Khémaïs Khayati, la passion de la photo» à la Cinémathèque Tunisienne : Du cœur avec beaucoup d'argentique    Classement CAF: Le Top 10 des meilleurs championnats africains    ESS – CA : pas de huis clos, mais avec 5000 tickets de plus pour le public étoilé    Météo de ce samedi    Sousse: Prix au marché municipal de Msaken [Vidéo]    Le titulaire de la meilleure moyenne à Gabès: Je contribuerai au développement de mon pays [Vidéo]    Rached Ghannouchi solidaire avec Hammadi Jebali    JORT: Mourad Saïdane, nouveau directeur général de la sûreté nationale    L'UGTT commémore le 55ème anniversaire du décès de Ahmed Tlili [Vidéo]    Huawei Tunisie obtient le ICT Industry and talent development Award    Point de vue | Limite incontrôlable !    CSS : Objectif à moitié atteint    L'EST prend option sur le titre : Le flegme «sang et or»    France : La grève générale frappe là où ça fait mal    Tunisie : Exclusif : L'Open Banking pour stimuler la concurrence. Croisons les doigts.    Monde-Daily brief du 24 juin 2022: L'UE valide la candidature de l'Ukraine, les forces de Kiev ont reçu l'ordre de se retirer de Severodonetsk    Gaz russe : l'Allemagne aura froid cet hiver plus d'autres catastrophes alerte le gouvernement    Le Ministère des technologies de la communication annonce la clôture du projet des zones blanches    Festival Hammamet 2022: L'affiche rend hommage à Maurice Béjart    Tunisie-Ligue 1 (Play-Off): programme Tv de la dernière journée    Ons Jabeur rassure son public    Festival International de Hammamet de retour du 13 juillet au 19 août 2022 : Une édition prometteuse en vue !    Décès de l'artiste peintre Meherzia Ghadhab    Près de 150 migrants secourus au large de la Tunisie    Fondation Arts & Culture by UIB mécène la 35ème édition du Festival international de Musique Symphonique d'El Jem    Le Maroc va envoyer des travailleurs en Israël    FMI : ''La Tunisie doit remédier de toute urgence aux déséquilibres de ses finances publiques''    African Lion 2022 - La Défense nationale dément la participation d'Israël    Vive indignation à la suite de l'interdiction du film « Lightyear »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Discussions Tunisie-Fonds monétaire international : Sur la bonne voie
Publié dans La Presse de Tunisie le 22 - 04 - 2022

La directrice générale du FMI est convaincue que les rapports entre la Tunisie et le Fonds sont bons
Du côté du FMI, on espère conclure les discussions sur un ton positif
La Banque mondiale appelle à ce que les réformes envisagées par la Tunisie soient vite concrétisées
Entre le Fonds monétaire international (FMI) et la Tunisie, les discussions vont bon train, en dépit des rumeurs en tous genres et des analyses savantes de certains experts autoproclamés ayant la science infuse avançant qu'il est très difficile que le Fonds accepte d'accorder à notre pays les quatre mille millions de dinars que le gouvernement lui demande en vue de financer le budget de l'Etat pour le compte de 2022.
La bonne nouvelle selon laquelle «les discussions FMI – délégation tunisienne progressent bien» est parvenue de la part de la directrice générale du Fonds, Kristalina Georgieva.
En effet, dans une déclaration médiatique à Radio Mosaïque, Mme Georgieva souligne : «Les rapport entre le Fonds et la Tunisie sont bons».
Elle ajoute : «Nous avons initié des discussions techniques et nous les continuerons cette semaine avec la délégation tunisienne».
La délégation tunisienne aux réunions de printemps du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale vient de présenter au Fonds «un programme de réformes» sur la base duquel les responsables du FMI décideront d'accorder à la Tunisie les crédits qu'elle sollicite.
Ce programme sera examiné avec tout le sérieux requis par le FMI. C'est ce que laisse entendre la directrice générale du Fonds en déclarant : «Nous devons pour notre part comprendre tous les paramètres de ce programme».
Et même si elle ne révèle pas la nature des paramètres du programme des réformes que la Tunisie envisage d'entreprendre afin d'inciter le Fonds à avaliser ses demandes, Mme Georgieva n'hésite pas à faire valoir sa volonté de voir les négociations Tunisie-FMI couronnées de succès, dans le sens de répondre positivement aux doléances de la Tunisie et de voir les réformes qu'elle voudrait concrétiser bénéficier de l'appui des responsables du Fonds.
Il faut concrétiser vite
Et ces bonnes dispositions exprimées par la Tunisie d'être saluées par la Banque mondiale par la voix de son vice-président pour la région Mena, Farid Belhaj.
A l'issue d'une rencontre qu'il a eue avec M. Samir Saied, ministre de la Coopération, M. Belhaj a notamment fait valoir que «les perspectives de coopération de la Tunisie avec la Banque mondiale sont excellentes».
Mais pourquoi qualifie-t-il ces perspectives d'excellentes ?
«Tout simplement, précise-t-il, parce que les réformes que la Tunisie se propose de concrétiser sont, à même de renforcer les incitations à l'investissement et à libérer le secteur privé».
Et sans être un grand expert ou stratège comme certains ont réussi à l'enraciner auprès de nombre de médias, on peut comprendre que Farid Belhaj parle de la volonté affichée par le gouvernement tunisien d'accorder ce coup de pouce nécessaire tant attendu et revendique au secteur privé pour qu'il sorte de sa torpeur et participe activement à la relance de la machine économique en panne depuis voilà plus d'une décennie.
Idem pour le climat général des investissements aussi bien tunisiens qu'étrangers qui ont grand besoin de nouvelles incitations encourageant les investisseurs, les promoteurs et surtout les jeunes lanceurs de projets à prendre confiance en la Tunisie, en le savoir-faire de ses compétences et en la capacité de son produit national et de ses entreprises à s'imposer où à retrouver leur positionnement, d'abord, sur le marché national puis à reconquérir, dans une seconde étape, les marchés étrangers où ils bénéficient d'une présence remarquable et remarquée.
Toutefois, Farid Belhaj ne se contente pas des déclarations élogieuses. Saluant «des intentions affirmées par la Tunisie et les réformes qu'elle promet de mettre en exécution», il attire l'attention sur la nécessité absolue de la concrétisation immédiate de ces intentions et promesses.
Il le dit avec la franchise et l'audace des experts qui ne reculent jamais devant les réalités : «Il faudrait que ces intentions soient vite concrétisées».
En plus clair, l'heure n'est plus aux tergiversations, ni aux déclarations contradictoires des uns et des autres, ni aux conditions ou caprices de ceux qui considèrent que le salut de la Tunisie dépend de leur consentement à soutenir les réformes exigées par les bailleurs de fonds internationaux dont en premier lieu le FMI et la Banque mondiale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.