Tunisie – Tahya Tounes forme ses cadres en matière de techniques de campagne    Développement durable – éco-tourisme tourisme vert – tourisme sportif – les Foulées des Flamants Roses s'engagent    Finale coupe de Tunisie : la formation probable de l'Etoile Sportive du Sahel    Ce que la Tunisie peut enseigner aux Etats-Unis sur l'égalité des femmes    Démarrage des travaux de construction de «L'Académie Béji Caïd Essebsi pour la Diplomatie et les Relations internationales»    Les listes des députés parraineurs bientôt publiées    Les Nuits du Fort de Kélibia: 3ème édition du 17 au 28 août 2019 (Programme)    Finale Coupe de Tunisie : le Classique s'annonce impressionnant    Tunisie – météo : temps peu nuageux et température en légère hausse le weekend du 17 et 18 août 2019    Finale coupe de Tunisie : la formation probable du Club Sportif Sfaxien    Inquiétante amplification du trafic d'objets archéologique en Tunisie    Qui peut devenir Président de la République ?    ATIDE demande à l'ISIE la liste des députés parraineurs    LE monde dresse le portrait de Lotfi Abdelli    Tunisie: Election présidentiel, 11 recours déposés devant le tribunal administratif    Tunisie [Photos]: Lancement des travaux de construction du siège de l'Académie diplomatique Béji Caid Essebsi    Finale CSS – ESS : Important communiqué de la Direction de la circulation    Lettre au pilier des marathons et des joggers tunisiens… Lettre à Moncef, mon ami, Felli mon assureur    Vol d'une ambulance toute équipée à Sousse    Huawei lance le nouveau système d'exploitation harmonyOS    L'ATTT entame les opérations de remise immédiate des cartes grises et des permis de conduire    Real Madrid : Eden Hazard blessé et forfait à Vigo    Tunisie: Le taux de chômage se stabilise à à 15. 3 % au deuxième trimestre 2019    Forum de la Jeunesse dans la Région Arabe à Tunis du 20 au 22 août 2019    Tunisie- Le producteur Nejib Ayed n'est plus !    Tunisie : Samsung lance le Galaxy Note 10 en précommande du 8 août au 1er septembre    Décès du producteur tunisien et directeur des JCC Nejib Ayed    Programme TV du vendredi 16 août    Grève dans les champs pétroliers à Tataouine    Rast Angela 2019 : Festival de la musique alternative du 22 au 25 août à Bizerte    Braquage d'El Omrane : Arrestation du principal auteur qui avoue l'implication d'un employé de la banque    Très beau geste de l'Etoile envers Roger Lemerre    Amélioration des réserves en devises    L'APIP recrute    Concours du neuvième, Résultats de l'orientation des élèves ayant obtenu plus de 15/20 de moyenne, aujourd'hui    Les candidatures pour les prestigieuses bourses Chevening du gouvernement britannique sont ouvertes maintenant !    Libye : L'armée libyenne bombarde la piste de décollage de l'aéroport de Zouara    Migrants, La justice italienne désavoue Salvini et autorise l'Open Arms    Tunisie- élections présidentielles 2019: vérifiez si vous avez parrainé un candidat à votre insu par SMS    10 blessés dans l'atterrissage en urgence d'un Airbus sur un champ de maïs    Atterrissage d'urgence d'un Airbus en Russie, pas de blessés    Annulation du spectacle NOUBA de Samir Agrebi prévu à l'ouverture du Festival « Thuburbo Majus » au Fahs    L'Italie expulse un Tunisien soupçonné d'appartenir à Daech    Trump renouvelle sa menace de quitter l'Organisation mondiale du commerce    Retour sur la venue en Tunisie de la Star du cinéma italien « Monica Bellucci » dans le cadre du tournage du film de la Tunisienne Kaouther Ben Hnia    HEND SABRI membre du Jury du Festival du film de Venise    Liquidation de 2 terroristes à Jebal Orbata dans le gouvernorat de Gafsa    Echange de tirs entre une patrouille militaire et un groupe de terroristes à Ghardimaou : 1 soldat légèrement blessé !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les nombreux atouts de la capitale du Sud
Sfax va présenter sa candidature pour intégrer le réseau des villes créatives de l'Unesco
Publié dans La Presse de Tunisie le 09 - 09 - 2018

Sfax a l'embarras du choix entre son patrimoine culturel, gastronomique, artisanal et musical...
La ville de Sfax envisage de présenter sa candidature en vue d'intégrer le réseau des villes créatives relevant de l'Unesco qui compte à présent 188 cités à travers le monde. Le réseau couvrant sept catégories thématiques créatives, en l'occurrence l'artisanat et les arts populaires, le design, les films, la gastronomie, la littérature, la musique et les arts numériques, l'option pour l'une d'entre elles ne s'est pas encore précisée.
Dans cette perspective, la commission d'embellissement de la ville ainsi que celle de la prospective, de la planification, du volontariat, de l'hygiène, des arts et de la culture s'apprêtent à établir le dossier de candidature audit réseau.
C'est ce qu'a indiqué Wiem Cheikhrouhou, présidente de la commission d'embellissement de la ville, qui précise que l'objectif de ce projet est d'inscrire la créativité au cœur du plan de développement à l'échelle locale expliquant qu'il est de nature à favoriser la mise en œuvre du plan de développement durable Sfax 2030, tout en contribuant à valoriser et à embellir les espaces ouverts dans une démarche esthétique en harmonie avec les spécificités de Sfax.
Déjà, l'option pour l'un des sept thèmes définis par l'Unesco suscite le débat, quoique encore dans un cercle culturel restreint. En effet, selon certains, vu la richesse du patrimoine culturel de la ville, il est plus aisé de miser sur une activité qui y est ancrée depuis longtemps. C'est plus commode, plus pratique et c'est le chemin le plus court pour la ville pour préparer son dossier de candidature. D'autres, mus par l'ambition de sortir des sentiers battus, préfèrent un domaine plus «neuf», celui du design urbain qu'il reste encore à concevoir mais dont l'avantage est de conférer une identité urbaine à la ville, lui permettant de s'approprier un cachet spécifique et de lui donner une visibilité esthétique et urbaine et de renforcer son attractivité. C'est dire en fait que les options sont si nombreuses que tout le monde se trouve, en définitive, en situation d'embarras du choix.
Faire preuve d'audace
En effet, si l'on veut hâter l'élaboration du dossier de candidature et accélérer les démarches, il est mieux indiqué d'opter en premier lieu pour la gastronomie, ou bien pour l'artisanat ou la musique. Par contre, si l'on désire que Sfax se démarque des autres villes concurrentes, qu'elle se distingue par une image créative exclusive, ou du moins typique pouvant servir de base à une stratégie de développement efficiente, d'autres intellectuels préconisent de faire preuve de plus d'audace : «Il est temps d'oser, et d'explorer des domaines nouveaux comme le design ou les films, deux domaines où les possibilités de la création sont nettement plus vastes», souligne Wiem Cheikhrouhou.
Sachant que l'appel à candidature sera ouvert jusqu'au mois d'octobre de l'année 2019, les universitaires, les membres du conseil municipal ainsi que les activistes de la société civile auront suffisamment de temps pour trancher et préparer le dossier de candidature : «D'ici là, des réunions, colloques et autres séminaires sont prévus, pour débattre de la question, sachant qu'il y a des études consacrées à différentes thématiques, dont le design», ajoute notre interlocutrice.
La ville de Sfax réputée pour son patrimoine gastronomique
Tout le monde est conscient du fait qu'en raison de la richesse du patrimoine culturel dans son ensemble à Sfax, le choix d'un domaine créatif précis n'est pas du tout aisé.
Par exemple, le patrimoine gastronomique de Sfax est caractérisé aussi bien par sa diversité que par ses spécificités gustatives. Le couscous et d'autres plats chauds qu'ils soient traditionnels ou non sont des plats qui ont une saveur assez spéciale. De plus, plusieurs événements sont dédiés à la cuisine sfaxienne, à l'instar du festival de dégustation et le festival du poulpe aux îles Kerkennah ainsi que d'autres manifestations comme les plats géants de couscous, etc., sans compter les chansons et autres slogans célébrant la cuisine locale : «La gastronomie est un patrimoine qui identifie les Sfaxiens tant à l'échelle nationale qu'au-delà de nos frontières», soutient la conseillère municipale.
Qui dit gastronomie, dit pâtisserie traditionnelle dont le label, grâce à des femmes pionnières, a conquis plusieurs marchés en Europe et en Amérique.
Il ne faut pas oublier non plus les fruits de mer, d'une saveur unique, qui prolifèrent au golfe de Gabès. «Ce qui a permis à Sfax de disposer, dans le domaine, d'un design bien structuré et bien apprécié par les visiteurs de la région», renchérit-elle.
Une activité artisanale florissante
Dans le domaine de l'artisanat, selon la présidente de la commission d'embellissement de la ville et en même temps enseignante à l'Institut supérieur des arts et métiers de Sfax (Issams), le choix pour l'artisanat pourrait se justifier largement aussi dans la mesure où l'activité artisanale axée essentiellement sur le textile et l'habillement est assez florissante dans la région et particulièrement à Kerkennah, où il y a des fibres naturelles introuvables ailleurs. De plus, des designs de l'archipel ont acquis une grande notoriété à travers le monde, d'autant plus que le patrimoine textile se démarque par ses motifs spécifiques.
Sans entrer dans les détails, la richesse du patrimoine musical peut constituer un atout de taille qui pourrait plaider en faveur de l'admission de la candidature de la ville de Sfax dans le réseau des villes créatives.
A la recherche d'un design propre à la ville
Cependant, même si la gastronomie, l'artisanat, la musique présentent l'avantage d'appartenir à un patrimoine déjà existant depuis longtemps, et par conséquent de ne pas exiger de temps pour l'élaboration du dossier de candidature au dit réseau, notre interlocutrice, artiste designer graphique, a une préférence marquée pour le design en tant que thème de ce dossier : «Il est vrai qu'on n'a pas encore réellement de design local au vrai sens du terme, mais ce qui est important, c'est que les artistes et les designers à Sfax sont actuellement en quête d'un design propre à la ville. Ils cherchent à définir un design urbain spécial : un design mobilier urbain aussi, un design émanant de notre patrimoine architectural ou textile et d'habillement, etc. Nous pensons à un design qui identifie la ville de Sfax et dont la conception pourrait être favorisée par le projet de candidature au réseau de villes créatives de l'Unesco. Le design est toute une vision projective à travers laquelle on peut instaurer une vision globale d'embellissement de la ville : c'est une approche intégrale qui manque encore à la ville de Sfax alors que le design peut impulser de nouvelles relations et assurer un certain bien-être pour nos concitoyens».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.