Tunisie – L'inflation grimpe à 9.1%… Comme partout dans le monde    Analyse : La Tunisie parmi les pays exposés au risque d'insoutenabilité de la dette    Hand – Championnat d'Afrique des clubs : Le CA en force et qualifié devant le Zamalek    Hand – Championnat d'Afrique des clubs : Programme des quarts de finale    UEFA CL : Les résultats complets de la soirée de mercredi    Redmi A1+ : un smartphone des plus abordables de la marque Xiaomi    Kaïs Saïed, conseil supérieur des armées, André Parant… Les 5 infos de la journée    Le Groupe BNA signe des conventions de partenariat avec le SPOT    Football | La CAF suspend l'entraîneur tunisien Rafik M'hamdi    USA : Un mensonge d'Etat, Biden relance "le mur de la honte"    Tunisie : Création d'un tribunal pour la résolution des conflits sportifs    Crise énergétique et énergies renouvelables : la Tunisie rate encore une transition    Signature d'un accord de partenariat entre Mattel et Huawei    Rached Ghannouchi ou l'arnaque politique de la Tunisie    Béja: Négociations entre le ministère de l'Education et la fédération générale de l'éducation de base (Vidéo)    Ukraine : il n'aurait pas 6000 mais 9000 têtes nucléaires, le patron de la CIA avertit    Les journalistes organiseront un rassemblement à la place de La Kasbah    La Tunisie accueille le forum Africain du LIONS CLUBS International    La nouvelle Première ministre britannique: ''Je suis très sioniste''    Coronavirus – Vaccination : Plus de 69 mille personnes ont reçu quatre doses    OPPO dévoile les trois matchs les plus inspirants de la UEFA, tels que votés des fans    L'ambassadeur de France: Je suis optimiste pour l'avenir de la Tunisie    Soutien aux femmes d'Iran : des artistes se coupent les cheveux en direct sur instagram    Mali, Burkina Faso… : Poutine pactise avec Goïta, l'Occident a un problème de plus    Vidéo : Un rappeur russe de 27 ans se suicide pour échapper à la mobilisation en Ukraine    Crash d'un avion militaire au Mali: le bilan s'alourdit    Leila Hadded : Les parrainages se vendent à 10 dinars    L'Ugtt face à l'approche d'un imminent accord avec le FMI : Pas de chèque en blanc pour le gouvernement    Candidatez pour la 5ème saison d'Orange Fab, accélérateur corporate de start-up d'Orange Tunisie    Recette : Recette assida zgougou de maman    Kasserine : Deuxième taux d'analphabétisme le plus élevé sur le plan national    Pourquoi | Profiter du changement climatique    Bientôt à la Galerie Kalysté : Hamda Dniden raconte Sidi Bou Saïd    «The Transformation of Silence» de Héla Ammar et Souad Mani à la Chapelle de Saint-Monique à Carthage : Mémoires, archives et traces    37e édition du festival international du film francophone de Namur : Du réel à l'abstrait    Tennis- Open Jasmin Monastir : Résultats des rencontres disputées mardi 04 octobre 2022    Olfa Hamdi appelle au report des élections (Live)    WTA Open des Jasmins : Ons Jabeur qualifiée en 8e de finale, les moments forts (vidéo)    Saisie de 1900 kilos de pâte dissimulés dans une étable pour l'élevage des moutons    Danses lascives et tenues dénudées : le festival de la Fête du Mouled s'excuse    Tunisie: La production nationale de médicaments couvre 75% des besoins    1er forum Afrique-France de la transition écologique et énergétique | Des enjeux et des solutions    Météo en Tunisie : Des pluies attendues l'après-midi sur le centre, le sud et le nord ouest    L'UBCI Partenaire Officiel de l'extended sessions de Jazz à Carthage    JCC 2022 : Des films restaurés et inédits de la fin des années 60 dans le focus Palestine    L'Union islamique des avocats accuse la Faculté de Sciences juridiques de "propager" l'homosexualité    Zarzis | Affluence des africains subsahariens : La situation risque de dégénérer    L'insupportable arrogance des Occidentaux    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



20.000 écoliers privés de cours
Kairouan — Education
Publié dans La Presse de Tunisie le 07 - 10 - 2016

La délégation de Ouslatia accuse un manque de 95 instituteurs.
Si l'année scolaire 2016-2017 se passe dans de bonnes conditions pour beaucoup d'élèves et que deux écoles (celles de Menzel Mhiri et d'El Mansourah) ont fourni des tablettes à leurs élèves, il n'en est pas de même pour certains autres à cause de l'absence d'eau potable, de blocs sanitaires, de cantines, d'équipements et surtout de cadres enseignants.
Ainsi, sur les 71.000 écoliers de tout le gouvernorat, 20.000 n'ont pas eu cours depuis le début de l'année scolaire, d'où la grogne des parents lassés de voir leurs enfants faire plusieurs kilomètres par jour dans l'espoir d'avoir enfin cours, en vain.
D'ailleurs, beaucoup d'entre eux organisent quotidiennement des sit-in et des rassemblements devant les institutions éducatives pour dénoncer cette situation qui risque de durer, étant donné que le ministère de l'Education compte nommer uniquement 1.000 suppléants dans tout le pays, or dans le gouvernorat de Kairouan, il manque 717 instituteurs.
A titre d'exemple, dans la délégation de Oueslatia, 2.200 élèves n'ont pas eu cours depuis le début de l'année scolaire. Il manque 95 instituteurs, notamment dans les zones montagneuses d'Ennahala et d'Aouled Ayar dont les écoles ne disposent que d'un directeur.
Dans la délégation de Bouhajla, il manque 156 instituteurs, notamment à l'école Bir Ali Ben Amara dont le directeur a été chassé par les parents. Dans la délégation de Sbikha, il manque 147 instituteurs et dans la seule école de Dar Ben Aïcha, il manque 17 instituteurs. Dans la délégation de Chebika, 150 élèves n'ont pas eu cours notamment à l'école Ouhaïbiya (Imada El Karma).
A l'école Farhat-Hached de Nasrallah, sur les 7 instituteurs qui devraient enseigner, seuls deux assurent les cours.
Par ailleurs, la plupart des classes sont surchargées (entre 30 et 33 élèves par classe) et plusieurs salles ont été fermées à cause de leur vétusté.
Cela sans oublier le problème du transport rural scolaire qui fait défaut dans plusieurs localités. Même chose pour les 123 bus de la Soretrak (124.000 abonnés) qui ne desservent pas beaucoup de villages à cause d'une infrastructure de base défaillante. D'où le calvaire des écoliers obligés de parcourir plusieurs kilomètres par jour à pied et d'affronter les dangers des loups, des crues et des malfaiteurs. Tout cela explique le taux important d'absentéisme et d'abandon scolaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.