Le policier filmé en train de toucher un pot-de-vin, placé en garde à vue    Le style Bouden, la flambée des prix et la crise des médias : trois grands dossiers en couverture de Leaders Magazine    L'Alliance pour la Tunisie dénonce l'interdiction des partis de mener des campagnes électorales    « Amen Bank Subordonné 2022-1 »    Une pénurie d'œufs en vue    Le CS Chebba rejette les décisions de la FTF    Foot Européen : La Premier League veut organiser un "All Star Game" !    Sport Automobile : La Tunisie organise le Rallye 205 Africa Raid    Match EST vs CSS : 17500 spectateurs autorisés à assister    Pendant que Kaïs Saïed parle de souveraineté, Najla Bouden fait de la mendicité    Ayachi Zammel : J'ai porté plainte contre le ministre de l'Intérieur    Spectacle Mallasine Story interprété par Bilel Briki au 4ème art    Les plus beaux dessins de soutien aux Iraniennes    Tennis : En présence d'Ons Jabeur, partenariat signé entre la Tunisie et l'ITF    Le nouveau bâtonnier présent au procès de Abderrazek Kilani    Tunis abrite un forum Régional sur l'organisation des travailleurs informels    La TRANSTU déplore des pertes financières estimées à 700 mille dinars    Météo : Temps clair et températures stationnaires    Problèmes d'approvisionnement en dioxyde de carbone, la SFBT se veut rassurante    La France décore Slim Khalbous des insignes de Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres.    Amine Ben Ayed : nos leaders ne sont pas capables de prendre les décisions nécessaires    EST : Le virage ouvert au public    USBG : La main sur le cœur    MEMOIRE : Salah KABOUDI    La vigilance éternelle    Ayachi Zammel porte plainte contre Taoufik Charfeddine    Sami Marrouki, président du Réseau pacte mondial des Nations Unies en Tunisie à La Presse : «La transition énergétique rapide serait très bénéfique pour la Tunisie»    «Felouques», d'Ahlem Ghayaza et Pierre Gassin : Des textes et photos qui subliment encore plus les îles Kerkennah    Envoi des jeunes vers les zones de conflit: Report de l'examen en appel au 13 octobre    RNE : La prolongation de l'amnistie    Comportement financier des Tunisiens : « Le chèque n'est pas un mode de paiement sécurisé »    Dialogues éphémères | Considérations sur une politique anti-apocalyptique    820 individus inculpés dans l'affaire du réseau d'envoi des jeunes vers les zones de conflit    Météo de ce vendredi    Une délégation de l'OIF en visite à Djerba    Deguiche : vers la création d'un tribunal arbitral sportif tunisien    Tunisie: Suppression de la fiche de police dans tous les aéroports    Solidarité féminine: Une manifestation de soutien aux femmes Iraniennes    Déclaration trompeuse d'Ahmed Chaftar concernant le Premier ministre belge    France : La fin de Macron, après la même bourde que Chirac en 1997?    Un collectif d'associations organise une marche de soutien aux Iraniennes    Poutine : ''L'hégémonie de l'occident est en train de s'effondrer''    USA : Une énième bévue de Biden et les bruits sur sa santé mentale repartent    Monde-Daily brief du 29 septembre 2022: Nord Stream: L'OTAN estime que les dommages aux deux gazoducs sont dus à un sabotage    Festival de l'Humour Francophone 'Normal Enti' à Tunis    À propos du livre de Saber Mansouri - Un printemps sans le peuple: Prélude à la déconstruction de «la révolution tunisienne»    «Mirath Music : l'exposition sonore itinérante » au Goethe-Institut de Tunis : Musique itinérante    37e édition du Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF) : Deux films tunisiens en compétition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«The Jacksons» au Festival international de Carthage : Emouvant hommage à Michael
Publié dans La Presse de Tunisie le 09 - 08 - 2022

90 minutes de pop, de funk et de disco. Les Jacksons n'ont pas démérité. Ils ont réalisé un show impeccable et ont enflammé les gradins du Théâtre, dimanche 7 août, dans le cadre du 56e festival de Carthage. Une soirée nostalgique et rétro, hommage au légendaire Michael Jackson qui s'est produit lui-même au stade d'El Menzah en 1996. Un événement de taille inoubliable dont de nombreux spectateurs se souviennent encore.
La fratrie poursuit l'œuvre monumentale de leur frère cadet en multipliant les tour- nées partout dans le monde. Sur la scène de Carthage, quatre musiciens et quatre chanteurs en costumes de scène font une entrée fracassante saluée avec beaucoup d'enthousiasme par le public et notamment le fan club de Michael Jackson en Tunisie dont certains portaient, le chapeau mythique de la méga star et la veste toute en paillettes brandissant des affiches représentant leur star adulée. La jacksonmania a fonctionné sans réserve.
Des plus anciens titres aux plus récents, les Jacksons ont chanté tour à tour : «I want you back», «ABC» «Moonlight», «Can you feel it», «Show you the way to go», «Blame it, on the Boogie", "Happy Day", etc. Aucune fausse note dans ce show tenu de main de maître par Tito Jackson qui manie la guitare aussi bien que le chant et la danse, et ce, malgré son âge avancé.
A propos de chorégraphie, les pas dansés sont chronométrés au millimètre près. Une danse créée par Michael Jackson est devenue planétaire. Ce soir-là, le public, composé notamment de jeunes, a fait une démonstration de la célèbre chorégraphie en reprenant la gestuelle sur les rythmes endiablés.
Entrés dans la postérité, les Jacksons rappellent leur his- toire et leur passé glorieux avec leur frère disparu à travers une vidéo projetée sur un écran géant. Le public a pris connaissance de leur enfance, de leur mère Katherine, de leur père Joseph, du représentant du label Motown, les images défilent, les interviews suscitent une grande émotion.
Les ventes des disques des Jacksons sont estimées à 100 millions. Leur histoire avec les succès ne date pas d'aujourd'hui. Une histoire mouvementée avec des hauts et des bas, entretenue par les médias. Plus qu'un projet, la musique
inspirée des Jacksons est une œuvre considérable devenue, avec la disparition de Michael, un héritage lourd à porter. Mais les frères assurent avec justesse et inspiration son patrimoine. L'esprit de Michael est préservé. La réaction des fans de Carthage est positive. Malgré la fin du spectacle, ces derniers n'ont pas quitté les gradins et en redemandaient. Les Jacksons ont répondu aux rappels successifs en retournant sur scène pour un dernier tour.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.