La Manouba : Tebourba ensevelie par les déchets ménagers !    Tunisie – Syrie : Un arbitre mexicain au sifflet    NBA : les Rockets inarrêtables, Denver, Miami et les Clippers battus    Sghaier: On m'a interdit de se rendre en Italie    Najla Bouden présente son programme de réforme non-pas aux Tunisiens, mais aux diplomates    Twitter interdit le partage des photos et vidéos sans le consentement du propriétaire    Ben Mbarek: Kais Saied fait partie du problème et non de la solution    Jaouher Ben Mbarek: Le gouvernement actuel est illégitime    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 02 Décembre 2021 à 11H00    La Tunisie participe, à Oran, à la conférence sur la paix et la sécurité en Afrique    Grève de la SNCFT: Nous n'avons pas réclamé des augmentations salariales, assurent les employés    Tunisie – Accidents de la route: Plus de 900 décès recensés en 2021    France : Kadhafi tient peut-être sa vengeance posthume contre Sarkozy    Mövenpick Hotel du Lac Tunis célèbre Noël et les fêtes de fin d'année du 5 au 26 décembre 2021    Programme TV du jeudi 02 décembre    Taboubi : Bouden n'a aucun pouvoir de décision    Sidi Bouzid: Les diplômés chômeurs réclament l'activation de la loi n°38 [Vidéo]    Novembre 2021 : Peugeot leader du marché automobile français en VP    Walid Bel Hadj Amor : Najla Bouden a manifesté une réceptivité encourageante    NEWS: Msakni de retour à l'Etoile    En marge de la première sortie probante du Team Tunisie: Les vertus du pressing haut    Plus de déplacements entre les gouvernorats sans passeport vaccinal ?    La Mauritanie n'a pas fait le poids devant la Tunisie: Comme dans du beurre !    A l'occasion de son 60ème anniversaire: L'UBCI révèle sa nouvelle identité visuelle    Les saveurs d'Italie débarquent à Tunis: Partager la joie de vivre à travers la gastronomie    Hafedh Boujmil: L'éditeur de l'année    A la galerie « Musk and Amber »: Taher Jaoui ou la peinture-émotion    Première de « Démo » de Moez Gdiri à l'Espace 77: Une œuvre grinçante    Coupe arabe FIFA 2021 :Tunisie, Chikhaoui et Maaloul blessés    Météo | Temps hivernal à partir de ce jeudi soir    Le nouveau variant Omicron inquiète l'OMS: Aucun cas enregistré en Tunisie    Le PDL en tête des intentions de vote, selon Emrhod Consulting    Kaïs Saïed – Ennahdha: L'ultime bras de fer ?    Entreprises publiques Nabil Abdellatif appelle l'Etat à se retirer des secteurs compétitifs    Moez Joudi: Même en cas de cession des entreprises publiques, il n'y aura pas d'acheteurs    Tunisie: 40 tonnes d'oxygène liquide octroyées par l'Arabie Saoudite    Coronavirus-USA : Vers l'annonce de nouvelles mesures    Tunisie - Kia Motors annonce le démarrage des "Kia Clinic Days Pre Winter"    JTC et JMC: Le ministère de la Santé organise des campagnes mobiles de vaccination contre le Covid-19    Maroc-Algérie : Des confidences terrifiantes sur la guerre qui se prépare à Alger    Par Abdelaziz Gatri : Rendez-nous notre capitale    Tunisair programme un vol de rapatriement depuis Casablanca    Space X : Elon Musk menace ses salariés de fermeture    Coronavirus : Première déclaration du PDG de Pfizer concernant ''Omicron''    Ghazi Moalla : Trois personnalités sont les favoris pour l'élection présidentielle libyenne    Aujourd'hui, ouverture de la 2e édition de « Vues sur les arts » à l'Agora : Enrichir le savoir cinématographique    La Fashion Week Tunisienne diffusée au Cinéma    Majdi Karbai appelle les médias à entendre les témoignages des jeunes récemment expulsés d'Italie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Moody's renvoie aux réformes du FMI
Sévère dégradation de la note de la Tunisie
Publié dans La Presse de Tunisie le 21 - 08 - 2017

L'agence internationale met en garde contre une possible nouvelle dégradation de la notation et suggère un meilleur soutien à l'économie nationale, un contrôle des troubles sociaux, la maîtrise de la balance commerciale et une fiscalité plus performante
Moody's met particulièrement en cause le déficit grimpant de la balance commerciale et l'impératif de le combler de toute urgence. Cela nécessiterait, à ce stade, d'invoquer sans délai la clause de sauvegarde de l'économie nationale. Mais il est essentiel, sur cette question devenue vitale, d'écarter les visions lobbyistes et les considérations idéologiques
L'agence de notation Moody's qui vient de revoir à la baisse la note évaluant la solvabilité de notre pays quant à ses dettes de long terme, la situant à B1, soit «Highly Speculative» (très spécultative), avec des perspectives négatives, alors qu'elle était de Ba3, impute ce reclassement à diverses faiblesses cumulées affectant les équilibres financiers et monétaires. Elle se réfère à plusieurs paramètres liés à la fiscalité, au déséquilibre de la balance commerciale et au retard des réformes suggérées par le FMI.
La nouvelle notation met également en évidence le risque élevé encouru au niveau des réserves en devises et de la dépréciation de la monnaie nationale, deux facteurs pouvant affaiblir davantage la solvabilité relative à la dette publique.
Moody's met en garde contre une possible nouvelle dégradation de la notation et suggère un meilleur soutien à l'économie nationale, un contrôle des troubles sociaux, la maîtrise de la balance commerciale et une fiscalité plus performante.
A noter que la notation attribuée par Moody's à un pays correspond à une appréciation de sa part évaluant la volonté et la capacité d'un émetteur à assurer le paiement des engagements d'un titre de créance, tel qu'une obligation, tout au long de la durée de vie de celui-ci.
L'échelle de notation, qui va d'un maximum de Aaa à un minimum de C, se compose de 21 notes (notch) et de deux catégories : la catégorie d'investissement et la catégorie spéculative. La notation la plus basse de la catégorie d'investissement est Baa3. La notation la plus élevée de la catégorie spéculative est Ba1.
Dinar, finances publiques et fiscalité
Le rapport de Moody's évoque explicitement les réformes et ajustements que le FMI conseille à la Tunisie d'introduire au plus vite. Ce qui repose la question de la lenteur excessive de l'identification et de la mise en place des diverses mesures de nature à redresser les finances publiques, à alléger la fiscalité des entreprise en trouvant les voies d'un élargissement de l'assiette fiscale globale qui sache préserver les classes moyennes et le pouvoir d'achat des nécessiteux.
Moody's met en cause également le déficit grimpant de la balance commerciale et l'impératif de le combler de toute urgence. Cela nécessiterait, à ce stade, d'invoquer sans délai la clause de sauvegarde de l'économie nationale. Mais il est essentiel, sur cette question devenue vitale, d'écarter les visions lobbyistes et les considérations idéologiques.
En parallèle, la question de la cote du dinar et celle des réserves en devises appellent la Banque centrale à des mesures spéciales de correction et de préservation en harmonie avec d'énergiques mesures gouvernementales devenues inévitables comme une surveillance des importations.
Bref, le gouvernement doit absolument se bouger pour dépasser les pressions et les menaces implicites qui l'encerclent parfois jusqu'à la paralysie. Ces mesures désormais évidentes peuvent être conduites avec modération mais elles ne peuvent plus attendre. Sinon la crédibilité du site Tunisie et même la viabilité de notre économie seraient dans la balance.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.