Ambition Africa : renforcer les liens économiques et commerciaux avec l'Afrique    Campagne électorale, levée de la compensation… Les 5 infos de la journée    Ooredoo tient son engagement auprès de l'unité d'oncologie pédiatrique de Salah Azaiez    Jasmin Open Monastir (WTA 250), 2e tournoi phare en Afrique marqué par la participation d'Ons Jabeur et le soutien de la marque KIA au Tennis    Tunisie – Tabboubi : Il faut un SMIG de plus de mille dinars pour prétendre lever les subventions    Olympique de Béja : Conférence de presse sur le départ de Kouki (Vidéo)    Mandat de dépôt contre le capitaine de la Garde nationale après avoir accepté un pot de vin    Béja: 20 tonnes de "zgougou" disponibles sur le marché [Vidéo]    MIME – ONUDI Tunisie : Lancement du projet « Employment4Youth »    L'insupportable arrogance des Occidentaux    Tlili Mnasri: L'ISIE est indépendante du pouvoir en place    Tunisie : Machrou Tounes ''n'est pas concerné'' par les législatives    Tunisie Telecom et Huawei : ensemble pour la création de l'avenir    Hyundai Tunisie remporte le label de "L'entreprise qui respecte les droits du consommateur"    Ukraine : Des canons français que même l'armée de Macron n'a pas, l'Allemagne suit    FTF : La date de démarrage de la Ligue 1 Pro est dévoilée !    « La Tunisie en avant » appelle à la création d'un bloc électoral    Run In Carthage a vécu sa 6ème édition après deux ans d'interruption due à la Covid : Comme on se retrouve !…    3ème appel à projets FAST :Deux programmes renforcer la création de liens entre les startups/TPE/PME et les Grandes entreprises    Néji Jmal démissionne d'Ennahdha    Tunisie : Le SNJT condamne l'agression contre les journalistes des " Quatre vérités "    Des pays européens ont l'intention de restreindre les transferts de fonds des résidents étrangers, selon l'OTE    Al Massar ne participera pas aux prochaines législatives    Tunisie-Météo : Températures en légère hausse    Prix du vaccin contre la grippe saisonnière    Ouvrières agricoles-Le cri du cœur des oubliées de la précarité: Pensez à nous! [Vidéo]    Tunisie : Grave accident de la route    Deformation Theory of Discontinuous Groups: Le nouveau livre du professeur Ali Baklouti    Jean-Pierre Elkabbach reprend la plume    Création "Wahm" de Marwen Errouine avec Le Ballet de l'Opéra de Tunis    Commune de Zarzis : Qui sème le vent...    La Tunisie à la foire internationale du livre en Arabie Saoudite : Le privilège d'être un invité d'honneur !    Tribune | De l'histoire de l'Art à la pratique artistique contemporaine Tunisienne : La migration du statut de l'objet, d'un état de servitude à un acte de dénonciation    Expatriés | Laâyouni crève l'écran    Le CA entre ombres et lumières : Cherche l'éclaircie...    Affaire Brest – Belaili : Youcef Belaïli sort du silence !    Par Amine BEN GAMRA : Transformation digitale dans le secteur bancaire : où en est vraiment la Tunisie de ses ambitions ?    Express    «Dreaming » d'Emel Mathlouthi au Théâtre Municipal de Tunis : Retour sur scène    Burkina Faso : Des manifestants s'en prennent aux intérêts français dans le pays    Hédi Bouraoui élevé Académicien à vie à la Société Royale du Canada    Foot-Europe: le programme du jour    En photos - Manifestation de soutien aux Iraniennes à Tunis    Monde-Daily brief du 30 septembre 2022: Guerre en Ukraine : Poutine officialise l'annexion de quatre régions occupées    Spectacle Mallasine Story interprété par Bilel Briki au 4ème art    Les plus beaux dessins de soutien aux Iraniennes    La France décore Slim Khalbous des insignes de Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres.    La vigilance éternelle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Agence de notation japonaise «Rating and Investment» : La note souveraine tunisienne passe à «B» avec perspectives négatives
Publié dans La Presse de Tunisie le 17 - 08 - 2022

L'agence japonaise R&I vient de dégrader la notation souveraine de la Tunisie de «B+» à «B» avec perspectives négatives.
L'agence de notation japonaise Rating and Investment (R&I) annonce la revue à la baisse, de nouveau, de la note d'émetteur en devises étrangères de la Tunisie de B+ à B, assortie de perspectives négatives. En novembre 2021, l'agence avait dégradé cette même note de BB- à B+, avec perspectives négatives, outre son retrait de Rating Monitor.
Pour l'agence, cette dégradation est essentiellement due à la situation économique difficile face à la détérioration du secteur extérieur et à la hausse de l'inflation aggravée par les répercussions de l'invasion de l'Ukraine par la Russie. L'agence estime que le gouvernement doit prendre son temps afin de maîtriser l'endettement public croissant, et ce, compte tenu des pressions budgétaires grandissantes.
Par ailleurs, et face à l'augmentation du déficit courant et de la vulnérabilité aux aléas de la conjoncture internationale, R&I abaisse la note de l'émetteur en devises étrangères pour la Tunisie à B.
Pour R&I, il est nécessaire de trouver un accord avec le Fonds monétaire international (FMI). Et même si les négociations vont bon train, il est difficile de savoir si la Tunisie peut assurer un accès continu à l'aide financière du Fonds monétaire international vu l'incertitude politique et sociale croissante. D'où les perspectives négatives attribuées par l'agence.
Des facteurs gênants
L'agence de notation rappelle également qu'en 2022, la croissance économique tunisienne sera gênée par l'accélération de l'inflation, la hausse des prix mondiaux de l'énergie et des denrées alimentaires, et du ralentissement économique européen qui troublerait les exportations tunisiennes vers cette partie du monde.
La guerre ukraino-russe sera également une entrave à l'épanouissement du secteur touristique, source importante de devises pour la Tunisie. L'agence R&I explique, par ailleurs, que l'économie retardera par rapport à l'année dernière et le taux de croissance s'élèvera, selon le gouvernement, à 2,6% contre 2,2% d'après les estimations du FMI. Les hausses des prix de l'énergie et de l'alimentation propulseront probablement le déficit de la balance courante à près de 10% du PIB en 2022, contrairement à 2021, où le déficit était tombé à un niveau de 6%, reflétant la diminution du déficit commercial résultant de la faiblesse de la demande intérieure sous la pandémie du Covid-19.
A partir de l'année prochaine, la Tunisie devrait connaître une croissance du PIB à un rythme modéré de 2 à 3 %, mais cela pourrait changer en fonction de la tendance de la demande extérieure et de l'état de la politique intérieure, annonce le rapport de l'agence.
Toujours selon la même source, le déficit pourrait persister à un niveau élevé en fonction de l'évolution des prix des produits de base. Le déficit budgétaire augmentera probablement à un niveau bien supérieur aux projections initiales du gouvernement, et ce, malgré les efforts du gouvernement qui tente difficilement de réduire les dépenses publiques. En 2023, le déficit budgétaire devrait persister à un niveau élevé, à moins que des mesures audacieuses ne soient prises pour réduire les dépenses en subventions et salaires des fonctionnaires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.