Ligue des champions : L'Espérance de Tunis renversée par le Zamalek    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 28 février à 17H00    Thalassothérapie : La Tunisie, deuxième destination mondiale après la France    Fitch Ratings maintient la notation souveraine de la Tunisie à «B+» avec perspectives «négatives»    Nouveau Livre de Mansour Moalla: Sortie de crise et union nationale : pourquoi et comment ?    Libye: 60 missiles Grad tirés par l'armée de Haftar sur différents quartiers à Tripoli    Carthage Cement : reprise du processus de cession des participations détenues par l'Etat tunisien dans le capital de la société    Zamalek d'Egypte vs Espérance de Tunis: où regarder le match des 1/4 de finale de la ligue des champions d'Afrique du 28 février?    Natation – Dopage : Huit ans du suspension pour le nageur chinois Sun Yang    Mourad Chaaba à Sidi Bou Saïd : l'exposition à ne pas rater, dès ce samedi (Photos)    En vidéo : Huawei présente son AppGallery et annonce le lancement du Y7p    Cérémonie de passation de pouvoir à Dar Dhiafa à Carthage    TGM : Des travaux de rénovation de la station « Kheireddine » du 29 février au 6 juin 2020    CONDOLEANCES    Ligue des champions | Ezzamalek-Espérance – Quarts de finale aller au Caire (17h00) : Tout dépendra de ce match !    A la Maison de l'Image: une démarche de qualité    Bady Chouchane à l'espace Aïn: variations sur un thème    Chemins de l'herméneutique: le tournant heideggérien II    Tir | Championnat arabe en Egypte : De l'or et du bronze pour Olfa Cherni    Tennis | Open de Doha : Ons Jabeur n'aura pas démérité !    « Luxury Wedding Days » L'endroit idéal pour planifier un mariage de rêve ! Les 22 & 23 Février À l'Hôtel Le Palace Gammarth    Fakhfakh: J'ai pensé à Youssef Chahed depuis 2011 pour travailler ensemble    Risque d'infiltration du Coronavirus en Tunisie: Inquiétude aux frontières terrestres !    Riposte turque : Ankara ne stoppera plus les migrants en route vers l'Europe    Mécontentement des surveillants et surveillants généraux : Boycott des tâches administratives et pédagogiques    Omra et Coronavirus : Annulation de 42 charters Tunis/Djeddah et Tunis-Medina    Orange et SES ouvrent une nouvelle ère d'innovation en matière de connectivité par satellite avec le système de communication O3b mPOWER    Remonter la pente    Associations de microfinance Délai supplémentaire pour régulariser la situation    Coronavirus : Analyses négatives pour la citoyenne de retour de Milan    Une commission de la Fifa s'oppose à la délocalisation de matches    Foot-Europe: le programme du jour    Maghzaoui: Il faut revaloriser la formation professionnelle    Les neuf remerciements de Abdoo Saadaoui    Photo du jour : la Tunisie au rendez-vous avec la démocratie    Elyès Fakhfakh et son équipe déclarent leurs biens et intérêts à l'INLUCC    Plus de 30 militaires turcs tués dans une frappe syrienne à Idlib, la Turquie riposte    Tunisie : Les nouveaux ministres déclarent leur patrimoine    Le groupe Harkan sort son nouveau clip : « Farha » !    Météo : Prévisions pour aujourd'hui, vendredi 28 février 2020    (Idioracy) quand tu nous tiens    Coronavirus en Iran: prière du vendredi annulée, cinéma et théâtre fermés    Tunisie: un défilé unique à l'FT “Over fifty… et alors ?” avec des personnalités tunisiennes et françaises    La cinéaste canadienne d'origine tunisienne HEJER CHARF annonce que son film « BEATRICE UN SIÈCLE » sera projeté au Théâtre auditorium Poitiers    Coronavirus en France: le dernier jour du carnaval de Nice annulé (maire)    Kasserine : Un terroriste abattu par la garde nationale        Coronavirus : trois nouveaux morts en Iran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La mobilisation se poursuit
INSCRIPTION DE LA TABLE DE JUGURTHA SUR LA LISTE DU PATRIMOINE MONDIAL
Publié dans La Presse de Tunisie le 11 - 09 - 2017

En prévision des premières démarches pour le projet d'inscription de la Table de Jugurtha (site archéologique situé au gouvernorat du Kef), sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco (Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture), une manifestation culturelle et artistique à laquelle ont pris part plusieurs jeunes et figures du secteur culturel et touristique a été organisée, samedi, à Kalaat Snen qui abrite cet important site archéologique national.
Un spectacle équestre et une exposition artisanale ont été au menu de cette journée de sensibilisation marquant la première étape pour l'inscription du site sur la liste préliminaire du patrimoine mondial de l'Unesco, ce qui constitue une première dès lors que la Tunisie n'a pas inscrit un site archéologique à la fois naturel et culturel selon les normes de classification internationale définies par le Centre du patrimoine de l'Unesco.
En plus du ministère des Affaires culturelles, différentes parties prenantes sont associées à ce projet, dont l'Institut national du patrimoine (INP), l'Agence de mise en valeur du patrimoine et de la promotion culturelle (Amvppc), la direction du patrimoine, de l'information et de la culture au sein du ministère de la Défense nationale, l'Office national des mines (ONM), le ministère du Tourisme et de l'Artisanat ainsi que le ministère de l'Agriculture.
Des compétences scientifiques et académiques ont été impliquées à ce travail sans oublier les associés à l'échelle régionale comme le gouvernorat et la délégation des Affaires culturelles du Kef, la délégation de Kalâat Snen, ainsi que des composantes de la société civile comme l'association «Jugurtha» pour l'intégration maghrébine et l'Association culture numérique de Kalâat Snen.
Ridha Shili, coordinateur du comité scientifique et artistique du projet d'inscription de la table de Jugurtha sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité, a déclaré que «le dossier de candidature devra être présenté par la Tunisie à l'Unesco avant le 20 septembre». L'objectif étant «de faire connaître ce site historique et d'associer la société civile afin de le classer comme héritage mondial pour sa sauvegarde et sa protection», a-t-il fait savoir.
Pour Abdelhamid Larguech, membre du comité et expert en histoire antique, la table de Jugurtha constitue «le point culminant du Nord-ouest d'un site historique qui a vu la succession de plusieurs civilisations sur cette région, à compter de l'époque punique en passant par celle romaine».
Le site qui s'étend sur un plateau de 8 hectares avait été un refuge pour le Roi numide «Jugurtha», originaire de Cirta, l'actuelle ville de Constantine en Algérie, fuyant les Romains durant la guerre qui l'avait opposé à Rome, a-t-il encore précisé.
Située à 4 km de Kalâat Senan, la Table de Jugurtha est considérée selon les spécialistes comme «une curieuse montagne de forme tabulaire et une véritable forteresse naturelle entourée de falaises qui, tombant à pic, ont fait de ce lieu un refuge idéal pour échapper à l'ennemi. Son accès n'est possible que par la face Nord, par un chemin étroit, creusé dans une faille. Des traces de sabots sont encore visibles sur les pierres».
Le ministre des Affaires culturelles, Mohamed Zine El Abidine, a rappelé l'importance historique et civilisationnelle du site avec «toute la symbolique qu'il constituait à travers les époques et qui pourrait également constituer un élément d'attraction touristique pour la région».
«La volonté d'inscrire la Table de Jugurtha sur le liste du patrimoine mondial témoigne de cette importance et reconnaît la place du site dans les différentes composantes civilisationnelles de l'histoire de la Tunisie et une interaction avec l'environnement direct de la région et avec ses voisins en Algérie».
Le ministre a relevé l'importance qu'accorde la Tunisie au patrimoine matériel et immatériel, disant que le pays œuvre à inscrire d'autres sites sur la liste du patrimoine mondial, à l'instar de Chott Djérid et les ksours sahraouis de Tataouine, rappelant qu'un atelier régional sur le processus de proposition d'inscription de sites culturels sur la liste du patrimoine mondial se tiendra à Djerba (du 11 au 15 septembre 2017).
Récemment, une demande d'inscription de la synagogue de la Ghriba, d'une ancienne mosquée ainsi que d'une église de l'île de Djerba sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco a été déposée. Pour rappel, 12 sites tunisiens sont inscrits sur la liste préliminaire de l'Unesco. Cependant, depuis plus de 20 ans, aucun site ou monument tunisien n'a été inscrit sur la liste définitive du patrimoine mondial de l'Unesco.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.