Partenariat Tuniso-britannique : Des bourses d'études à l'Université OXFORD au profit des étudiants et enseignants tunisiens    SNJT : Rassemblement de soutien au journaliste Khalifa Guesmi    L'UE accorde une aide financière de 150 millions d'euros à la Tunisie    Quel positionnement stratégique de la Tunisie ? Ghassen Salamé, d'anciens chefs de la diplomatie en Libye et en Mauritanie et des experts tunisiens en débat dès ce mardi    MEMOIRE : Mohieddine DHEHAIBI    CONDOLEANCES : Ali GHRIBI    Hommage aux militaires de l'opération antiterroriste de Kasserine    Le Play-off commence aujourd'hui – EST-ST (17h00 à Rades) : Un palier à franchir !    Coupe de la CAF – Le CA ne verra pas les quarts : Retour à la dure réalité...    Que se passe-t-il dans nos écoles ?    INM: Les quantités de pluies enregistrées en millimètres durant les dernières 24H    Enseignement de base: Une manifestation de solidarité avec l'enseignante et le directeur arrêtés    Inès Ben Othman, réalisatrice du documentaire « Mouvma », à La Presse : «Notre rôle de cinéaste est d'observer et de mettre en relief les aléas de la vie»    Ahmed Soula : les nouveaux prix de l'eau potable concernent près de 1,8 million de foyers    Suspension de la levée du pont de Bizerte    Meriem Sassi placée en garde à vue : explications de son avocat    Médenine : deux migrants finissent à l'hôpital après une rixe à l'arme blanche    Météo : Vent fort et légère hausse des températures    Météo de ce mardi    Matjaž Longar, nouvel ambassadeur de Slovénie en Tunisie    Jeff Bezos reprend le titre d'homme le plus riche du monde devant Elon Musk    La Chine vise une croissance de 5% pour 2024 et augmente son budget de défense de 7,2%    Musique en ligne – UE : Apple condamné à une amende de 1,8 milliard d'euros pour abus de position dominante    Top10 des dépenses militaires en 2022 : Les Etats-Unis en tête    Sept supporters de l'Espérance sportive de Tunis mis en examen    OMS : Les enfants meurent de faim dans les hôpitaux de Gaza    Gaza : Le système incapable de parer au plus urgent    Bizerte : Un cargo italien se heurte au pont mobile    Le vrai visage de la France, loin des trémolos de Macron sur Gaza : 626 procédures judiciaires contre les pro-Palestiniens    Organisation de coopération islamique : Nabil Ammar dirige la délégation tunisienne    Report de la grève des agents de l'office de la marine marchande et des ports    Hand – Play-offs Elite : EST 34-26 ESS et CA 42-30 SCM, résultats et classement complet après la J1 (vidéos)    la Goulette : Saisie de plus de 15 tonnes de farine subventionnée    Ons Jabeur toujours 6ème mondiale    Récupération d'un terrain agricole de 15 hectares au Kef    Confirmation de l'expulsion de l'imam Tunisien Mahjoub Mahjoubi    L'exposition permanente "Mémoire de générations" propose 300 œuvres inédites de 1894 à 2004    Le Président Saïed : « Prochainement, une réunion tripartite à Tunis entre la Tunisie, l'Algérie et la Libye »    Ligue des champions | L'EST se qualifie aux quarts de finale : Une montée en puissance !    Agressions sionistes : 16 enfants Palestiniens meurent de malnutrition à Ghaza    La Tunisie au 1er rang pour dynamiser la coopération avec l'Algérie et la Libye    «Multifacette», exposition de Ahmed Zelfani à la galerie TGM: A vivre sur plusieurs temps    Kairouan: Démarrage des travaux de réhabilitation de "Beb Jedid" [Vidéo]    Sidi Bou Saïd inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco ?    Ons Jabeur fait son retour sur les courts    Civilisation numide dans l'antiquité : Découverte de la Tunisie numide à travers Dougga, Kesra, Makthar...    Présentation du livre « Cartago : Territorio Literario », mercredi 6 mars    Amours dans le monde arabe    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Décret présidentiel électoral : Les parrainages résisteront-ils à l'amendement ?
Publié dans La Presse de Tunisie le 12 - 10 - 2022

Le Chef de l'Etat dénonce les pratiques scandaleuses et les manœuvres inadmissibles pour collecter les parrainages.
Farouk Bouasker, président de l'Isie : «Il est peu probable qu'on abandonne totalement les parrainages et il vaut mieux ne pas toucher à la loi électorale au stade actuel».
Tlili Mansri, porte-parole officiel de l'Isie : «Nous n'avons rien reçu d'officiel, jusqu'ici, sur l'amendement du décret présidentiel électoral».
Maher Jedidi, vice-président de l'Isie : «L'Instance a signifié à la présidence son opposition à tout amendement de fond du décret électoral».
Imed Hammami : «La révision du code électoral aura lieu avant lundi prochain».
Vendredi 8 octobre, la nouvelle est annoncée, à l'issue de l'entretien accordé par le Chef de l'Etat, Kaïs Saïed, à la Cheffe du gouvernement, Najla Bouden : il a été décidé d'amender le décret présidentiel électoral en date du 15 septembre 2022 au vu des dépassements et des dérives commis par certains candidats au palais du Bardo pour ce qui est de l'achat des 400 parrainages auprès des électeurs, parrainages que tout candidat est tenu de fournir dans le dossier de candidature qu'il doit soumettre à l'Instance supérieure indépendante des élections (Isie) du 17 au 24 octobre, comme précisé dans le calendrier électoral déjà publié par l'Isie.
Et le Président de la République de dénoncer vigoureusement et énergiquement ces pratiques illégales annonçant que le code électoral sera amendé dans les prochains jours, avec pour objectif de mettre un terme définitif à la corruption électorale qui risque de mettre en péril les élections législatives anticipées programmées pour le 17 décembre prochain.
Ainsi, depuis l'annonce par le Chef de l'Etat de son intention d'amender le code électoral, s'est déclenchée une interminable course aux pronostics essayant de répondre à la question suivante : les 400 parrainages vont-ils être supprimés purement et simplement ou seront-ils réduits de moitié, par exemple, et à quelle date l'amendement sera-t-il annoncé ?
Une question à laquelle personne ne peut pour le moment répondre, puisque le Président de la République n'a avancé aucune précision sur la nature ou le contenu des amendements qui seront introduits sur le décret présidentiel électoral du 15 septembre dernier.
Plus encore, le Chef de l'Etat est resté muet sur la nature et le contenu des amendements promis, à l'occasion de l'entretien qu'il a accordé lundi 10 octobre au ministre de l'Intérieur, Taoufik Charfeddine.
Le communiqué présidentiel diffusé à l'issue de la rencontre énumère, en effet, les dépassements commis dans la collecte des parrainage, et le Chef de l'Etat dénonce «les pratiques scandaleuses et les manœuvres dont usent plusieurs personnes en distribuant de l'argent en contrepartie de chaque signature».
Le Président de la République stigmatise également les pratiques auxquelles ont eu recours «certains conseils municipaux pour refuser la légalisation de signature des parrainages pour tel ou tel candidat» ou «encore ceux qui intimident les citoyens pour collecter les parrainages».
Mais comment parer à ces pratiques scandaleuses, inadmissibles et passibles de prison, selon les dispositions contenues dans le nouveau code électoral sur la base duquel se dérouleront les élections législatives du 17 décembre prochain et en attendant que la machine judiciaire accomplisse sa mission, en quoi consistera l'amendement prévu par le Chef de l'Etat ?
L'Isie attend la publication des amendements
Encore une fois, le Président se contente de rappeler ce que la loi électorale stipule à l'encontre des personnes compromises dans l'achat des parrainages ou l'utilisation de l'argent sale dans la campagne électorale qui devra démarrer le 25 novembre et se clôturer le 15 décembre prochains.
Ceux qui s'attendaient à ce que l'entretien Saïd-Charfeddine apporte des éclaircissements ou des débuts d'éclaircissement sur ce que comportera l'amendement attendu du décret électoral se sont trouvés, face au silence de Carthage, dans l'obligation de suivre et de disséquer autant que possible les déclarations, les mises au point et les clarifications que produisent quotidiennement les responsables de l'Isie, en premier lieu Farouk Bouasker, le président, Maher Jedidi, le vice-président, et Mohamed Tlili Mansri, le porte-parole officiel, dans l'objectif de pouvoir comprendre les développements de ce qu'on pourrait appeler «la situation électorale».
Ainsi, dans ce sillage, Mohamed Tlili Mansri nous informe-t-il que déjà et bien avant le démarrage de l'opération de dépôt des candidatures, «140 mille Tunisiens ont parrainé les candidats aux législatives».
Pour ce qui est des dépassements commis en matière de parrainage, il précise: «S'il y a quatre ou cinq violations, cela n'est pas représentatif face au nombre important des parrainages».
A la question de savoir comment l'Isie réagira à l'amendement du Code électoral promis par le Chef de l'Etat, il confie: «Pour le moment, l'Instance n'a rien reçu d'officiel. Nous attendons la publication des amendements attendus dans le Jort pour arrêter notre position».
De son côté, Farouk Bouasker, président de l'Isie, fait remarquer que «la proposition d'amender la nouvelle loi électorale est encore à l'étude et l'Isie aura son avis sur le sujet».
Il ajoute : «Il est peu probable qu'on abandonne totalement les parrainages». Farouk Bouasker conclut : «Il vaut mieux ne pas toucher à la loi électorale à ce stade mais si des réajustements techniques doivent être opérés, il faut les faire après examen de la situation en prenant en considération l'avis de l'Isie».
Pour sa part, Maher Jedidi, vice-président de l'Instance, est plus tranchant que ses collègues Bouasker et Mansri. Il déclare : «L'Isie a signifié à la présidence de la République son opposition à tout amendement de fond».
Il est encore plus clair : «Si l'amendement qui sera proposé a un impact sur le processus électoral, vous entendrez la voix de l'Isie».
Quant à Imed Hammami, ancien dirigeant nahdhaoui et désormais soutien du Président Kaïs Saïed, il exprime sa conviction que la révision du décret présidentiel électoral aura lieu avant le 17 octobre, c'est-à-dire avant l'ouveture officielle du dépôt des candidatures à la députation qui démarre, rappelons-le, lundi prochain 17 octobre 2022.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.