FIFAK 2019 : 55 ans de promotion du cinéma amateur Tunisien et d'ailleurs    Cession de Goulette Shipping Cruise (GSC) : Le come-back des croisières à la Goulette après 5 ans d'inactivité    Le Ministère de l'Intérieur s'explique sur l'incident survenu à un poste frontalier avancé « التعمير » à Hezoua    Application Samsung Health: un coach santé dans votre poche    Tunisie: Aïd Al Adha, quantité disponible, prix et préparatifs du ministère de l'Agriculture    Officiel : Aymen Balbouli quitte le Club Africain    Cafouillage et manque de sérieux autour de la loi électorale    Hyundai Tucson gagne du terrain sur le marché tunisien    Tunisie- Perturbations et coupure d'eau dans ces régions à Bizerte    Club Africain : Yassine Chammakhi manquera le début de saison    Nouveauté Instagram : les ‘Like' ou mention ‘J'aime' masqués dans 6 pays    CAN 2019 (Finale) : Entrée gratuite pour les supporters algériens    CAN 2019 : l'arbitre de la finale changé    Tunisie: Baisse des échanges commerciaux au 1er semestre 2019    Al Badil Ettounsi présente les caractéristiques de son programme économique pour le gouvernorat de Mahdia    Faute de place, le blé dépérit en plein air    Métros, le trafic des lignes 3, 4 et 5 sur une seule voie à partir de ce soir    Postulez pour des bourses d'études en Grandes Ecoles françaises au titre de 2019    Eto'o et Drogba deviennent collaborateurs officiels d'Ahmad Ahmad    Avec les « trophées Tounsidumonde », les Tunisiens de l'étranger veulent être mieux compris et donner plus !    Les agents de la poste en grève générale    D'importants prix octroyés aux articles traitant des relations sino-tunisiennes    BILAN de la participation des Aigles de Carthage à la Coupe d'Afrique des Nations 2019 : Parcours !    Ahmed Ahmed veut sortir le siège de la CAF de l'Egypte    MYRATH « Shehili » au Festival International d'Hammamet: Une expérience incroyablement magique!    Pas de crime en cas de légitime défense !    Tunisie-Une séance plénière pour l'élection des membres de l'Instance de la bonne gouvernance et ceux de la cour constitutionnelle    Températures jusqu'à 38°C, aujourd'hui    CAN (finale): Alioum Néant au sifflet    Orange signe un accord Groupe monde sur l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes avec UNI Global Union    Appel à candidature à l'Ecole Pratique des Métiers de la scène : Section Acteur – Session d'Octobre 2019 à fin Juin 2021    Tunisie: L'Instance de lutte contre la torture empêchée par la police de parler à un détenu    Tunisie – Tabib : La direction des douanes choisie comme meilleure administration dans la lutte contre la corruption    Tunisie: Le Parlement sursoit au vote sur le projet de loi relatif à Halk El Menzel    Le cinéma à vélo du 24 au 26 Juillet avec Vélorution et la Cinémathèque Tunisienne    Festival De Dougga 2019 : Programme de la 43e édition du 24 Juillet au 10 Août    Khémaïes Jhinaoui à New York et Washington à la tête d'une importante délégation de hauts responsables tunisiens    OMS, 1093 morts et 5752 blessés à Tripoli    Youssef Chahed se penche sur le Brexit (sortie de la Grande-Bretagne de l'UE) et ses répercussions possibles sur la Tunisie    Donald Trump s'attire les foudres des internautes    282 interpellations en France après la qualification de l'Algérie    Des armes de guerre saisies chez des néonazis italiens    Bendirman porte plainte contre le parti Ennahdha    Libye : Haftar se prépare à annoncer l'assaut final pour « libérer » Tripoli    Colère aux Etats-Unis après l'arrivée en Turquie de la 1ère livraison de missiles russes S-400    La 29ème Edition du Festival EL MOUROUJ se déroulera du 25 Juillet au 10 Août – Programme    Ouverture de la 55e édition du festival international de Hammamet avec « Messages de liberté »    Le Chef du gouvernement, Youssef Chahed se penche sur la question des « réfugiés » à Médenine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La rencontre !
«La fuite» de Ghazi Zoghbani
Publié dans La Presse de Tunisie le 04 - 02 - 2018

C'est dans le coquet théâtre de poche «Lartisto» qu'est donnée, chaque fin de semaine, «La fuite», la toute nouvelle création de Ghazi Zoghbani, une pièce à trois personnages et à l'écriture fluide et légère... la dose de pertinence et de provocation est assez élevée, ce qui est pour notre grand bonheur. «La fuite», jeu et mise en scène de Ghazi Zaghbani avec Nadia Boussetta et Med Houcine Grayaâ.
La rencontre improbable d'une fille de joie et d'un extrémiste religieux que met en scène Ghazi Zoghbani est d'une originalité et d'une fraîcheur saisissantes. C'est une histoire de deux solitudes qui se retrouvent dans l'exiguïté d'une chambre insalubre d'une maison close. Elle, en tenue légère, qui dévoile ses charmes, lui, en tunique, couvre-chef et barbe mal soignée.
Le hasard a fait que dans ce lieu, à la marge de la société, à la bordure des bonnes mœurs, ce jeune fugitif trouve refuge et c'est chez cette fille de joie que ses croyances se confrontent à une réalité autre.
Ghazi Zoghbani a imaginé ce face-à-face, une situation cocasse entre un jeune diplômé et extrémiste religieux qui échappe à la police dans les ruelles de la ville et qui se trouve dans l'obligation de se cacher dans la chambre d'une prostituée dans une maison close. Il la supplie de l'aider malgré les contradictions et l'écart entre ses pensées extrémistes et les idées libres de cette fille de joie. Et la situation devient plus complexe avec l'entrée d'un client, ce qui l'oblige à se cacher sous le lit ne pouvant rien faire qu'attendre.
Elle, elle prêche la vie et ses travers, elle offre à celui qui veut une illusion de bonheur, de jouissance et de plaisir, elle sait distribuer gaieté et légèreté, c'est son métier, elle le fait bien et ses clients l'apprécient pour ses charmes mais surtout pour son franc-parler, son humour et la joie qu'elle communique... n'est-elle pas une fille de joie ?
Quand elle parle, elle décomplexifie tout, elle sait rendre la vie si simple et si légère, elle aime bien taquiner, déstresser son visiteur, lui lancer des piques... la vie, pour elle, se résume en des instants de bonheur fugace, elle offre du bien-être, elle s'en procure un peu peut-être, se lie d'affection pour certains de ses clients...mais tout le reste n'est que solitude.
Lui, il n'aurait jamais pu atterrir dans ce monde de la chair, si ce n'est le hasard qui l'a voulu. Invraisemblable pour lui de se retrouver dans ce lieu de débauche, ses œillères sont tellement serrées qu'aucune lumière n'arrive à l'atteindre. Il prêche la culture de la mort, de la futilité de la vie, aspire à un Eden, qui lui est de toute évidence accessible...elle, pour lui, est une épreuve, un exercice pour maîtriser des pulsions. A Elle il doit résister, il y va de la survie de son âme, face à cette tentatrice, incarnation du mal et du péché originel.
Entre Nadia Boussetta et Ghazi Zoghbani, il y a tant d'atomes crochus, Ghazi aime les défis, il s'est toujours confronté aux textes les plus improbables : de La cantatrice chauve de Ionesco. En attendant Godot de Beckett, Nekrassov de Sartre, il adapte fidèlement, met en scène avec générosité et fait en sorte que le public y adhère.
Nadia, elle aussi, aime les défis, elle se fait rare aussi bien au cinéma qu'à la télé, et se lance dans chaque aventure qui lui tient à cœur.
Dans la peau de la fille de joie, elle s'investit corps et âme, son jeu est d'un renversant naturel ; et elle donne à son personnage de son âme, de sa fraîcheur, de son humour et de sa désinvolture.
Ghazi Zoghbani, aussi, repousse les limites et s'affranchit de tout tabou et du poids du social, son œuvre transgresse, affronte et confronte deux mondes, deux visions, deux solitudes et deux parcours que rien ne peut faire se croiser. Le rouge écarlate de la tenue légère de la fille s'oppose au blanc immaculé de l'extrémiste. Un blanc, si ce n'est cette improbable rencontre, ne serait pas resté aussi pur. Chacun de ces deux personnages a su nourrir l'autre, aucun des deux n'est sorti indemne ...le public non plus.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.