CONDOLEANCES : M. Abdelleh OMRANE    Jeux de hasard : Le danger s'amplifie    Sousse : Lancement de "La Semaine du Livre" au centre culturel Préface    Un agent de sécurité meurt percuté par un camion à Ben Arous    Tunisie: Arrestation d'un trafiquant en possession d'une quantité de cocaïne à Monastir    La Tunisie, une position géographique mal exploitée et une corruption élevée    PLF 2021 : La Tunisian Automotive Association critique l'augmentation de l'IS    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 27 Octobre 2020 à 11H00    Tunisie: Oussama Khelifi appelle le gouvernement à citer les auteurs des décisions responsables de la dégradation de la situation sanitaire    Tunisie – Que se passe-t-il au Club Africain ?    Mouldia 5: Célébrer la fête du Mouled sur le net avec les meilleures troupes de Stambali    Inviter certains au dialogue inter-libyen annonce un véritable désastre, déclare Nasser Said    Jarry devant la commission d'éthique    Affaire Garnah, avocate victime d'agression au poste de police d'El Mourouj 5 : Menaces d'escalade    Fiscalité : Les recettes en baisse dans un contexte difficile    ARP | Séance de dialogue avec le gouvernement : La politique agricole dans l'œil du cyclone    La Tunisie a l'appui de la Banque mondiale pour le développement des énergies renouvelables (Verheijen)    Jeunes et couvre-feu : Se résigner et s'adapter    Kamel Doukh appelle à accélérer la réalisation des projets hospitaliers    Bilan de la première année d'investiture de Kaïs Saïed | Développement économique et social : Quelle dynamique enclencher ?    Vient de paraître | « Langue française, écrivains francophones » : Une nouvelle référence pour les chercheurs sur les littératures francophones    On nous écrit | Emel Mathoulthi invitée de Maya Ksouri à Des/Confinés : «Chanter est une bénédiction»    Contrepoint | Naâma... comme un abandon    Volleyball | CAVB – Elections : Bochra Hajij, nouvelle présidente    Coronavirus : 89 nouvelles guérisons à Ben Arous    Kasserine enregistre au total 793 cas de coronavirus    Judo | Grand Slam de Budapest : Médaille d'argent pour Nihel Cheikhrouhou    Tunisie : Le ministre de la Justice s'entretient avec l'ambassadeur du Sultanat d'Oman    Covid-19 : Position de la Tunisie dans la mêlée des 21 pays arabes    Espace: Pour la première fois, la NASA découvre de l'eau sur la surface ensoleillée de la lune    NEWS | Nassim Hnid, buteur sur penalty    Tunisie-Météo : Baisse remarquable des températures et pluies orageuses dans les régions    Affaire FTF – CS Chebba : Le ministre de la Jeunesse et des Sports intervient    Le développement régional, objet de réunions ministérielles en novembre    Espace | La NASA découvre de l'eau sur la surface ensoleillée de la lune, pour la première fois !    Tunisie | La hausse des prix de certains produits est due à la période de transition saisonnière    Faute de mieux, on visitera les galeries    Encore des combats au Haut-Karabakh    Tunisie: Accord pour le stockage de 20.000 tonnes de dattes pour deux mois    Une start-up russe se prépare à nettoyer l'espace    Prix artistique "Create to Connect" en réponse à la crise de la Covid19 lancé par l'ICTJ    Turquie : Erdogan appelle au boycott des produits français    Signature d'une convention entre la FTH et l'Association Edhiafa    "Mindfulness" de Sawsen Laouiti, un voyage onirique dans un univers fait d'origamis et de papier    Oscars 2021 : l'appel à candidature pour les producteurs de films tunisiens prolongé au 15 novembre    Tribune | TRUMP-16 vs COVID-19 : La démocratie américaine entre le marteau et l'enclume    Erdogan a insulté Macron après le meurtre d'un enseignant près de Paris. La France rappelle son ambassadeur en Turquie.    Samsung annonce le décès de son patron, Lee Kun-hee    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Valoriser les arts plastiques
Patrimoine
Publié dans La Presse de Tunisie le 18 - 10 - 2017

Pour une meilleure gestion du patrimoine des arts plastiques et du musée national d'art contemporain
Afin de mettre la lumière sur l'état des lieux du patrimoine d'arts plastiques et son transfert, deux courts documentaires réalisés par le ministère des Affaires culturelles ont été projetés dimanche à Bizerte dans le cadre de la rencontre sur la gestion du patrimoine des arts plastiques et le musée national d'art contemporain. Les documentaires ont été une occasion pour l'assistance de découvrir de visu une collection immense d'œuvres d'arts plastiques, propriété de l'Etat, et fruits de travaux de nombreux artistes plasticiens tunisiens, depuis le début du siècle dernier jusqu'à nos jours.
En effet, le patrimoine des arts plastiques et la mission du musée national d'art contemporain qui sera l'une des structures de la Cité de la culture ont été les questions en débat entre les principaux protagonistes et professionnels des arts plastiques, réunis les 14 et 15 octobre à Bizerte.
Ce patrimoine culturel est mis sous la responsabilité du ministère, a tenu à préciser Amel Hachana, fraîchement élue à la tête du cabinet du ministre des Affaires culturelles. Elle a rappelé la mission de «la commission des Sages» qui «joue un rôle primordial et historique dans l'accompagnement des efforts du ministère dans la préservation de ce patrimoine national commun, afin de passer de l'étape actuelle de conservation à une autre étape de conservation idéale», a-t-elle dit.
Le transfert des œuvres nichées dans les dépôts du palais Ksar Saïd vers la Bibliothèque nationale de Tunisie (BNT) est assuré par les agents de l'armée nationale dans des opérations menées par le ministère des Affaires culturelles avec le concours du ministère de la Défense nationale qui supervise le transport. Les œuvres ont été déplacées sur des étapes, du palais de Ksar Saïd au Bardo, pour être à l'abri dans des salles mieux équipées à la BNT.
A son tour, Mohamed Hédi Jouini, directeur général de l'Unité de gestion par objectifs (Ugpo), a déclaré que cette première rencontre dédiée au secteur des arts plastiques intervient après une série d'autres formations et workshops autour de diverses thématiques culturelles et artistiques organisées en prévision de l'ouverture de la Cité de la culture, prévue ce vendredi 20 octobre, sachant que l'ouverture officielle se fera en mars 2018.
La directrice du département des arts plastiques, Rabaa Jedidi, a parlé d'un «projet prometteur et d'un rêve qui se concrétise pour les artistes plasticiens, devant contribuer à la sauvegarde du patrimoine artistique en péril dont une grande partie est déjà dans les locaux du Palais Ksar Saïd et à la Bibliothèque nationale de Tunisie (BNT).
S'agissant des objectifs du musée, Sami Ben Ameur, en charge des préparatifs du musée national d'art contemporain, a cité six grands points se rapportant notamment à la valorisation du patrimoine artistique, sa promotion et sa sauvegarde à travers l'organisation d'expositions permanentes et temporaires, des conférences, la création de réseaux de communication entre experts de la région arabe et africaine en vue de faire du musée une plaque tournante pour les différentes expériences artistiques.
Le côté législatif régissant la Cité de la culture comme structure administrative, la mission de chacun de ses espaces et directions, sont déjà en cours de préparation.
Mounira Menif, directrice des musées au ministère des Affaires culturelles, a évoqué les préparatifs en cours de cette loi relative au musée et dont l'élaboration implique plusieurs ministères et experts de différents profils (conservation, législation, archivage, numérisation), tout en prenant en considération les recommandations de l'Unesco, du Conseil supérieur des musées et du Conseil international des musées (Icom).
Pour arriver à résoudre les questions en suspens liées à la gestion du patrimoine artistique ainsi qu'à l'aspect relatif à la muséographie, les artistes et membres des commissions en charge du musée, comme Ali Zenaidi et Mouna Jemal, ont recommandé de réviser certains points en relation avec la charte graphique et la muséographie en impliquant des experts dans la médiation muséale.
Le plasticien Fateh Ben Ameur a parlé, quant à lui, de la Cité de la culture comme un grand exploit pour la Tunisie qui manque d'espaces de cette ampleur regroupant toutes les disciplines dans un seul lieu, ce qui devra créer une grande synergie entre les différents intervenants culturels.
En tant que partie de ce projet de la Cité, le musée, selon l'artiste, «devra valoriser l'art plastique longtemps marginalisé en Tunisie, tout au long de 120 ans, et lui réserver la place qu'il mérite».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.