Nouvelles nominations à la présidence de la République    Accord pour la prolongation de la période de délégation de pouvoir au chef du gouvernement    BTS Bank : mesures exceptionnelles pour aider à faire face à la crise du Covid-19    Tunisie : Liste des gouvernorats affectés par le coronavirus – Mise à jour de 02 avril    DERNIERE MINUTE – Coronavirus – Algérie : 83 morts et 986 cas confirmés    Coronavirus: Le cap des 10.000 morts franchi en Espagne    Covid-19 : l'UIB rassure sur la solidité de son bilan et reporte ses assemblées    Coronavirus : le championnat belge annulé    Finalement, un consensus entre les blocs parlementaires et le gouvernement    Coronavirus – France : Canal + et beIN Sports suspendent le paiement des droits TV    Coronavirus : l'US Open maintenu aux dates prévues    Découverte de cellules d'appui et de soutien aux éléments terroristes    Mouna Kraïem Dridi: L'état d'exception ne se déduit pas, il se déclare et s'assume    Le Roi du Royaume d'Arabie saoudite Salman bin Abdelaziz soutient l'initiative présentée par le Président tunisien aux Nations-Unies    Le CNOT maintient son soutien et celui du CIO aux athlètes d'élite jusqu'à la fin des J.O. Tokyo    Facebook lance un outil d'entraide Community Help (vidéo)    Football : Youcef Belaïli pourrait résilier son contrat avec Al Ahli    Report jusqu'à nouvel ordre des cours dans les écoles coraniques    Coronavirus: l'Espagne dépasse la barre des 10.000 morts    Baccalauréat : Les candidats libres dispensés de l'éducation physique    Tunisie : Mandat de dépôt à l'encontre d'un grossiste à Jendouba    Le report des prêts engendrera des frais supplémentaires pour les emprunteurs    Covid-19, : un millier de victimes en 24h aux USA, dont un nouveau-né    Tunisie-Météo : Vent fort et pluies isolées    Nouvelles nominations à la tête de plusieurs institutions culturelles    Tunisie: L'infirmier militaire infecté au virus corona à Médenine s'était rendu à Djerba en empruntant le transport public    Tunisie – Prise de position de Kaïs Saïed dans le conflit du Yémen    La France recense 509 nouveaux décès en 24 heures    Entraînements en ligne aux joueurs    Une ombre sur le déroulement de la présidentielle le 3 novembre    Le FMI présente des recommandations pour préserver la sûreté du système bancaire    Dérapages dangereux du législatif    Le moral des troupes…    Une perte d'emplois implacable en vue et le risque de stagflation plane    La Tunisie émettra un emprunt obligataire sur le marché international    Marseille pleure Pape Diouf    Doit-on alléger les restrictions sur les cours particuliers ?    La FIFA a tranché, la FTF doit suivre !    Le coronavirus vu par les artistes-peintres    Du sacré pour les profanes    Impact certain sur les festivals internationaux    Festival international de Carthage 2020 | La programmation sera purement tunisienne !    Artify conclut un partenariat avec Festival GABES CINEMA FEN en faveur de la diffusion en ligne gratuite du festival du 3 Avril jusqu'au 11 avril    Des artistes au temps du corona: « Ça serait bien d'assister à une belle chute du système capitaliste et à l'avènement d'une ère écologique…»    Première Transaction via Instex irano-européenne    Le Covid-19 s'ajoute à la crise humanitaire    Coronavirus: plus de 210 morts en Turquie    Dreams Chebeb 2020: Prolongation de l'appel à projets    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'homme de l'encre
A Ghaya Gallery
Publié dans La Presse de Tunisie le 07 - 06 - 2017

Il est venu à la calligraphie par la poésie, ses vers chantaient l'amour pour l'humanité, le respect de la tolérance et sa démarche est différente, plus proche de celle des anciens maîtres du kalam.
La longue et belle histoire de la calligraphie arabe, science séculaire longtemps réservée aux seuls lettrés, est tout de même bien étrange. Etrange de voir que cet art du kalam qui s'épanouissait dans l'ombre des ateliers des calligraphes, dans le silence des bibliothèques des scribes, soit ainsi parti à la conquête des rues et de la dissidence. Car les premiers calli-grafitteurs, comme ils se sont appelés, étaient poursuivis et harcelés pour troubles à l'ordre public et déprédation des biens de la cité. La bombe de peinture agressive, ils taggaient murs, ponts et façades dans la plus grande illégalité. Il a fallu que le mouvement artistique soit enfin reconnu pour qu'ils acquièrent reconnaissance, lettres de noblesse et statut d'artiste. La démarche d'Inkman, Mohamed Kilani Tbib de son vrai nom, est différente, et peut-être plus proche de celle des anciens maîtres du kalam. Lui est venu à la calligraphie par la poésie. Ses vers chantaient l'amour pour l'humanité, le respect de la tolérance. Des études de design lui permirent de découvrir le monde fascinant de la typographie, et les capacités de création et de composition visuelle offertes. Il apprit ainsi à donner une image à ses mots, une représentation à ses poèmes. Calligraffiteur, certes Inkman, mais sans frontières puisque ses créations mêlent allègrement lettres arabes et caractères latins, et qu'il inclut dans ses volutes poèmes et messages. Son travail élégant, sa gestuelle affinée, sa maîtrise affirmée dans le dédale tumultueux des lettres en font un artiste à part. L'ensemble d'œuvres qu'il présente à la galerie Ghaya est superbe de cohérence, d'harmonie, et d'équilibre. La calligraphie, dans le domaine de l'art, a trop souvent été galvaudée, banalisée, réduite au niveau de l'anecdote. Inkman, l'homme de l'encre, lui rend sa place. On l'en remercie.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.