Rihanna est la femme la plus riche aux Etats-Unis    Sept scanners Epson récompensés par Data Master Lab pour leur grande facilité d'utilisation et leur qualité d'image supérieure    NEWS | L'EST sur Azmi Ghouma    De retour dans la cour des grands : L'Afrique, c'est l'ADN du CA !    Programme TV du mercredi 06 juillet    Météo en Tunisie: Températures maximales comprises entre 35 et 45 °C    Patricia Caillé, directrice de l'ouvrage «A l'œuvre au cinéma» (*), à La Presse : «Les techniciennes ne figurent pas dans l'histoire des cinémas»    Monia Ben Jémia: Les menaces sur les droits des tunisiennes dans le projet de Constitution du 30 juin 2022    En fait-on trop avec les politiques ?    Le 25 juillet : que faire ?    L'édito de Taoufik Habaieb: Kaïs Saïed doit changer    Rafik Abdessalem: Je ne possède que 1700 dinars dans mon compte bancaire    Voyages aériens : le chaos règne dans les aéroports !    Nouvelle constitution : Les risques d'un clivage qui fera mal à la justice    Projet de constitution - Les anciens bâtonniers dénoncent la suppression de l'article 105    Tunisie-Coronavirus: Les signes d'une 6e vague se confirment    Tunisie-coronavirus : C'est la 6ème vague    En vidéo : Des voyageurs ont attaqué un sécuritaire à l'aéroport Tunis Carthage    Ghannouchi convoqué par le Pôle antiterroriste    Conférence de presse pour la présentation de la Foire EIMA International    Challenger de Bogota : Malek Jaziri jouera les 8e en simple et en double    Météo du mercredi 6 juillet 2022    CAN féminine 2022 : la Tunisie pour confirmer contre la Zambie    Ouverture de la conférence africaine sur la sécurité et la police de proximité    Beja : un centre de secours et de soins    Référendum, gel des avoirs de Ghannouchi, ouverture des frontières avec l'Algérie… Les 5 infos de la journée    Maroc | Olympiades panafricaines des mathématiques : une gafsienne couronnée    Ons Jabeur : je suis vraiment heureuse de cette victoire !    L'Algérie ouvrira ses frontières terrestres avec la Tunisie le 15 juillet    Wimbledon : Djokovic renverse Sinner pour jouer sa 43e demi-finale majeure    Tunisie Autoroutes s'explique sur l'augmentation de ses tarifs    Monde-Daily brief du 5 juillet 2022: À Lugano, L'Ukraine et ses alliés posent les principes pour guider la reconstruction    Riadh Hajjej désigné directeur général par délégation de l'ATB    Tribune | Moscou devra choisir entre le beurre et les canons    Contrepoint | Du scénario Jupiter    Exposition de groupe «Passionnément... femmes» à l'Espace Art et Culture Hédi-Turki : «ELLES» lui rendent hommage    Tunisair annonce que les billets sont 100% modifiables et remboursables    Décès de Taoufik Chaibi    Kaïs Saïed reçoit les lettres de créance de 12 ambassadeurs qui ne résideront pas à Tunis    Ooredoo sponsor officiel du Festival International de Carthage    Kais Saied se rend en Algérie    Ukraine : Poutine avance pendant qu'ils mangent des petits fours en Suisse    Diam's fait un véritable carton avec son film "Salam"    Festival Carthage 2022: Le groupe Sud-Coréen B.I.G sur scène le 16 juillet    Tribune de Josep Borrell – Moscou devra choisir entre le beurre et les canons    Le compositeur Ezzedine Ayachi n'est plus    Un faible séisme frappe le gouvernorat de Sidi Bouzid    Mohamed Hédi Jouini nommé directeur général du théâtre de l'Opéra de Tunis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les droits humains à la tête du client
Publié dans La Presse de Tunisie le 20 - 05 - 2022

Sa voix dérangeait manifestement beaucoup pour l'avoir éliminée sans autre forme de procès. La célèbre et respectée journaliste palestinienne Shireen Abou Akleh, correspondante du groupe Al Jazeera, a été réduite au silence à jamais, par un sombre mercredi 11 mai. Elle était sur le terrain, portant casque et gilet de presse et couvrant une intrusion de l'armée israélienne dans le camp de Jénine.
L'auteur du tir fatal serait un sniper israélien, selon des témoins oculaires et des versions concordantes, en attendant les résultats d'une enquête indépendante et transparente. Ceci est l'acte un. Acte deux: les funérailles de notre consœur ont donné l'occasion au monde d'observer cette fois-ci non pas l'armée mais la police israélienne dans le feu de l'action.
Les obsèques n'ont pu se dérouler dans la tristesse et la dignité, comme le requiert la circonstance. Les forces spéciales israéliennes n'ont pas hésité, dans l'enceinte de l'hôpital français, à attaquer brutalement le convoi funéraire, particulièrement les porteurs du cercueil, au point que celui-ci a failli tomber par terre, n'étaient quelques jeunes qui l'ont saisi in extremis, sous les coups de matraque d'une police déchaînée.
Pour un «Etat» qui veut faire la paix avec ses voisins, lisser son image et jouer la carte de la dédiabolisation de son passé meurtrier, c'est raté. Encore une fois.
Les médias occidentaux, eux non plus, n'ont pas dérogé à leur posture habituelle, reprenant mot pour mot la version israélienne diffusée peu après la mort de Shireen, selon laquelle: «la balle a été tirée par les factions armées palestiniennes», ou encore «se trouvant sur un champ de tir croisé, la journaliste a été tuée par une balle perdue, d'origine inconnue».
Ces grandes agences et organes de presse «professionnels», si prompts à donner des leçons de déontologie, à distribuer les satisfécits et les blâmes, condamnant avec la plus grande virulence «les atteintes aux droits humains», lorsque les auteurs présumés sont chinois, et, bien entendu, russes, ont choisi comme à leur habitude des formules prudentes et mesurées pour rendre compte de ce qui ne l'est pas.
Quant aux chancelleries occidentales, face à cette tragédie doublée d'un scandale planétaire, elles se disent «troublées». Compatissons...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.