Tunisie – Les raisons de l'émission du mandat de dépôt à l'encontre de Seifeddine Makhlouf    Tunisie Telecom félicite la position de l'UGTT    Egypte : Décès du maréchal Mohamed Hussein Tantaoui    Infos Bourse – L'ATB se hisse en haut du podium    Tunisie : Lilia Bellil appelle Kaïs Saïed à dévoiler les noms de députés qui percevaient de l'argent contre la ratification de lois    Les leaders d'Attayar, Ettakatol, Al Jomhouri et Afek Tounes en réunion à l'UGTT    Yamina Zoghlami : La présidence doit fournir la liste des élus qui ont monnayé leurs services    Salaheddine Jourchi- Kais Saied a déjà commencé à mettre en exécution son plan [Audio]    Les fabricants d'aliments de bétail appelés à renoncer à leurs marges bénéficiaires    Municipalité de Raoued : Le chef de l'Etat doit prendre ses responsabilités face aux profiteurs qui usurpent la révolution    Le Kram: Le plafond d'une salle de classe s'écroule alors que des élèves sont à l'intérieur [vidéo]    Le photographe tunisien Habib Hmima n'est plus    Salon Web Summit 2021: Les startups tunisiennes appelées à participer    AMI Assurances se donne les moyens de ses ambitions et annonce l'augmentation de son capital social    La Commission européenne veut imposer le chargeur universel pour smartphone d'ici 2024    Une manifestation en soutien à la journaliste Arwa Baraket    Football : Programme TV de ce Mardi 21 Septembre 2021    La Ligue des Etats arabes tient sa réunion consultative à New York    Abdellatif Mekki : Kaïs Saïed a officiellement gelé la Constitution !    Iyadh Elloumi: Kais Saied est un danger pour le pays    Bad Buzz: Un centre commercial offre jusqu'à 80% de remise, pour les Lybiens    Tunisie – Coronavirus: une 3ème dose pour les personnes déjà vaccinées par un vaccin non reconnu dans certains pays    Spectacle "Voyage avec la Lumière" à la Cité des Sciences de Tunis    Change devises en dinar tunisien : Cours du 21 septembre 2021    26 septembre : sixième journée portes ouvertes pour la vaccination    Couacs lors du discours de Sidi Bouzid : La présidence n'avait pas prévenu les équipes de la Télévision nationale    Ligue des champions (2e tour préliminaire) : Le programme    Natation : La FTN retire sa plainte contre Oussama Mallouli    Abu al-Bara al-Tounsi tué dans un raid à Idleb    Le Club Africain annonce une liste de 11 joueurs prêtés pour la nouvelle saison    Bientôt un gouvernement et des dispositions transitoires, promet Saïed depuis Sidi Bouzid    Le ministre des Affaires culturelles reçoit Noureddine et Nejia Ouerghi    Crise des sous-marins: Quelques leçons pour les Arabes    Match FC Barcelona vs Grenade : chaines qui diffusent le match du 20 septembre de la Liga    JCC 2021 : Liste des films tunisiens sélectionnés pour les compétitions officielles    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 20 Septembre 2021 à 11H00    "Streams" de Mehdi Hmili en compétition officielle du FIFF de Namur et de La Mostra de Valencia en Espagne    UE Med : Il est nécessaire de préserver la démocratie et l'Etat de droit en Tunisie    Ons Jabeur 17ème mondiale    30 auteurs au Congrès des écrivains de langue française à Tunis    25 ème anniversaire des Prix Littéraires COMAR D'OR : Les romans primés en langue française    Arrestation des deux derniers prisonniers palestiniens évadés récemment    Tunisie – Une vague sans précédant de migration qui ne manque pas de rappeler les « menaces » de Ghannouchi    Evasions Sonores: Performances artistiques live par Oussama Menchaoui et Dawan    Appel à films pour présenter la candidature de la Tunisie à l'"Oscar du meilleur film international"    Pêcheurs tunisiens interpellés par les garde-côtes libyens : Le ministère de la Défense rappelle la réglementation    Comment comprendre les prochaines élections en Allemagne et quel impact sur la Tunisie du départ d'Angela Merkel    Cinq enseignements à tirer de l'abominable gestion américaine de la tragédie afghane    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'expérience a-t-elle vécu ?
Gouvernement d'union nationale — Document de Cartahge
Publié dans La Presse de Tunisie le 19 - 01 - 2018

Machrou Tounès se retire du Document de Carthage, annonce qu'il n'apportera plus son soutien au gouvernement d'union nationale et appelle à un gouvernement de compétences nationales dont les membres ne se présenteront pas aux élections. On attend la réponse de Youssef Chahed
On croyait, peut-être à tort, que le gouvernement d'union nationale et le Document de Carthage ont été sauvés samedi dernier, à l'issue de la deuxième réunion des signataires du même document (à l'exception d'Afek Tounès, d'Al Joumhouri et du mouvement Echaâb) sous la présidence du président de la République, Béji Caïd Essebsi.
Le chef de l'Etat a, en effet, choisi la voie de l'apaisement, expliquant qu'ensemble, les Tunisiens peuvent surmonter la crise née de l'augmentation des prix prévue dans la loi de finances 2018. Et avec les mesures exceptionnelles prises par le gouvernement au profit des catégories vulnérables et annoncées le jour même de la réunion, les observateurs n'ont pas manqué de souligner que la crise est dépassée et que Youssef Chahed aura le temps nécessaire pour concrétiser la nouvelle politique d'emploi des jeunes et de leur intégration dans la dynamique d'investissement promise le dimanche 14 janvier à l'occasion de la célébration du 7e anniversaire de la révolution ainsi que les mesures qualifiées de révolutionnaires révélées mercredi 17 janvier devant les participants au 16e congrès de l'Union tunisienne de l'industrie, du commerce et de l'artisanat (Utica) qui vient de se doter d'un nouveau président en la personne de Samir Majoul, réélu un jour auparavant, soit le mardi 16 janvier, président de la Fédération nationale des industries agroalimentaires.
Malheureusement, l'accalmie née à la faveur de la réunion des signataires du Document de Carthage n'a pas réussi à résister longtemps puisque Machrou Tounès, l'un des signataires du document, a annoncé, hier, son retrait du même document et qu'il n'accorde plus de soutien au gouvernement d'union nationale.
Et son secrétaire général, Mohsen Marzouk, d'aller encore plus loin en appelant «à la formation d'un gouvernement de compétences nationales dont les membres ne se présenteront pas aux prochaines élections». Il estime que le Document de Carthage «est dépassé, qu'il ne constitue pas le cadre idoine pour l'application des accords convenus et que le processus qui a abouti à la naissance de ce document doit être révisé», mais cette fois, il est appelé à donner naissance à un gouvernement de compétences indépendantes.
Et contrairement à l'expérience du gouvernement Mehdi Jomaâ de compétences apolitiques qui avait essentiellement pour mission de préparer les élections législatives et présidentielle de fin 2014, le gouvernement que prône Mohsen Marzouk aura à appliquer un programme digne d'un gouvernement disposant d'une majorité d'au moins deux tiers des sièges du Parlement.
Le secrétaire général de Machrou Tounès, connu pour ses initiatives à profusion et ses propositions interminables, trace la voie que le gouvernement de compétences nationales indépendantes doit emprunter: des réformes urgentes pour surmonter la crise économique, sociale et fiscale, poursuite de la lutte contre la corruption, réussite des élections municipales, garantie de la neutralité de l'administration et des médias.
Une année plus difficile que prévu
Les observateurs approchés par La Presse pour évaluer l'appel de Marzouk et sa décision de quitter le Document de Carthage et de retirer le soutien de son parti à Youssef Chahed se posent les questions suivantes :
– Après le retrait d'Afek Tounès, d'Al-Joumhouri et d'Al-Massar et maintenant Machrou Tounès, l'idée même de gouvernement d'union nationale est-elle toujours d'actualité et le Document de Carthage n'est-il pas devenu caduc du fait qu'il ne renferme plus que deux partis politiques (Ennahdha et Nida Tounès, eux aussi en guerre déclarée depuis la cuisante défaite nidaiste en Allemagne) et les organisations syndicales professionnelles (l'Utica, l'Ugtt et l'Utap dont les responsables multiplient les critiques à l'adresse du gouvernement et menacent quotidiennement Youssef Chahed de lui retirer leur soutien au cas où il ne satisferait pas leurs exigences) ?
– Comment va réagir Youssef Chahed en constatant que les partis soutenant le Document de Carthage se réduisent comme une peau de chagrin et comment va-t-il réagir aux pressions de l'Ugtt dont le secrétaire général, Noureddine Taboubi, souffle le chaud et le froid et n'hésite pas à monnayer chèrement son appui au gouvernement (ne vient-il pas d'exiger que le Smig passe de 330 à 860 dinars), étant convaincu que Youssef Chahed ne dispose pas de beaucoup de solutions de rechange face aux nidaistes et aux nahdhaouis qui posent eux aussi leurs conditions et pensent que la situation dans laquelle se trouve actuellement le chef du gouvernement leur permet d'obtenir le maximum de leurs revendications ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.