Forum parlementaire régional pour la santé et le bien-être dans la Région de la Méditerranée orientale : Première réunion à Tunis    Tunisie- L'agresseur du personnel hospitalier à l'hôpital Mahmoud El matri, identifié    La Poste Tunisienne organise son 1erhackathon pour réinventer le timbre-poste    CAN 2019 : La formation probable de la Tunisie contre le Mali    Tunisie- Il est totalement inacceptable de reporter les élections selon Ghazi Chaouachi    CAN TOTAL 2019 : Total Tunisie célèbre l'évènement foot de l'année    Tournoi d'Eastbourne : Ons Jabeur élimine la 19ème mondiale    Turki Al Sheikh quitte la présidence de l'UAFA    CAN 2019 : l'arbitre Tunisien Haythem Guirat pour Madagascar-Burundi    Tunisie – Gafsa : Les causes du déraillement du train de phosphates selon la SNCFT    Tunisie-[vidéo] Hamma Hammami “il est difficile voire même impossible que le prochain président soit issu du Front Populaire”    La Tunisie muliple les efforts pour stimuler son économie et attire de nouveaux investisseurs    Programme TV du mercredi 26 juin    Parenin lance un concept unique en Tunisie : la Garantie Dommage Pneumatiques Goodyear    Secteur pétrolier et gazier en Afrique : De nouvelles fonctionnalités et une programmation inégalée pour l'Africa Oil Week 2019    Participez au Grand Jeu TOPNET spécial Egypte 2019    Attentat terroriste en Egypte : Sept policiers décédés et quatre terroristes éliminés    En vidéos : Des bandes rouges au niveau de plusieurs émissions !    Majdi Smiri : La série ramadanesque”l'affaire 460″ se transforme en film…et des chaînes arabes et occidentales sérieusement intéressées    Séance de présentation du livre « Les Femmes, le Savoir, et le Pouvoir » au CREDIF    Championnat d'Afrique d'Escrime à Bamako : La Tunisie remporte une deuxième médaille    En vidéos : Des bandes rouges au niveau de plusieurs émissions !    Rohani à Macron : ''L'Iran ne cherche la guerre avec aucun pays    Ce que l'on sait de l'affaire de l'infirmier poignardé à l'Hôpital Mahmoud El Matri    Rencontre-débat avec les services de la Douane Tunisienne jeudi matin au Tej Marhaba – Sousse    Tunisie – Météo : Températures en légère baisse    Médias et enjeux électoraux de 2019 : Le cas des médias audiovisuels !    En Photos: Partenariat Shell et Geely: Performance that reaches the sky    CAN 2019 (Groupe E) : La sélection tunisienne à pied d'œuvre pour préparer le match face au Mali    CAN 2019 : Résultats des rencontres du mardi et Programme du mercredi 26 Juin    Tunisie: Nidaa Tounes propose Béji Caïed Essebsi pour un second mandat    Par Mohamed Salah Ben Ammar : Le péché originel d'un quinquennat raté    Trump menace l'Iran d'une attaque destructrice    Nabil Karoui désigné officiellement Président du parti « Cœur de Tunisie » anciennement appelé « Parti tunisien pour la paix sociale »    Nabeul, décès d'un 7ème nouveau-né à l'hôpital Mohamed Tlatli    Le secrétaire d'Etat Hatem Ferjani participe à la réunion des coordinateurs nationaux du sommet du forum de coopération Chine – Afrique à Beijing    Rencontre-débat : Violations des droits de l'Homme le long des frontières extérieures de l'UE au Sahel    Tunisie-La 55ème édition du Festival du Carthage du 11 juillet jusqu'au 20 août    Le PDL a internationalisé une série d'affaires de violation des droits humains en Tunisie, selon Abir Moussi    Tunisie : La 55ème édition du festival international de Carthage du 11 juillet au 20 août 2019    Alerte incendie en Grande-Bretagne, le parlement de Westminster évacué    Arabie saoudite: Un mort et 7 blessés dans une nouvelle attaque houthie contre un aéroport    En vidéo : Fête de la musique By MG    Libye: Un avion dérouté de l'aéroport de Tripoli après la chute d'un obus    La Tunisie élue à la présidence du comité permanent de la Conférence des Etats signataires de la Convention de l'Unesco    SFAX célèbre la fête de la musique à travers la fondation BIAT et l'IFT    La DIVA Amina FAKHET : Pour une 2ème fois à Yuka gammarth le 16 juillet 2019.    Une idée sur les salaires des Présidents, Chefs de gouvernement, et Chanceliers…    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un programme global de dédommagement
IVD — Indemnisation des victimes
Publié dans La Presse de Tunisie le 24 - 02 - 2018

Lundi 26 février, le conseil de l'IVD décidera, lors d'une réunion, du sort de l'instance, à savoir prolonger ou non son mandat d'une année supplémentaire. Sihem Ben Sédrine, présidente de l'IVD, considère que l'instance poursuivra sa mission jusqu'en 2019 quel que soit l'avis de l'ARP
Trois mois avant la fin de son mandat, l'Instance vérité et dignité (IVD) vient de divulguer les résultats de la consultation nationale qu'elle avait lancée, en mars dernier, sur la réparation et la réhabilitation des victimes de la dictature, conformément aux dispositions de la loi organique adoptée par l'ANC, le 24 décembre 2013. Soit, après quatre ans ou presque, le processus de la justice transitionnelle n'a pas encore révélé tous ses secrets. Pourtant, des milliers de dossiers ont déjà été déposés auprès de l'IVD dont l'issue semble, jusque-là, incertaine.
Hier dans son siège à Montplaisir, dans la capitale, s'est tenu un atelier de travail consacré au programme global de dédommagement à titre individuel ou collectif destiné aux régions victimes de marginalisation des décennies durant. En fait, la consultation réalisée sur huit mois, de mars à décembre 2017, a concerné 6.275 interrogés au total, questionnaire basé sur un échantillon représentatif de 30.000 victimes ayant droit à l'indemnisation et un nombre de Tunisiens pris à témoin sur la marche de l'instance. La société civile était aussi associée à la réflexion sur les détails de la réparation et les pistes de sa traduction dans les faits. Cette approche participative était telle qu'elle vise à donner aux résultats aboutis une marge de crédibilité, à même de ne pas discréditer l'IVD. Dans une allocution d'ouverture, d'ailleurs assimilée à un magnifique discours d'adieu, sa présidente, Mme Sihem Ben Sedrine, a voulu convaincre par les mots et les chiffres. En tout cas, ce moment jugé « tant attendu » a été considéré comme un évènement de taille, de par son caractère inaugural d'une étape cruciale vers l'aboutissement. « Tout ce que je voudrais vous assurer, c'est que le peuple tunisien veut la justice transitionnelle », affirme-t-elle. 75% des Tunisiens portent une perception positive à son égard, 94% des interrogés se sont déclarés pour la réparation dans ses trois formes matérielle, morale et symbolique. « Et ce, contrairement à ce que prétendent certains médias qui pêchent en eau trouble, en voulant à l'instance et à sa légitimité », accuse Mme Ben Sedrine qui vient, tout récemment, de perdre en appel son procès intenté contre Nizar Bahloul, journaliste et directeur de Business News.
Et d'ajouter qu'une telle campagne calomnieuse vise à mettre en doute tous les projets de l'IVD. D'ici la fin de son mandat, prévu en mai prochain, l'instance tiendra, comme elle l'a d'ailleurs promis, ses engagements. « Son rapport final est censé répondre aux attentes et aspirations des Tunisiens », rassure-t-elle encore. Mais, dénonce-t-elle, autant on s'approche des délais, autant l'IVD voit son sort réellement menacé. «Trop d'articles publiés par mois afin de désinformer, voire induire le public en erreur. Certes, la vérité dérange », indique-t-elle. Incroyable, au point que certaines victimes elles-mêmes ont fait l'objet de sérieuses menaces. Pour elle, il s'agit d'une tentative à dessein visant à créer un climat de tension et semer chez les ayants droit la discorde et la zizanie. En conclusion, Mme Ben Sedrine s'est félicitée de voir la consultation nationale aboutir à un programme global de dédommagement dont la mise en œuvre serait du ressort de l'Etat.
Contre-vérité ?
De son côté, la présidente de la commission réparation et réhabilitation au sein de l'IVD, Mme Hayet Ouertani, a présenté les résultats tant qualitatifs que quantitatifs issus de ladite consultation presque généralisée à toutes les victimes de la dictature, évoquant ainsi les 16 formes de violation des droits humains (torture, viol, enlèvement, migration forcée, mise sous surveillance administrative, détention injuste). Du reste, le questionnaire tel que rempli par les victimes interrogées confirme la tendance vers la réparation des préjudices commis du 1er juillet 1955 jusqu'à décembre 2013, date de l'adoption de la loi relative à la justice transitionnelle. Cela dit, enquête à l'appui, la majorité des sondés se sont montrés satisfaits de ce qui a été réalisé par l'IVD. Il y a eu un avis partagé sur l'importance capitale de toute forme d'indemnisation, sans pour autant négliger la valeur symbolique des excuses à présenter, l'insertion des bénéficiaires et leur réhabilitation et l'indemnisation des régions victimes. Condition sine qua non pour rétablir la vérité, rendre justice aux justiciables, déterminer les responsabilités, avant de passer, enfin, à la réconciliation nationale souhaitée.
La conférence a fini par redonner espoir aux plaignants. Au dehors, à l'entrée de l'IVD, il y a eu, toutefois, de quoi remettre tout en cause. Un certain nombre de protestataires ont démenti les propos de Mme Ben Sedrine, disant qu'elle n'a pas tenu parole. «Elle n'a pas donné suite à nos dossiers qui lui ont été remis. Elle nous ménage sans voir rien venir», déplorent ces bénéficiaires de l'amnistie générale. « Hier, nous étions prisonniers, aujourd'hui trompés », s'écrient-ils, désespérés. Somme toute, la réunion de ce lundi 26 février, annonce Mme Ben Sedrine, décidera de son sort. Renouveler ou pas son mandat? L'ARP va-t-elle lui accorder encore la chance d'une année, jusqu'à mai 2019?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.