Contenu du communiqué publié ce mardi par le Président du parti Qalb Tounes    Tunisie – Kais Saïed déclaré officiellement président de la République demain jeudi    Nabil Karoui reçu par Noureddine Taboubi, Secrétaire général de l'UGTT    Le roi du Maroc gracie Hajar Raissouni    138 millions d'euros accordés par la BAD à la STEG    Sir Roger Moore, acteur de James Bond, décède à 89 ans    L'ETAP et l'EPPM signent un contrat pour la réalisation d'une usine tunisienne de traitement et de conversion du gaz naturel à Tataouine    Coupe arabe des clubs : un corps arbitral tunisien pour un match en huitièmes de finale    Inauguration du Centre d'Arts dramatiques et Scéniques de Bizerte    Match Amical : le Club Africain bat le Stade Tunisien 2-0    Mehdi Houas annonce un grand partenariat au Royaume-Uni    JCC 2019: Présentation des documentaires tunisiens en compétition officielle    La Tunisie adhère à la Convention de Lanzarote    Colloque «LES ARTS PLASTIQUES EN TUNISIE : Parcours de générations et Enjeux esthétique et culturels»    Blocage des trains du TGM ce matin au niveau de la station de Radés    CAN U23 : deux arbitres représenteront la Tunisie    Euro 2020 : les pays qualifiés jusqu'ici    4 millions dinars d'or et du matériel technologique saisis à Tatouine    Marathon Nourane pour courir contre le cancer dimanche 20 octobre à Tunis    Tunis fête les 100 ans du Bauhaus    Retour sur un exploit : Le DUO tunisien Skander Mansouri et Aziz Dougaz, remporte l'Open du Nigeria de tennis    Tunisie-Ligue 1: programme des matchs amicaux de ce mercredi    Tunisia Digital Awards: Best Web Site    Les USA sont impatients de travailler avec Kaïs Saïed, selon Mike Pompeo    Wafa Harbaoui: Une virtuose de la guitare…Une voix mélodieuse et poétique déchirée entre deux cultures !    Une réunion autour du dossier financier du Club Africain    On assiste à un bal masqué au nom de Kais Saied, affirme Borhen Bssais    L'Algérie tend la main pour un nouveau partenariat économique avec la Tunisie    Le délai de passation du pouvoir entre Ennaceur et Saied    Des manifestants bloquent la circulation des trains au niveau de Rades    Les Nations-Unis félicitent le Peuple Tunisien pour la réussite des élections présidentielles    Tunisie- René Trabelsi félicite Kais Saïed pour sa victoire    Tunisie – Météo mercredi 16 octobre : L'alerte aux orages maintenue    Un député libyen : le chaos libyen profite aux barons tunisiens de la contrebande    Le Liban ravagé par une série d'incendies    Une délégation américaine rend visite au Groupe TELNET et prend connaissance du projet du premier satellite tunisien Challenge 1    Rencontres Internationales du film Anti-Corruption: 2ème édition du 17 au 20 Octobre 2019    Tunisie – Présidentielle : Biographie de Kais Saied, nouveau Président de la République Tunisienne    La Tunisienne Ons Jabeur gagne 8 places au classement WTA et se hisse à la 53e position    Fatwa remporte le Grand Prix Festival de Fameck    Tunisie Présidentielle 2019 : Débat télévisé vendredi 11 octobre entre Kaïs Saïed et Nabil Karoui    L'ambassadeur du Venezuela en Tunisie, Carlos Feo Acevedo: « La coopération Sud/Sud permettra le vrai développement de nos pays »    Tunisie : Fermeture de la route menant de Menzeh 9 et Manar vers Tunis    Tunisie : les derniers chiffres du commerce extérieur    L'Italie rapatrie des migrants dans 13 pays dont la Tunisie    L'homme qui garde toujours la corde utilisée pour la pendaison de Saddam Hussein échappe miraculeusement à la mort à Londres    Le sommet et le forum économique Russie-Afrique    Confirmation du décès de l'Adjudant-chef de la Garde nationale Najiboullah Cherni dans les affrontements de Hydra    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Des mesures répressives s'imposent»
Slim Saadallah, Président de l'Organisation de Défense du Consommateur (ODC)
Publié dans La Presse de Tunisie le 13 - 12 - 2016

Le président de l'ODC s'alarme quant à la dégradation du pouvoir d'achat et quant à la suppression de la subvention pour les industriels. Il affirme qu'il y aura une pénurie de sucre comme c'est le cas pour l'huile végétale. La traçabilité demeure une flagrante défaillance dans ce processus et le contrôle n'est pas suffisant. Des mesures répressives et une meilleure traçabilité doivent être mises en œuvre avant de prendre d'autres décisions, estime-t-il.
«La subvention des produits alimentaires de base dépasse, aujourd'hui, les 1.650 millions de dinars. Si on y ajoute la subvention des hydrocarbures, de l'électricité, etc, le montant des subventions avoisine les 5.000 millions de dinars. L'un des problèmes majeurs actuellement est l'huile végétale presque en pénurie. Son prix réel est 2.700 millimes le litre mais vendue à 900 millimes. Cette subvention est dédiée normalement aux couches des plus pauvres ainsi que la classe moyenne inférieure. Cette huile végétale est finalement exploitée par les différents types de restaurateurs, hôteliers, industriels, etc, qui ne sont pas concernés par cette subvention. Aussi, les contrebandiers sont en train de la vendre en Libye et en Algérie comme ils vendent les hydrocarbures en provenance de ces deux pays. De même, certains industriels du biodiesel sont en train de mixer cette huile subventionnée avec les huiles usées et l'exportent carrément ! Cela leur permet de générer des gains énormes. L'enjeu est grand et le consommateur tunisien ne trouve pas les quantités qui lui sont normalement destinées. Les circuits de distribution souffrent de défaillances structurelles jusque-là non comblées. Le manque de l'huile végétale subventionnée est enregistré notamment dans les régions de l'intérieur et les cités populaires. Il y a des gens qui monopolisent les circuits de distribution de cette huile», a souligné le président de l'ODC.
Sucre, prochaine pénurie !
«Pour ce qui est du sucre qui est vendu à 970 millimes le kilogramme, l'Office du Commerce, qui le vendait aux industriels à 1.090 millimes le kilogramme, vient de lever la compensation sur l'usage industriel afin que les professionnels l'achètent aux prix du marché international. Ainsi, soit qu'ils l'achètent du ministère de Commerce à 1.487 millimes le kilo soit qu'ils l'importent s'ils trouvent une meilleure offre. Cependant, le sucre reste subventionné pour le consommateur final. Ainsi, on risque d'avoir le même problème que celui de l'huile végétale et on verra les mêmes pratiques de monopolisation de la distribution. Les industriels vont profiter de l'énorme différence entre le prix du marché, 1.500 millimes le kilo et les 970 millimes du subventionné ! Il y aura une pénurie de sucre fin subventionné notamment dans les villages et les délégations du fin fond du pays. Et en tant qu'Organisation de Défense du Consommateur, nous n'arrêtons pas d'alerter quant à cette situation qui fait perdre au citoyen son accès aux produits subventionnés», a relevé M. Slim Saâdallah. Et d'ajouter : «Ces décisions auront des conséquences directes sur le consommateur tunisien et son pouvoir d'achat. Dans ce sens, quand on supprime la subvention pour les industriels, ils vont automatiquement augmenter le prix à la vente à l'instar des boissons gazeuses, dont le prix vient d'augmenter tout dernièrement. D'ores et déjà, le consommateur est touché par ces mesures. L'Etat pense économiser les 70 millions de dinars de subventions qu'il dédiait au sucre pour les industriels mais l'impact sera énorme sur le consommateur dont le pouvoir d'achat est en berne. Le mal est fait! Les campagnes de contrôle doivent être intensifiées pour faire parvenir le sucre subventionné au consommateur final sinon il serait obligé d'acheter le sucre emballé en morceaux dont le kilo est à 1.980 millimes ! Nous nous inquiétons pour les conséquences de cette mesure. Des propositions, que nous avons refusées, sont à l'étude pour mettre le sucre fin dans des emballages d'un kilo à des prix variables entre 1.400 et 1.600 millimes le kilo. L'organisation réaffirme son refus de ces mesures qui vont éroder davantage le pouvoir d'achat du consommateur», a poursuivi le président de l'ODC.
L'huile de palme, un danger !
«Pour l'huile végétale, il y a un problème de traçabilité à double niveau. Le premier et le plus dangereux est qu'on effectuait cette traçabilité à travers l'injection d'un pourcentage, de 15% en été à 5% en hiver, dans les bouteilles d'huile végétale subventionnée. Nous avions fait une grande pression pour que cette huile de palme ne soit plus utilisée, depuis mars dernier, en tant que méthode de traçabilité, c'est qu'elle est dangereuse pour la santé. Elle bouche les artères et les veines du cœur mais elle est la moins chère des huiles végétales. Malheureusement, cette huile est encore importée pour la préparation de certains produits à l'instar des cakes, gâteaux, sardines, thon et autres. Nous travaillons au niveau de l'organisation pour que cette huile soit complètement interdite ! Et pour les industriels, ils doivent mentionner le genre d'huile végétale qu'ils utilisent dans leurs produits.
Pour ce qui est de la traçabilité de la farine et du sucre, on prévoit de la faire à travers des modèles de sacs de 50 kilogrammes et d'étiquetage, ce qui n'est pas du tout efficace. En Tunisie, on a quelque trois millions de Tunisiens qui ont besoin des produits subventionnés et ils faut juste mettre à jour les listes des gens qui en ont besoin. Si le ciblage des familles nécessiteuses est bien fait, le coût des subventions sera réduit considérablement par rapport à ce que paie actuellement l'Etat.
Je pense qu'il faut un travail de sensibilisation en continu pour soutenir ces efforts et éviter le gaspillage des produits alimentaires dont l'impact est important sur les dépenses».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.